La folie collective covidienne


Par Wayan – Le Saker Francophone

En ce 9 avril 2022, alors que « l’opération spéciale russe » en Ukraine bat son plein et a, bien plus efficacement que les soi-disant vaccins, effacé toute trace de Covid des médias institutionnels, nous allons revoir les tenants et aboutissants de cette folle histoire. Bien sur, cette pause médiatique n’est que temporaire car on voit déjà des appels à faire une 4eme piqûre apparaître sporadiquement. Profitez donc bien de l’été qui vient car la prochaine vague du mois de novembre risque fort de faire resurgir cette folie collective, d’autant plus qu’elle permettra de cacher le fait que la Russie aura atteint ses objectifs en Ukraine et que l’économie globaliste continue de se rapprocher du gouffre.

Alors que, fin 2019, l’Occident continuait sa lente décadence aux mains de ses oligarques, une nouvelle crise arriva pour accélérer cette décadence et « mettre le roi à nu », la crise du Covid. L’énorme avidité des laboratoires pharmaceutiques qui n’ont aucun intérêt pour la santé des populations, la complicité active des gouvernements qui vont couvrir les méfaits de ces labos, des médias qui font une omerta totale sur la toxicité des « vaccins », des individus non élus qui prétendent diriger la politique sanitaire mondiale, l’installation de « passe-sanitaires », doigt dans l’engrenage de politiques de contrôle totalitaires…Cette crise du Covid aura révélé, à ceux qui ne sont pas aveuglés par leur conformisme, l’état lamentable de la société mondiale globaliste et aura grandement participé à accentuer sa délégitimation.

Pour ceux qui préfèrent les vidéos à la lecture, le documentaire « Hold up » résume le début de l’histoire de cette pandémie beaucoup plus médiatico-politique que réelle. La suite, intitulée « Hold on », se concentre sur les « vaccins » et la manipulation médiatique utilisée pour pousser la population à se les faire injecter. Et enfin, sorti en avril 2022, Hold Out, le troisième volet de cette série.

Si vous n’avez pas le temps de rentrer dans les détails en lisant le reste, voici quatre articles qui résument toute l’affaire.

Le coronavirus Covid19 aurait en réalité été repéré aux Etats Unis avant la Chine et l’Italie.

On remarque que ce magazine a été publié en mars 2012

Comparons cela au déroulement chronologique officiel tel que rapporté par le New York Times

Ce virus a très probablement été créé par l’homme, en laboratoire, et non pas échappé d’un pangolin chinois.

Face aux attaques médiatiques étasuniennes cherchant à faire porter la responsabilité de l’apparition du virus à la Chine, voici la réponse de ce pays.

Virus créé par l’homme dans le cadre d’une expérience, ou d’une guerre, bactériologique qui aurait dégénéré ?

La catastrophe du coronavirus : retour à la guerre biologique ?

Ou dans le cadre d’un vaste complot pour faire diminuer et mieux contrôler la population mondiale ?

Voilà pour le fond du tableau. Passons maintenant à l’histoire de cette fameuse « pandémie ».

Au début, cette crise Covid prend les gouvernements du monde entier par surprise, et leurs réactions, surtout en Occident, montrent qu’ils sont totalement dépassés. Ou est-ce l’OMS qui leur fournit ces ordres contradictoires pour que l’épidémie se répandent mieux, rendant ainsi, dans une deuxième étape, l’utilisation de vaccins indispensables ? D’ailleurs, y-a-t-il eu vraiment « pandémie » ?

Dès le début, le virus est traqué avec un outil inadapté, le PCR

Il aura fallu deux ans au CDC américain pour le reconnaître officiellement

Des confinements inutiles sont mis en place

Rapidement, la crise sanitaire est manipulée, politisée, par les médias et les gouvernements. Les chiffres et statistiques sont truqués.

Les gouvernements refusent d’écouter les expertises scientifiques indépendantes qui divergent de la doxa médiatique.

Des médicaments efficaces sont bannis par les gouvernements et l’OMS, préparant le terrain pour rendre indispensable l’utilisation de la vaccination.

Voici une réponse aux politiciens qui affirme qu’aucune étude ne valide l’efficacité de l’hydroxychloroquine.

Beaucoup de médecins récriminent cette politique sanitaire mais sont ignorés ou rabroués par le conseil de l’ordre et les médias.

Voici une politique sanitaire cohérente proposée par un médecin.

Puis, en 2021, vient la période des « vaccins ».

Qui sont avant tout un énorme marché commercial qui s’ouvrent devant les labos.

Marchés qui sont conclus avec les instances publiques dans la plus grande opacité.

Alors, comment fonctionnent ces soi-disant vaccins qui sont avant tout des soupes d’ARNm ?

Rapidement on s’aperçoit que ces soi-disant “vaccins” ne protègent pas.

Non seulement ces vaccins sont inefficaces mais ils rendent malades et tuent.

Que ceux qui se demandent comment ils pourront cacher l’augmentation de myocardites dans la population regardent cette image de CNN disant « l’invasion de l’Ukraine est la cause de myocardites ». Et oui, ils osent…

Les essais de Pfizer montraient pourtant bien un nombre important d’effets secondaires mais ces études devaient rester « confidentielles ».

Cette affaire a démasqué des laboratoires pharmaceutiques corrupteurs et des organismes de santé publique corrompus, tous plus obsédés par leur profit personnel que par la santé publique.

Des labos mais aussi des individus mégalomaniaques et corrompus travaillant avec eux.

Toute cette affaire est aussi une intolérable ingérence politique et commerciale dans un domaine qui ressort de la relation entre le médecin et son patient

Puis vient finalement la période des passes sanitaire, autre étape d’un totalitarisme politique de plus en plus apparent.

Ce « passe sanitaire », est le véritable outil de domination d’un totalitarisme sanitaire en train de prendre forme.

Si la résistance contre ce « totalitarisme sanitaire » s’installe rapidement, c’est malgré tout la résistance du pot de terre contre le pot de fer.

Alors, complot pour vendre des vaccins et imposer un contrôle total de la population ou incroyable incompétence politique ? Que ce soit l’un ou l’autre, un passage des responsables devant la justice s’imposerait.

 

   Envoyer l'article en PDF