Savoir qui est président ne compte pas


Orlov
Orlov

Par Dmitry Orlov – Le 12 juin 2018 – Source Club Orlov

Permettez-moi de le répéter : « Peu importe qui est président des États-Unis ». Je sais que je l’ai déjà dit (ici, par exemple), mais je pense que cela vaut la peine d’être répété. C’est un message simple, mais je ne pense pas qu’il prenne si bien. Bien que personne ne semble vouloir dire que ce message est faux, beaucoup de gens semblent déterminés à l’ignorer. Certains d’entre eux semblent prendre en compte ce que j’ai à dire mais continuent à parler comme si cela importait de savoir qui est président. Ce n’est pas le cas.

Continuer la lecture de Savoir qui est président ne compte pas

Garder la cadence avec Poutine


Par Dmitry Orlov – Le 8 juin 2018 – Source Club Orlov

Résultat de recherche d'images pour "poutine question réponse"
Hier, j’ai passé quatre heures à regarder la télévision. Ce n’est pas quelque chose que je fais normalement parce que je trouve l’ensemble du médium télévisuel fastidieux, ennuyeux. C’est globalement une perte de temps. Pour moi, tous les programmes de télévision sont une mauvaise idée, parce que je n’aime pas être programmé. En fait, je ne possède même pas de télévision. Quand j’ai besoin de regarder quelque chose, je le fais sur l’écran de mon ordinateur portable. Mais c’était une occasion spéciale.

Continuer la lecture de Garder la cadence avec Poutine

La mort et la résurrection d’un blogueur


Orlov
Orlov

Par Dmitry Orlov – Le 5 juin 2018 – Source Club Orlov

Normalement, nous sommes heureux quand les choses se passent bien et tristes quand les choses tournent mal. L’effondrement semble changer cela. Dans un scénario d’effondrement, les choses tournent mal. L’idée que quelque chose irait bien est reléguée au royaume des vœux pieux, et l’attention se porte plutôt sur les choses qui tournent mal de manière particulièrement profonde, amusante ou envoûtante. L’effondrement fait que les limites de l’action constructive se réduisent à un cercle minuscule entouré d’une vaste étendue de conséquences inattendues. Les notions de victoire et de défaite sont redéfinies : nous nous sentons victorieux lorsque les plus responsables de l’effondrement font quelque chose de spectaculaire pour contrecarrer leur propre but sans que nous fassions rien ; à l’inverse, nous nous sentons vaincus lorsque le processus d’effondrement ralentit et que le monde s’installe dans un modèle d’échec interminable et durable.

Continuer la lecture de La mort et la résurrection d’un blogueur

Pourquoi la Russie ne réplique-t-elle pas ?


Par Dmitry Orlov – Le 24 mai 2018 – Source Club Orlov

Résultat de recherche d'images pour "russie victory day"
Beaucoup de commentateurs ont remarqué un fait curieux : lors du défilé du 9 mai sur la Place Rouge à Moscou, Poutine est apparu en présence du Premier ministre israélien Netanyahou. À cette même époque, l’armée de l’air israélienne tirait des missiles sur des cibles syriennes et iraniennes en Syrie (Une grande partie des défenses aériennes syriennes ont été détruites [avec quelques réserves, NdT]) et les Syriens ont tiré sur des positions israéliennes sur les hauteurs du Golan (territoire syrien occupé, aussi cela n’a donc pas compté comme une attaque contre Israël à proprement dit). Pourquoi la Russie n’a-t-elle pas pris la défense de son allié syrien ? De plus, on parlait de vendre le très puissant système de défense antiaérien S-300 de la Russie à la Syrie, mais cette offre a été retirée par la suite. Est-ce vraiment là le comportement d’un allié ?

Déménager en Russie ?


Orlov
Orlov

Par Dmitry Orlov – Le 22 mai 2018 – Source Club Orlov

Beaucoup de gens, en particulier aux États-Unis, parlent constamment de quitter le pays pour un endroit plus prometteur maintenant que le rêve américain est devenu un véritable cauchemar. Et bien que la Russie ne figure pas en bonne place sur la liste des pays où aller, peut-être le devrait-elle. La Russie est presque unique en ce sens qu’elle n’est pas surpeuplée et possède toutes les ressources naturelles, y compris énergétiques, pour de nombreuses générations à venir. Elle est également politiquement stable, remarquablement bien défendue, et malgré une forte désinformation sur la gravité de l’état de son économie (ce qui s’avère être un vœu pieux de la part de ceux qui veulent que la Russie échoue), elle se développe plutôt bien.
Continuer la lecture de Déménager en Russie ?

