L’explosion du port de Beyrouth : Une analyse complète


Par Leonid Savin − Le 12 août 2020 − Source Oriental Review

Beirut Port Explosion

Le soir du 4 août, deux explosions ont eu lieu dans la zone portuaire de Beyrouth. La première était relativement petite et a été causée par des feux d’artifice enflammés que les pompiers sont allés éteindre. D’énormes nuages de fumée ont attiré un grand nombre de spectateurs, qui ont filmé la seconde explosion. Celle-ci ressemblait à la détonation d’un engin nucléaire tactique. L’explosion était si puissante que tous les bâtiments du quartier des affaires de la ville et même l’aéroport, qui se trouve dans une autre partie de la ville, ont été endommagés par l’onde de choc.

Continuer la lecture

Explosion de Beyrouth, récapitulation


Par Moon of Alabama − Le 5 août 2020

Hier, 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium stockées dans un entrepôt du port de Beyrouth, au Liban, ont explosé. L’explosion a tué plus de 100 personnes et en a blessé plus de 4 000. De nombreux bâtiments à Beyrouth ont été gravement endommagés. L’onde de choc a brisé des fenêtres jusqu’à 16 km de distance. Le port de Beyrouth est en grande partie détruit. La réserve nationale de céréales du Liban, stockée dans des silos à grains à côté de l’explosion, a disparu.

Continuer la lecture

L’épidémie de Covid et le Hezbollah s’ajoutent aux problèmes de Netanyahou


Par Moon of Alabama – Le 28 juillet 2020

Le gouvernement israélien du Premier ministre Benjamin Netanyahou est confronté à deux crises. Le Hezbollah, l’organisation de résistance libanaise, a annoncé qu’elle vengerait un de ses soldats, tué par Israël. La gestion bâclée de l’épidémie de Covid-19 par le gouvernement a fait l’objet de nombreuses critiques. Venant s’ajouter aux poursuites pénales contre Netanyahou, l’une ou l’autre pourrait conduire à sa chute.

Hier, Israël a affirmé que des soldats du Hezbollah avaient franchi sa frontière nord mais avaient été repoussés :

Continuer la lecture

Le Hezbollah pris entre deux feux : sa propre société et ses alliés nationaux


Par Elijah J. Magnier − Le 5 juillet 2020 − Source ejmagnier.com

Le secrétaire général du Hezbollah libanais, Sayyed Hassan Nasrallah, bénéficie d’un soutien inégalé parmi les chiites au Liban et plus largement parmi «l’Axe de la résistance», qu’il dirige. Il est le leader le plus célèbre du Liban, il est très respecté et écouté par ses partisans et ses ennemis, en particulier Israël.

Continuer la lecture

En route vers la pauvreté, le Liban est à la croisée des chemins


Par Moon of Alabama – Le 3 juillet 2020

Le Liban est en train de dériver vers l’hyperinflation et un conflit armé.

La raison principale en est l’écroulement d’un système de pyramide de Ponzi avec laquelle le gouverneur de la Banque centrale enrichissait les banques d’affaires et les hommes politiques libanais.

Continuer la lecture

Le Hezbollah est maintenant « le Grand Satan »


Par Elijah J. Magnier − Le 30 avril 2020 − Source Middle East Politics

Par Elijah J. Magnier: @ejmalrai

Le gouvernement actuel du Liban pointe du doigt ses politiciens en les accusant d’avoir soutenu le système politique et financier corrompu pendant au moins trois décennies. Ces politiciens accusent le Hezbollah, prétendant qu’il est responsable de cette corruption. Et en effet, le Hezbollah est constamment accusé de soutenir des campagnes de rue pour éliminer les opposants politiques ou pour contrôler le pays.

Continuer la lecture

Irak – Un avant goût …


La résistance en Irak révèle comment les troupes américaines seront renvoyées du pays


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le 14 mars 2020

Hier, les États-Unis ont attaqué cinq sites en Irak et tué trois soldats irakiens de la 19e division, deux policiers et un civil. Les frappes ont eu lieu après qu’une dizaine de roquettes, tirées par des inconnus, ont touché la base commune du camp Tali et tué deux soldats américains et un britannique.

Aujourd’hui, les États-Unis ont reçu la monnaie de leur pièce.

Continuer la lecture

Suite à l’assassinat planifié de longue date par les Etats-Unis, le chaos politique va s’accroître en Irak.


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − 13 janvier 2020

L’administration Trump a donné diverses explications pour justifier son assassinat du général de division Qassem Soleimani et du commandant Abu Mahdi al Muhandis. Elle a affirmé qu’il y avait une « menace imminente » d’incident qui rendait l’assassinat nécessaire, même si elle ne savait pas où, quand, ni même quel genre d’incident se produirait. Trump a ensuite déclaré que cette menace était un attentat à la bombe planifié contre quatre ambassades américaines. Son secrétaire à la défense a ensuite contredit cette déclaration.

Soleimani et Muhandis pendant une bataille contre Etat Islamique

Continuer la lecture