US vs le reste du monde : qui isole qui ?

Who Is Isolating Whom?


s258Par Martin Sieff – Le 9 juillet 2018 – Source Strategic Culture

Depuis la désintégration de l’Union soviétique, les États-Unis et  leurs principaux alliés de l’Europe occidentale, le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne se sont confortablement imposés comme le fer de lance invincible et inébranlable de la race humaine. L’hypothèse selon laquelle la démocratie, le libre-échange, et le style occidental vont conquérir le monde est axiomatique et imprègne les systèmes éducatifs et l’intelligentsia de toutes ces nations.

Continuer la lecture de US vs le reste du monde : qui isole qui ?

America first, la rencontre d’Helsinki et la menace existentielle de Trump contre l’Empire


Par David Stockman – Le 3 juillet 2018 –Source  Ron Paul Institute

La principale, peut-être la seule, vertu rédemptrice du programme de campagne du Donald était son intention proclamée de chercher à se rapprocher de la Russie, de revoir les engagements de l’Amérique envers l’OTAN et autres reliques de la guerre froide et d’arrêter d’utiliser le « changement de régime » comme outil principal de politique étrangère. En gros, « America First » devait devenir la nouvelle manière d’assurer la sécurité et le bien être du pays.

Ce programme éminemment sensé touchait de plein fouet la raison d’être de l’État profond ; et les actions rapides de Donald en faveur de ces objectifs, depuis avril, provoquent un choc palpable dans la Cité Impériale.

Continuer la lecture de America first, la rencontre d’Helsinki et la menace existentielle de Trump contre l’Empire

L’armée étasunienne lâche une bombe toutes les 12 minutes et personne n’en parle.


Par Lee Camp – Le 22 juin 2018 – Source Zero hedge

Nous vivons dans un état de guerre perpétuelle, et pourtant nous ne la ressentons jamais. Pendant que vous léchez votre glace dans un endroit branché où ils mettent ces jolies petites feuilles de menthe sur le côté, quelqu’un est bombardé en votre nom. Pendant que vous discutez avec l’adolescent de 17 ans au cinéma qui vous a donné un petit pop-corn alors que vous avez payé pour un grand, quelqu’un est en train d’être oblitéré en votre nom. Pendant que nous dormons, mangeons, faisons l’amour et protégeons nos yeux par une journée ensoleillée, la maison, la famille, la vie et le corps de quelqu’un sont soufflés en mille morceaux, en nos noms.

Et cela, toutes les 12 minutes. 

Continuer la lecture de L’armée étasunienne lâche une bombe toutes les 12 minutes et personne n’en parle.

Les médias et les démocrates prêchent pour une ouverture totale des frontières


Par James Kirkpatrick – Le 24 juin 2018 –  Source UNZ Review

Un plaidoyer pour des frontières ouvertes et comment cela peut améliorer l’économie mondiale

Kirstjen Nielson, secrétaire à la Sécurité intérieure, est assiégée dans sa propre maison par des gauchistes gueulards qui la qualifient de « voleuse d’enfants ». [Protesters blast sounds of crying children outside home of DHS, by Morgan Gstalter, The Hill, June 22, 2018]. On refuse de servir la secrétaire de presse de Trump, Sarah Sanders, et sa famille dans un restaurant de Virginie [La propriétaire de la Red Hen explique pourquoi elle a demandé à Sarah Huckabee Sanders de partir, par Avi Selk et Sarah Murray, Washington Post, 23 juin 2018]. Le publiciste Donny Deutch a déclaré dans « Morning Joe », l’émission de la MSNBC, que les électeurs de Trump qui soutiennent le contrôle de l’immigration sont « de vrais nazis ». Cette chaine avait déjà viré Pat Buchananan parce que ses vues n’étaient pas « appropriées pour le dialogue national ». [Deutch, de la MSNBC, compare les électeurs de Trump qui soutiennent le contrôle aux frontières à des gardes nazis, par Aidan McLaughlin, Mediaite, 22 juin 2018]. Et l’actrice de Sex and the City, Cynthia Nixon, une candidate au poste de gouverneur de New York qui a été soutenue par un certain nombre de grandes organisations de gauche, a qualifié l’Immigration and Customs Enforcement (ICE) de « groupe terroriste ». [Cynthia Nixon qualifie l’ICE d’« organisation terroriste » dirigée par l’« égomaniaque » Donald Trump, par Alexandra Hutzler, Newsweek, 22 juin 2018].

Continuer la lecture de Les médias et les démocrates prêchent pour une ouverture totale des frontières

Poutine est-il vraiment prêt à « lâcher » l’Iran ?



2015-09-15_13h17_31-150x112

Par le Saker – le 7 juin 2018 – Source The Saker

Les actions russes en Syrie sont un sujet qui continue à fasciner et à provoquer de nombreuses polémiques. Cela se comprend – la question est extrêmement importante à de nombreux niveaux, y compris pragmatiques et moraux, et aujourd’hui, je m’en tiendrai strictement à l’aspect pratique et laisserai de côté, pour un moment, les considérations morales, éthiques, spirituelles. En plus, pour les besoins de l’argumentation, je ferai aussi comme si le Kremlin agissait à l’unisson, qu’il n’y a pas d’intégrationnistes atlantiques dans le gouvernement russe, pas de 5e colonne au Kremlin et pas de lobby sioniste exerçant une grande influence en Russie. Je traiterai de ces questions à l’avenir car je n’ai aucun doute que le temps et les événements prouveront combien ces dénis sont infondés et politiquement motivés dans la réalité. Mais pour les besoins de l’analyse, nous pouvons faire semblant que tout va bien au Kremlin et partir de l’idée que la Russie est totalement souveraine et protège librement ses intérêts nationaux.

Alors que savons-nous de ce qui est en cours en Syrie ? Continuer la lecture de Poutine est-il vraiment prêt à « lâcher » l’Iran ?

Conflit sans fin mais jusqu’au bout…


Par Philippe Grasset – Le 27 juin 2018 – De Defensa

James Howard Kunstler a cette légèreté de ton, cette ironie flegmatique, cette indépendance de l’esprit critique qui sont nécessaires dans la confusion actuelle où se mélangent le conformisme le plus radical et le mensonge pratiqué à la façon d’une pathologie convulsive, pour tenter de donner un rapport des événements du monde qui ne souffre pas du poids des chaînes de la contrainte des esprits. Après tout, il serait plutôt “de gauche” et plutôt “progressiste”, Kunstler, s’il fallait le classer selon le catéchisme en vigueur dans le vaste camp de concentration de la modernité ; aussi est-il anti-Trump et sa cible préférée est-elle le parti démocrate et tout ce qui se rapporte au simulacre que la pensée progressiste enchaînée a édifié pour complaire à la fois au Système et à sa “bonne conscience”. Kunstler est donc un joyeux dissident, pourtant fidèle à ses idées dans un temps où les idées sont devenues “chez eux” autant de simulacres s’intégrant parfaitement dans le Grand Simulacre du Système.

Continuer la lecture de Conflit sans fin mais jusqu’au bout…