US : Nancy Pelosi, ébahie, n’en revient pas…


…Un acte d’accusation contre Stone prouve que la campagne de Trump a délibérément fait campagne…pour Trump !

"L'acte d'accusation de Roger Stone indique clairement qu'il y a eu une tentative délibérée et coordonnée de la part des plus hauts responsables de la campagne Trump d'influencer l'élection de 2016 et de subvertir la volonté du peuple américain. ...", Nancy Pelosi

2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le 26 janvier 2019

Vendredi, Roger Stone, un consultant politique qui, en 2016, soutenait publiquement la campagne Trump, a été arrêté sur des accusations de crimes déposées par l’avocat spécial Robert Mueller. Il a depuis été libéré sous caution. Stone est inculpé (pdf) dans cinq affaires pour avoir fait de fausses déclarations, tenté d’influencer un témoin et entravé la procédure.

Continuer la lecture de US : Nancy Pelosi, ébahie, n’en revient pas…

L’arnaque de la relation Trump-Russie. Comment Obama a permis au FBI d’espionner Trump.


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 13 janvier 2019

Malgré l’impossibilité d’aboutir de la plupart des narratives contre lui, la guerre de l’État profond contre le président américain Trump se poursuit sans relâche. Les munitions principales de cette guerre sont les accusations de relations entre Trump et tout ce qui peut être russe. La guerre se poursuit en suivant plusieurs narratives parallèles.

Celles lancées par les médias sont les plus visibles. Quand l’une de ces fausses histoires sur Trump et la Russie est démystifiée puis éliminée, de nouvelles histoires sont créées ou d’autres prennent la place de devant.

Parallèlement à ces efforts de propagande, l’État profond a créé un système d’enquête auquel Trump n’a aucun moyen d’échapper. Permis par l’une des dernières initiatives de l’administration Obama, l’enquête utilise des infos des services de renseignements pour piéger et retourner les gens qui entourent Trump (voir la section trois ci-dessous). L’objectif ultime étant Trump lui-même. Nous examinerons ici ce qui a transpiré au cours des dernières semaines.

Continuer la lecture de L’arnaque de la relation Trump-Russie. Comment Obama a permis au FBI d’espionner Trump.

Ce n’est pas qu’une guerre commerciale, ce n’est pas que la Chine. C’est aussi la Russie.


Par Alastair Crooke – Le 24 décembre 2018 – Source Strategic Culture

Il ne s’agit pas d’une simple guerre commerciale : derrière se cache une guerre technologique, et encore derrière se dessine le spectre d’une course aux armements totale, depuis l’espace jusqu’à l’internet.

Comme le dit un officier américain, « des quantités de données et d’informations, voilà le carburant de la guerre contemporaine ». « Quelles sont les missions que nous développons dans l’espace de nos jours ? Diffuser de l’information, donner accès à des canaux de communication ; en cas de conflit, on coupe l’accès de nos adversaires à l’information. » Ainsi, la nouvelle course aux armements se joue autant sur le maintien et l’expansion de l’avantage technologique des États-Unis dans les domaines du développement des puces informatiques, du calcul quantique, du big data et de l’intelligence artificielle appliquée à l’armement, que sur le maintien d’une avancée technologique appliquée au domaine économique : la domination des standards industriels des produits de grande consommation et des gadgets intelligents que nous achèterons tous. Continuer la lecture de Ce n’est pas qu’une guerre commerciale, ce n’est pas que la Chine. C’est aussi la Russie.

Des espions anglais ont -il infiltré la campagne de Bernie Sanders ?


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 13 décembre 2018

The Integrity Initiative, une pseudo-ONG britannique chargée de mener une opération de propagande anti-russe, a récemment été démasquée. En creusant davantage, on a découvert une opération beaucoup plus large. Elle semble impliquer un espion britannique, une taupe insérée dans la campagne électorale de Bernie Sanders.

Continuer la lecture de Des espions anglais ont -il infiltré la campagne de Bernie Sanders ?

