La musique de la Bête


Portrait historiciste


Par Francis P. Ubertelli, D.M.A. − Avril 2020

F P Ubertelli

En 1516, dans l’Utopia, satyre socio-politique de Thomas More, toute forme de gouvernement ne constitue qu’une « conspiration des riches » 1 , lesquels, fortunés et prétendant à la tutelle administrative de la gestion publique, n’en ont que pour leurs propres privilèges. Henri VIII allait d’ailleurs lui donner raison lors de la coupure d’avec la papauté par l’Acte de suprématie de 1534, 2 coup d’orgueil insensé pour le cœur d’Anne Boleyn. Puis l’Église lui appartint.

Continuer la lecture de La musique de la Bête

  1. Thomas More, L’Utopie. Traduit par J. Le Blond (Paris, Gallimard, 2012): 380.
  2. Bernard Bourdin, La genèse théologico-politique de l’État moderne. Paris, Presses universitaires de France, 2004: 21.

Sans commentaires


Une magnifique chanson à capella du fameux groupe russe de Folk Song Babkini Vnuki : Pas pour moi 


 

Leur rossignol arrive au printemps, il ne chantera pas pour moi

Cette chanson appartient au folklore russe appelé romance. Les paroles ont été écrites et publiées dans un magazine en 1838 par un officier de marine, A. Molchanov, et mises en musique la même année par le compositeur russe NP Dewitte.

Le groupe est un groupe folklorique populaire de Bryansk appelé grand-mères, petits-fils (Babkini Vnuki)

Écoutez et réjouissez-vous.

 

   Envoyer l'article en PDF   

Oui, il y a encore des enfants qui espèrent en Palestine (VOSTFR)


Par sayed7asan – Le 13 mai 2015 – Source sayed7asan

La complainte de l’enfant palestinien : « Ô monde, entends mon appel ! »

Préambule

Dans cette magnifique chanson, les enfants de Palestine prennent la parole pour adresser leur complainte émouvante et éminemment digne à l'ensemble du monde, et le rappeler à ses devoirs et à ses responsabilités.

Regardons et écoutons ces enfants auxquels l'Occupation sioniste a ôté les biens les plus précieux après la vie (car à l'évidence, ces petits terroristes ne se sont pas encore faits incinérer par le phosphore blanc pacifique et démocratique d'Israël), synonymes de paix, de sécurité et de bien-être...

Profitons-en pour redécouvrir deux non moins magnifiques poèmes de Victor Hugo consacrés à l'enfance [avant qu'ils ne soient interdits par l'Éducation nationale, Note du Saker Fr]:

Venez autour de moi. Riez, chantez, courez !
Votre œil me jettera quelques rayons dorés, 
Votre voix charmera mes heures. 
C'est la seule en ce monde où rien ne nous sourit 
Qui vienne du dehors sans troubler dans l'esprit 
Le chœur des voix intérieures ! [...]
 
Moi, quel que soit le monde et l'homme et l'avenir, 
Soit qu'il faille oublier ou se ressouvenir,
Que Dieu m'afflige ou me console, 
Je ne veux habiter la cité des vivants 
Que dans une maison qu'une rumeur d'enfants 
Fasse toujours vivante et folle.
 
Seigneur ! préservez-moi, préservez ceux que j'aime,
Frères, parents, amis, et mes ennemis même
Dans le mal triomphants,
De jamais voir, Seigneur ! l'été sans fleurs vermeilles,
La cage sans oiseaux, la ruche sans abeilles,
La maison sans enfants !

Victor Hugo, Les Feuilles d'Automne

Commentaire de Norman Finkelstein à propos de cette vidéo : « Israël adore les terroristes. Voilà la Palestine qu’Israël hait vraiment. Vive la Palestine ! »

Continuer la lecture de Oui, il y a encore des enfants qui espèrent en Palestine (VOSTFR)

Les brigandes – Laissez vivre la Russie


Le Saker Francophone vous dévoile tout…et le reste

Alors que les virtuoses russophones sont mis à l’index au Canada, la pianiste Valentina Lisitsa a vu ses prestations supprimées par l’Orchestre symphonique de Toronto pour avoir abusé de sa liberté d’expression.

Mais les Services de renseignement canadiens, avec l’aide de la redoutable CIA, dont l’efficacité légendaire n’est plus à prouver, ont immédiatement réagi.

En interrogeant la pianiste, les enquêteurs ont été mis sur la piste de ses complices.

Ils ont arrêté le chef d’un groupe terroriste russe, un certain Glinka, jusque là inconnu des services secrets occidentaux,  établi à Saint-Petersbourg et qui dirige une cellule clandestine officiant sous le nom de code mystérieux de Groupe des Cinq.

Continuer la lecture de Les brigandes – Laissez vivre la Russie