US-Cuba, le baiser de la mort ?


Rapprochement à La Havane ou changement de régime? 


 

Par Norman Pollack – Le 19 août 2015 – Source counterpunch

L’ouverture de l’ambassade américaine à La Havane est un effort transparent pour étouffer / arrêter la révolution cubaine alors qu’elle consolide ses réalisations nationales et ses transitions vers un cadre plus stable en Amérique latine, cadre dans lequel ne peut plus s’exercer la tyrannie ni la domination financière commerciale et militaire américaine. Nous ne sommes plus dans les années 1960. Cuba n’est pas le seul dans la région. L’intervention américaine doit être moins brutale, plus rusée, bien que toujours insidieuse dans sa hantise de voir un peuple libre créer sa propre société. (Ce que j’ai vu il y a dix ans n’a pas changé : un système médical de classe mondiale, des gens dans les villes ou dans les montagnes avec le visage empreint de dignité et de force et les enfants au centre du système social.)

Continuer la lecture de US-Cuba, le baiser de la mort ?

Trompeuse euphorie : les US changent-ils vraiment de politique envers Cuba ?


Par Nil Nikandrov – Le  26 juillet 2015 – Source strategic-culture

Le président américain Obama a dû admettre en décembre dernier que la politique des États-Unis à Cuba avait échoué. Il a fallu à Washington une cinquantaine d’années pour comprendre un fait fondamental : les sanctions, l’embargo économique et commercial, ainsi que les tentatives pour isoler la petite île étaient condamnés dès le départ.

Continuer la lecture de Trompeuse euphorie : les US changent-ils vraiment de politique envers Cuba ?

Le drapeau cubain flotte sur Washington


Isolé dans sa propre arrière-cour, Washington n’avait pas d’autre choix que de changer de politique envers Cuba


David Brooks

Par David Brooks – Le 21 juillet 2015 – Source legrandsoir

Puisque les politiques de terreurs et d’asphyxie économique ont échoué, depuis 2014 Obama a essayé d’employer d’autres moyens pour «instaurer la démocratie», affirme le linguiste.

Le changement dans la politique extérieure des États-Unis envers Cuba est dû au fait que, avec les changements notables survenus en Amérique latine ces dernières années, Washington s’est retrouvé de plus en plus isolé dans sa propre arrière-cour et s’est vu obligé de changer de position par rapport à l’île, a affirmé Noam Chomsky.

Durant un entretien accordé à La Jornada dans le cadre de l’inauguration des nouvelles ambassades de Cuba à Washington et états-unienne à La Havane ce lundi, nous avons demandé l’opinion de Noam Chomsky au sujet de la décision des États-Unis de rétablir des relations diplomatiques après plus d’un demi-siècle.

Continuer la lecture de Le drapeau cubain flotte sur Washington