Brésil : Coup d’État ou fiasco?


Immanuel Wallerstein
Immanuel Wallerstein

Par Immanuel Wallerstein – Le 15 mai 2016 – Source iwallerstein.com

Commentaire No 425

Dilma Rousseff, la présidente du Brésil, a été suspendue tandis qu’elle est jugée par le Sénat. Si elle est déclarée coupable, elle sera démise de ses fonctions, c’est ce qu’on entend au Brésil par destitution. Quiconque, même les Brésiliens, a tenté de suivre ces derniers mois de manœuvres politiques, a des excuses s’il est un peu embrouillé par les nombreux virages empruntés dans ce processus. Continuer la lecture de Brésil : Coup d’État ou fiasco?

Nouveau séisme politique au Brésil: les médias doivent-ils maintenant appeler cela un «coup d’État»?


Par Glenn Greenwald – Le 23 mai 2016 – Source The Intercept

Aujourd’hui, le Brésil s’est réveillé aux bruits de conversations secrètes et vraiment choquantes, impliquant un ministre clé dans le gouvernement nouvellement installé au Brésil, qui éclairent d’un jour nouveau les motifs des participants à la mise en accusation de la présidente démocratiquement élue du pays, Dilma Rousseff. Les transcriptions de ces conversations ont été publiées par le plus grand journal du pays, Folha de São Paulo, et révèlent des conversations secrètes qui ont eu lieu en mars, quelques semaines avant le vote de destitution de la chambre basse. Elles mettent en lumière un complot explicite entre le nouveau ministre de la Planification (alors sénateur), Romero Juca, et l’ancien dirigeant de la compagnie pétrolière, Sergio Machado – qui sont tous deux des suspects officiels dans l’enquête de corruption dite Car Wash. Ils tombent d’accord, lors de cette discussion secrète, sur le fait que la destitution de Dilma est le seul moyen de mettre fin à l’enquête de corruption qui les touche. Les conversations portent également sur le rôle important joué, dans l’élimination de Dilma, par les institutions nationales les plus puissantes, y compris – le plus important – les chefs militaires brésiliens.

Continuer la lecture de Nouveau séisme politique au Brésil: les médias doivent-ils maintenant appeler cela un «coup d’État»?

Après le vote de destitution de la présidente brésilienne, un haut dirigeant de l’opposition se rend à Washington


«C’est un voyage de relations publiques», dit Maurício Santoro, un professeur de sciences politiques à l'Université d’État de Rio de Janeiro, dans une interview à The Intercept. «Le défi le plus important auquel Aloysio fait face n’est pas le gouvernement américain, c’est l'opinion publique américaine. Voilà où l'opposition est en train de perdre la bataille.»

Par Glenn Greenwald – le 19 avril 2016 – The Intercept.

La Chambre des députés brésilienne a voté dimanche pour destituer le président du pays, Dilma Rousseff, et renvoyé la procédure devant le Sénat. Dans un acte symbolique involontaire mais significatif, le député qui a aidé à ce que la mise en accusation atteigne le seuil de 342 voix est Bruno Araújo, pourtant lui-même mis en cause dans le document, indiquant qu’il pourrait avoir reçu des fonds illégaux du géant de la construction, au cœur du scandale de corruption qui déstabilise le pays. Continuer la lecture de Après le vote de destitution de la présidente brésilienne, un haut dirigeant de l’opposition se rend à Washington

La dernière révolution thématique de la CIA : la révolution du canard jaune au Brésil


Wayne Madsen
Wayne Madsen

Par Wayne Madsen – Le 24 mars 2016 – Source Strategic Culture

La dernière révolution thématique concoctée par l’aile soft power des agents de l’Agence centrale de renseignements (CIA) dans les corps législatifs de la fédération et des états du Brésil, les médias commerciaux, les tribunaux et les bureaux des procureurs – tous stimulés par l’appui financier des organisations non gouvernementales de George Soros – est la Révolution du canard jaune.


Continuer la lecture de La dernière révolution thématique de la CIA : la révolution du canard jaune au Brésil