Pourquoi les gauchistes et les mondialistes détestent-ils tant le tribalisme?


Par Brandon Smith – Le 16 mars 2017 – Source alt-market.com


Au fil des ans, j’ai entendu le mot « tribalisme » utilisé systématiquement comme un moyen de dédaigner et d’attaquer les groupes conservateurs avec des positions politiques en dehors des frontières de la mondialisation. Beaucoup de lecteurs ont récemment été exposés à cette propagande, où le « tribalisme » est la dernière mode pour dénoncer l’administration Trump. De The Atlantic  à CNBC en passant par le Washington Post et au-delà, le tribalisme est utilisé presque aussi souvent que l’étiquette fasciste, et il y a des raisons très spécifiques pour cela.

Le tribalisme (comme le nationalisme et le populisme) a lentement mais sûrement été faussement associé au totalitarisme, comme si les deux étaient synonymes. L’utilisation du « tribalisme » comme un rejet des concepts de souveraineté est une habitude nettement globaliste et aussi des gauchistes. Clairement, ils détestent la notion même, à tel point qu’ils ont cherché à la transformer en un mot à quatre lettres. Mais pourquoi?

Continuer la lecture de Pourquoi les gauchistes et les mondialistes détestent-ils tant le tribalisme?

L’Université Harvard honore le blog du Saker ( = un piège à clic sans scrupule et une fausse nouvelle !)


Saker US
Saker US

Par Le Saker – Le 14 mars 2017 – Source The Saker

Bon d’accord, je ne suis pas honnête en choisissant ce titre. Mais hé, comme Harvard ne recense pas mon blog comme une source de « fausses nouvelles », je pourrais aussi bien me faire plaisir, au moins une fois, en pratiquant, sans aucun scrupule, le piège à clics et les « fausses nouvelles » :-) Continuer la lecture de L’Université Harvard honore le blog du Saker ( = un piège à clic sans scrupule et une fausse nouvelle !)

De l’hypocrisie au cynisme


Orlov
Orlov

Par Dmitry Orlov – Le 14 mars 2017 – Source Club Orlov

Notre univers merveilleux et mystérieux abonde en changements d’état soudains. On peut les observer à toutes les échelles : d’énormes étoiles s’effondrent brusquement dans des trous noirs ; des gouttelettes d’eau se transforment soudain en flocons de neige. Parfois, ces transitions presque instantanées sont induites à bon escient : le fer doux est transformé en martensite dure pour l’acier des outils ; le graphite souple est comprimé en diamants industriels super durs. Chaque fois que ces changements se produisent, ils affichent une propriété commune : leur timing exact est arbitraire et donc impossible à prédire. Ainsi, les sismologues peuvent prédire la direction et la distance d’un déplacement tectonique, mais pas quand cela se produira. Même les systèmes très simples, étudiés dans des environnements de laboratoire soigneusement contrôlés, comme de minuscules piles de sable, se comportent de façon imprévisible. L’événement déclencheur peut être suffisamment significatif pour être mesurable, ou il peut être infiniment petit et donc indétectable. Mais une observation est valable pour tous ces phénomènes : ils sont très courts, par rapport à la durée des états d’équilibre qui les précèdent.

Continuer la lecture de De l’hypocrisie au cynisme

De nouveaux documents de la CIA déclassifiés


Ils montrent que la CIA travaille en étroite collaboration avec les propriétaires et journalistes des grands médias. Et cela depuis des décennies.


Par George Washington — Le 5 mars 2017 – Source Zero Hedge

Des documents nouvellement déclassifiés montrent qu’un agent de la CIA et un directeur adjoint à la Direction du renseignement ont travaillé en étroite collaboration avec les propriétaires et les journalistes des plus grands médias :

La Commission spéciale du Sénat des États-Unis pour étudier les opérations gouvernementales en matière d’activités de renseignement a révélé, en 1975, que la CIA avait soumis des articles à la presse américaine.

Continuer la lecture de De nouveaux documents de la CIA déclassifiés

Affaire Fillon. Quand le parti des médias pratique un hold up démocratique


Par l’Observatoire des journalistes et de l’information médiatique – Le 10 mars 2017 – Arrêt sur Info

Après le Brexit, la victoire de Donald Trump et l’élection surprise de Francois Fillon aux primaires de la droite, les médias occidentaux paniquent et révèlent d’une manière toujours plus flagrante leur fonction de purs propagandistes du système libéral-libertaire, quitte à interférer comme jamais dans le processus démocratique, tentant par des leviers tout à fait indifférents au débat d’idées, de propulser Macron d’un côté et de détruire Fillon de l’autre.

