Le troisième confinement d’Israël. Le spectacle d’un échec


Par Gilad Atzmon – Le 7 février 2021 – Source Unz Review

En début de semaine, le New York Times faisait l’éloge de l’expérience de la vaccination de masse israélienne. « Dans le cadre du test le plus complet réalisé jusqu’à présent en mode réel, Israël a démontré qu’un solide programme de vaccination contre les coronavirus peut avoir un impact rapide et puissant, montrant ainsi au monde entier un moyen plausible de sortir de la pandémie. Les cas de Covid-19 et les hospitalisations ont chuté de façon spectaculaire parmi les personnes qui ont été vaccinées, en quelques semaines seulement… les premières données suggèrent que les vaccins fonctionnent presque aussi bien en pratique que lors des essais cliniques ».

Continuer la lecture de Le troisième confinement d’Israël. Le spectacle d’un échec

Crise après crise, et bordel ambiant …


La démolition contrôlée est-elle encore à l’ordre du jour  ? [pour remettre en cause notre conception de « l’être au monde », NdT]


Par  Gilad Atzmon − Le 22 mai 2020 − Source gilad.online

Depuis des années, les éco-fanatiques, militants et scientifiques, nous disent que la «fête» prendra fin. La planète sur laquelle nous sommes coincés ne peut pas tenir plus longtemps, elle devient trop encombrée et insupportablement chaude. La plupart des gens n’ont pas vraiment remarqué la situation et pour une raison.

Gates et Soros – Gog et Magog

Continuer la lecture de Crise après crise, et bordel ambiant …

Les Juifs se sentent coupables

… ils devraient l’être. Leur influence a été une tumeur en Amérique


Par Gilad Atzmon − Le 7 novembre 2019 − Source Unz Review via Russia Insider

external-content.duckduckgoIl est devenu habituel pour les institutions juives de scruter à quel point les nations hôtes haïssent les Juifs et combien les Juifs ont peur de leurs voisins. Des médias juifs ont rapporté hier que « neuf Juifs Américains sur dix s’inquiètent de l’antisémitisme ».

Continuer la lecture de Les Juifs se sentent coupables

La fin d’Israël


Gilad Atzmon − Le 12 september 2019 − Source Unz Review

Israel

La leçon à tirer de l’impasse politique israélienne actuelle est qu’Israël est en train d’imploser, de se disperser en ses différents éléments qu’il n’a jamais réussi à intégrer en une unité. Le schisme ne vient plus de la dichotomie quotidienne entre juifs ashkénazes et juifs arabes (alias séfarades) ; cette division est à la fois idéologique, religieuse, spirituelle, politique, ethnique et culturelle. Cela ne vient pas non plus d’une décomposition entre la gauche et la droite, les juifs israéliens étant politiquement de droite même lorsqu’ils prétendent être « de gauche ». Bien que certaines des voix critiques les plus acerbes de la politique israélienne et du fondamentalisme juif soient des Israéliens (comme Gideon Levi, Shlomo Sand, Israel Shamir et d’autres), il n’existe plus aucune gauche politique israélienne. La politique israélienne se divise maintenant en de nombreux électeurs d’extrême droite et de nombreux faucons ordinaires. Le parti Arab Joint List est pratiquement le seul parti de gauche à la Knesset israélienne. Cela ne devrait plus surprendre quiconque. La gauche juive, comme je l’affirme depuis de nombreuses années, est un oxymore ; la judaïcité est une forme d’identification tribale alors que la gauche est universaliste. Les « tribaux » et les « universalistes » sont comme l’huile et l’eau, ils ne se mélangent pas très bien.

Continuer la lecture de La fin d’Israël