Post mortem


Par James Howard Kunstler – Le 8 novembre 2018 – Source kunstler.com

Image associée
Et ainsi, avec les élections de mi-mandat dans le rétroviseur, la ruée vers la prochaine phase de la guerre civile 2.0 est lancée. Le Golem d’or de la grandeur (alias, le président Trump) a finalement demandé la démission du procureur général, M. Sessions – un bon point comme nous le verrons.

Continuer la lecture de Post mortem

Le gouvernement britannique mène des campagnes secrètes pour dénigrer la Russie…


…Et pour influencer des gouvernements étrangers  dans ce sens.


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 24 novembre 2018

En 2015, le gouvernement britannique a lancé une opération secrète pour insérer de la propagande anti-russe dans les médias occidentaux.

Nous avons déjà pu observer les nombreux effets de ce programme et de programmes similaires qui sont conçus pour calomnier quiconque ne suit pas les lignes anti-russes du gouvernement. La campagne de diffamation contre Donald Trump qui prétend qu’il a été élu grâce à une  » collusion avec la Russie « , basée sur le dossier Steele, était également une opération largement britannique mais semble faire partie d’un projet différent.

L’ » Initiative pour l’intégrité «  crée des  » groupes locaux « , c’est à dire des groupes de contact de journalistes, de militaires, d’universitaires et de lobbyistes de confiance résidant dans des pays étrangers. Ces personnes reçoivent des alertes via les médias sociaux pour prendre des mesures lorsque le centre britannique en perçoit le besoin.

Le 7 juin, il n’a fallu que quelques heures au groupe local espagnol pour faire dérailler la nomination de Perto Banos au poste de Directeur du Département de la Sécurité Nationale en Espagne. Le groupe a déterminé qu’il avait une vision trop positive de la Russie et a lancé une campagne coordonnée de diffamation contre lui sur les médias sociaux (pdf).

Continuer la lecture de Le gouvernement britannique mène des campagnes secrètes pour dénigrer la Russie…

État Islamique revendique une cyber attaque qui venait d’être attribuée à la Russie


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 9 novembre 2018

Depuis fin 2014, État islamique en Irak et en Syrie dispose de son propre groupe de pirates informatiques. Ce groupe a régulièrement mené des cyberattaques contre des médias et des cibles militaires. Le groupe est devenu connu sous le nom de United Cyber Caliphate (UCC).

Récemment, certains « experts » ont attribué les attaques de l’UCC à la Russie. Ils ont même prétendu que le cyber-califat n’existe pas car il s’agit d’une opération sous fausse bannière russe. Apparaissent maintenant de nouvelles preuves que de telles affirmations sont absurdes.

Continuer la lecture de État Islamique revendique une cyber attaque qui venait d’être attribuée à la Russie

Encore plus d’extrémisme et de crises dans la nouvelle guerre froide


Occultées par les audiences de confirmation de Kavanaugh, les relations russo-américaines deviennent de plus en plus périlleuses


Par Stephen F. Cohen – Le 3 octobre 2018 – Source The Nation

En insistant sur la montée de l’extrémisme de la nouvelle guerre froide à Washington et, par ailleurs, sur les crises, comparables à la guerre, dans les relations russo-américaines, Cohen commente les exemples suivants :

Le Russiagate, même si aucune de ses allégations fondamentales n’a été prouvée, fait désormais partie intégrante de la nouvelle guerre froide en limitant sévèrement la capacité du président Trump à mener des négociations de crise avec Moscou et en dénigrant encore davantage le président russe, M. Poutine, pour avoir ordonné « un attentat contre l’Amérique » lors de l’élection présidentielle de 2016. Le New York Times et le Washington Post ont été les principaux promoteurs du Russiagate, même si plusieurs de ses fondements ont été sérieusement remis en question, voire discrédités.

Continuer la lecture de Encore plus d’extrémisme et de crises dans la nouvelle guerre froide