La Russie achève sa traverse africaine grâce à un accord militaire avec la République du Congo


Par Andrew Korybko − Le 27 mai 2019 − Source eurasiafuture.com

andrew-korybko

L’envoi de spécialistes par la Russie en République du Congo (Congo-Brazzaville) pour y entretenir des équipements militaires complète le projet de Moscou visant à établir un couloir d’influence traversant le continent de la Mer Rouge au Soudan, jusqu’à l’Atlantique, en passant par la République Centrafricaine. Les éléments sont rassemblés pour que réussisse la grande stratégie de la Russie pour le XXIème siècle, qui vise à devenir, dans le cadre de la Nouvelle Guerre Froide, la principale force d’« équilibrage » afro-eurasiatique.

Denis-putin


Continuer la lecture de La Russie achève sa traverse africaine grâce à un accord militaire avec la République du Congo

Daesh se répand partout en Afrique, et la Russie seule peut l’arrêter


Par Andrew Korybko − Le 8 juin 2019 − Source eurasiafuture.com

andrew-korybko

La plupart des gens ne savent pas que la pire organisation terroriste du monde est en cours de recentrage vers l’Afrique, où elle revendique des attentats dans les régions Ouest, Centre, et Sud du continent, signe infaillible que cette organisation, loin d’être vaincue, est en train de muter vers une forme très différente de celle que l’on a connue. Mais la Russie pourrait être en mesure de déjouer cette menace avant qu’il ne soit trop tard, si plus de pays font appel à ses services de « sécurité démocratique ».

AFrica-map


Continuer la lecture de Daesh se répand partout en Afrique, et la Russie seule peut l’arrêter

Code minier du Congo : Kabila contre les compagnies minière du cobalt


Par Andrew Korybko – Le 6 mars 2018 – Source Oriental Review

Congo president Joseph Kabila.La législature congolaise a voté en début d’année une initiative  annulant une loi antérieure qui permettait aux entreprises de se conformer aux nouvelles exigences fiscales avec un délai de 10 ans et décrétant simultanément une redevance sur les « minerais stratégiques » tels que le cobalt utilisé dans les gadgets d’aujourd’hui, les missiles et les batteries de véhicules électriques qui pourraient passer de 2% à 10%. Le président Kabila n’a pas encore signé cette proposition de loi, ce qui explique pourquoi il a été courtisé par des géants miniers internationaux pour changer d’avis. Ils soutiennent qu’ils devront inévitablement répercuter les nouveaux coûts sur les consommateurs afin de maintenir les mêmes marges bénéficiaires dont ils dépendent, ce qui menace de faire grimper les prix et donc de ralentir le boom des véhicules électriques jusqu’à ce que de nouvelles sources de cobalt ou des minerais aux propriétés similaires soient découverts.

Continuer la lecture de Code minier du Congo : Kabila contre les compagnies minière du cobalt