Continuer la lecture de Affaire Fillon. Quand le parti des médias pratique un hold up démocratique

Le «fake World» se rebiffe


2016-07-19_11h15_59Le 23 février 2017 – Source entrefilets

C’est la tendance lourde du moment ! La traque aux fake news, ces fausses nouvelles qui inonderaient les réseaux sociaux et tromperaient des citoyens trop crétins pour faire le tri; qui auraient déjà permis l’élection de Trump et menaceraient désormais les bonnes et vertueuses démocraties de la Vieille Europe, la plupart du temps sous l’impulsion coupable de hackeurs ricanant sur des claviers forcément cyrilliques.

Continuer la lecture de Le «fake World» se rebiffe

L’aristocratie trompe le public au sujet de l’État profond.


Par Eric Zuesse – Le 23 février 2017 – Source Strategic Culture

L’oligarchie, un club très exclusif dont vous n’êtes pas membre.

L’« État profond » c’est l’aristocratie et ses agents. Wikispooks le définit comme suit :

« L’État profond (à peu près synonyme de gouvernement de l’ombre ou de gouvernement permanent) n’est pas de même nature que les structures publiques qui semblent diriger les États-nations. L’État profond est un réseau de politiciens particulièrement secret, informel et fluide, qui conspire pour maximiser son influence sur les gouvernements nationaux en utilisant différents « milieux » de type état profond. Le terme ‘État profond’ découle du turc ‘derin devlet’, terme qui est apparu après l’incident de Susurluk, en 1996, qui a révélé de façon spectaculaire l’État profond turc. »

Continuer la lecture de L’aristocratie trompe le public au sujet de l’État profond.

Qui est aujourd’hui en mesure de stopper le nouveau maccarthysme ?


Stop à la campagne de dénigrement de Trump et aux accusations infondées de collusion avec le Kremlin !


Par Stephen F. Cohen – Le 15 février 2017 – Source The Nation  via John Batchelor Show


Entamée il y a maintenant quatre ans, la discussion hebdomadaire sur la nouvelle Guerre froide USA-Russie se poursuit entre Stephen F. Cohen (professeur honoraire Université de New York et de Princeton) et l’animateur de radio John Batchelor.

Voici le résumé du dernier débat paru le 15 février dans le périodique new-yorkais The Nation (pour télécharger la discussion qui dure 40 minutes, cliquer sur www.thenation.com/authors/stephen-f-cohen).

Dans l’état actuel des choses, on ne trouve aucun fait, ni aucune logique susceptibles de confirmer les six allégations portées contre Trump et qui en font (implicitement) un traître à la solde du Kremlin et de Poutine.

Continuer la lecture de Qui est aujourd’hui en mesure de stopper le nouveau maccarthysme ?

Le jeu à long terme des globalistes – Redéfinir l’activisme de la Liberté comme un Populisme diabolique


Par Brandon Smith – Le 15 février 2017 – Source alt-market.com


L’une des tactiques de propagande favorites des élites de l’establishment et des idiots utiles qu’elles emploient dans les cercles marxistes et marxistes-culturels est de renommer ou de redéfinir un adversaire, avant de pouvoir se définir elles-même solidement en regard. En d’autres termes, les élites et les marxistes chercheront à « créer une image de vous » (tout comme les sociétés commerciales utilisent une image de marque) dans l’esprit des masses, afin qu’elles puissent vous enlever votre capacité à vous définir vous-même comme autre chose.

Continuer la lecture de Le jeu à long terme des globalistes – Redéfinir l’activisme de la Liberté comme un Populisme diabolique

L’enfantement des écrans


Par James Mathias Demain – Février 2017 – Passager 120

Les écrans portent bien leur nom. Ils font écran à la conscience pleine de l’existence et nous font perdre la notion du temps. Les écrans absorbent jusqu’à la presque totalité de notre existence, ils nous attirent sans cesse car ils répondent à nos désirs immédiatement. Répondre à nos désirs immédiats, n’est-ce pas se révéler enfant à jamais. Les écrans seraient donc le vecteur d’une forme d’immaturité collective.

Mais les écrans sont ambivalents : d’un côté ils se révèlent être des outils d’une efficacité redoutable ; de l’autre une source intarissable de divertissements. L’ampleur considérable du divertissement se cache derrière sa petite fonction d’outil, ainsi l’honneur est sauf donc. Pourtant la culture véritable bien souvent, s’en est allée.

Continuer la lecture de L’enfantement des écrans