Poutine


Nous allons commencer par un peu d’histoire pour situer le contexte actuel. En 1991, l’Union Soviétique se désintègre. Les pays constituant cette union retrouvent leur souveraineté et abandonnent tous un système communiste bureaucratique qui était devenu obsolète et trop fermé sur lui-même. Sous Eltsine, premier président élu de cette nouvelle Russie et adoubé par la presse occidentale, la situation générale du pays se détériore car les richesses nationales sont pillées par quelques oligarques sans scrupules financés par les États-Unis qui voient là l’occasion de détruire complètement leur ennemi de longue date.

Eltsine démissionne et nomme Vladimir Poutine à sa place. Ce dernier reprend les choses en main et, petit à petit, va redonner au pays sa place de grande puissance. La propagande médiatique occidentale va alors se déchaîner contre lui et, selon Wikipédia, « Il est souvent qualifié de dirigeant autoritaire par des observateurs et accusé de nombreuses violations des droits de l’homme ainsi que de corruption ».

Quelques exemples de cette diabolisation :

Alors voyons ce qu’il en est de l’autre côté de la lorgnette occidentale.

Nous commencerons par deux des nombreuses interviews que Poutine à accorder à des journaux occidentaux, en remarquant qu’aucun président occidental n’accepte de donner une interview à un média russe.

Puis nous continuerons par une série de ses discours et interviews, sur divers sujets d’actualité.

Nous finirons par une série d’opinion diverses sur Poutine.

Continuons avec le chapitre sur la Chine.

   Envoyer l'article en PDF