L’effondrement culturel est déjà là


Par Dmitry Orlov – Le 17 mai 2018 – Source Club Orlov

Résultat de recherche d'images pour "images effondrement orlov"
Il y a douze ans, en 2006, j’ai été invité à prendre la parole lors d’une conférence sur l’énergie à Manhattan, à Cooper Union. C’était la première fois que je parlais de ce sujet. La transcription complète et les diapositives sont toujours disponibles ici. Ma thèse était (et reste à ce jour) que l’URSS était beaucoup mieux préparée pour survivre à un effondrement que les États-Unis ne le sont ou ne le seront jamais.
Continuer la lecture de L’effondrement culturel est déjà là

Une révolution de couleur dans une tasse de thé


Orlov
Orlov

Par Dmitry Orlov – Le 15 mai 2018 – Source Club Orlov

Notre concept de réussite change avec l’âge. Quand nous sommes jeunes mais pas tout à fait mûrs, nous sommes capables de nous engager dans toutes sortes d’exploits ridicules. Plus tard, quand nous ne sommes plus jeunes du tout, un passage réussi aux toilettes se révèle une cause de célébration. La même chose vaut pour les empires vieillissants. Quand ils sont jeunes, ils détruisent les grands pays importants, mais aident ensuite à les reconstruire. Plus tard, ils se bornent à les détruire. Plus tard encore, ils tentent de détruire des petits pays faibles mais échouent même à faire cela. Finalement, de tels échecs deviennent trop petits pour être même remarqués. Avez-vous remarqué ce qui vient de se passer en Arménie ? Vraiment ?
Continuer la lecture de Une révolution de couleur dans une tasse de thé

Les États-Unis se sont retirés de l’accord sur le nucléaire iranien parce qu’ils sont coincés


OrlovPar Dmitry Orlov – Le 11 mai 2018 – Source Club Orlov

Voici une perspective autour de la décision de Trump de se retirer de l’accord JCPOA, c’est-à-dire l’accord sur le nucléaire iranien, qui n’a certainement pas assez de temps d’antenne. Tout n’est qu’une question d’argent. Après la révolution iranienne de 1978-1979, Jimmy Carter a gelé les actifs de l’Iran aux États-Unis. Depuis lors, les États-Unis conservent entre 100 et 120 milliards de dollars d’actifs iraniens, qui ont généré des loyers et des intérêts. Après la signature de l’accord JCPOA, qui stipulait la levée des sanctions contre l’Iran, Washington a fait de son mieux pour se débarrasser de ces actifs, mais ils auraient dû être rendus aux Iraniens tôt ou tard… à moins que les États-Unis ne se retirent de cet accord, ce qui vient d’être fait.

Continuer la lecture de Les États-Unis se sont retirés de l’accord sur le nucléaire iranien parce qu’ils sont coincés

Le monde peut prendre fin pour la plus stupide des raisons

Orlov
Par Dmitry Orlov – Le 4 mai 2018 – Source Club Orlov

Nous, les humains, aimons croire que les choses arrivent pour une raison et nous détestons penser que quelque chose de très important, comme la fin du monde, pourrait arriver sans aucune raison. Et ce que nous devrions le plus détester, c’est l’idée que le monde pourrait prendre fin pour une raison vraiment stupide, tellement stupide qu’on a envie d’en pleurer. Et pourtant c’est exactement ce qui pourrait se passer. C’est une longue histoire, alors commençons.

Continuer la lecture de Le monde peut prendre fin pour la plus stupide des raisons

Une Corée unie et 50 États-Désunis


OrlovPar Dmitry Orlov – Le 1er mai 2018 – Source Club Orlov

Ce qui suit est l’introduction à l’édition coréenne de mon livre, « Reinventing Collapse ». Maintenant que la Corée du Nord et du Sud parviennent finalement à entrevoir la paix et qu’il est question de réunification, c’est le bon moment pour le revisiter. Ma thèse, que l’effondrement des superpuissances déclenche à la fois des réunifications et des quêtes d’indépendance, semble toujours tenir le coup.

Continuer la lecture de Une Corée unie et 50 États-Désunis