Afghanistan. Notes sur la conférence de presse donnée par les talibans


Par Moon of Alabama – Le 17 août 2021

Voici mes notes prises lors de la conférence de presse des talibans qui vient de s’achever (vidéo, survoix en pachtoune + anglais) aujourd’hui, tenue par le porte-parole des talibans, Zabihullah.

Continuer la lecture de Afghanistan. Notes sur la conférence de presse donnée par les talibans

Afghanistan. Les talibans entrent dans Kaboul


Par Moon of Alabama – Le 15 août 2021

Toutes les villes sont désormais aux mains des Talibans, ainsi que tous les postes frontières. Le président Ashraf Ghani a démissionné.

Réparer les États défaillants : Un cadre pour reconstruire un monde fracturé – Edition anglaise par Ashraf Ghani

Un nouveau gouvernement provisoire sera annoncé dès l’arrivée du mollah Abdul Ghani Baradar à Kaboul. Les États-Unis évacuent frénétiquement leur ambassade.

Continuer la lecture de Afghanistan. Les talibans entrent dans Kaboul

Il n’y a aucune volonté de lutter contre le changement climatique


Par Moon of Alabama – Le 12 août 2021

Le récent rapport récemment publié par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) des Nations unies, intitulé « Climate Change 2021 : The Physical Science Basis » est pessimiste :

B.1.3. Le réchauffement planétaire de 1,5°C par rapport à 1850-1900 serait dépassé au cours du 21e siècle selon les scénarios intermédiaire, élevé et très élevé envisagés dans ce rapport. Dans les cinq scénarios illustratifs, à court terme (2021-2040), il est très probable que le niveau de réchauffement planétaire de 1,5°C soit dépassé dans le scénario d'émissions de GES [Gaz à Effet de Serre] très élevées, probable qu'il soit dépassé dans les scénarios d'émissions de GES intermédiaires et élevées, plus probable qu'improbable dans le scénario d'émissions de GES faibles et plus probable qu'improbable dans le scénario d'émissions de GES très faibles.

Il est peu probable que les politiques actuelles permettent d’atteindre les réductions globales de gaz à effet de serre (GES) requises, même le niveau intermédiaire :

Continuer la lecture de Il n’y a aucune volonté de lutter contre le changement climatique

De la périphérie jusqu’au cœur. Les talibans s’emparent de la première capitale provinciale


Par Moon of Alabama – Le 6 août 2021

Au sujet de l’Afghanistan, le ministère russe des Affaires étrangères me semble être un peu trop optimiste :

MOSCOU, 5 août /TASS/. L'offensive du mouvement taliban (hors-la-loi en Russie) en Afghanistan s'essouffle et il n'ont pas les ressources nécessaires pour s'emparer des grandes villes, y compris Kaboul, a déclaré le porte-parole adjoint du ministère russe des Affaires étrangères, Alexander Bikantov, lors d'un briefing jeudi.

"Les talibans n'ont pas les ressources nécessaires pour capturer et tenir les grandes villes, en particulier la capitale du pays, Kaboul. Leur offensive s'essouffle progressivement", a-t-il déclaré.

Les troupes gouvernementales ont réussi à reprendre le contrôle de districts qu’elles avaient perdus dans certaines provinces, a souligné le diplomate.

Au 26 juillet, les talibans contrôlaient 223 districts et en contestaient 110 autres. Le gouvernement contrôlait 74 districts.

Agrandir

Continuer la lecture de De la périphérie jusqu’au cœur. Les talibans s’emparent de la première capitale provinciale

La politique de pression maximale contre l’Iran a échoué


Que va donc faire Biden ?


Par Moon of Alabama – Le 4 août 2021

Il y a une semaine, j’ai écrit sur l’échec de la politique étrangère de Biden. En ce qui concerne l’accord nucléaire (JCPOA) avec l’Iran, j’ai fait cette remarque :

Pendant sa campagne, Biden avait promis de rejoindre l'accord nucléaire avec l'Iran. Mais aucune action n'a suivi. Les pourparlers avec Téhéran ont commencé trop tard et ont été remplis de nouvelles exigences que l'Iran ne peut accepter sans diminuer ses défenses militaires.

L'arrogance de l'administration Biden est à son comble lorsqu'elle croit pouvoir dicter ses conditions à Téhéran : ...

Ce n'est pas l'Iran qui a quitté l'accord JCPOA approuvé par l'ONU. Ce sont les États-Unis qui ont quitté cet accord et ont réintroduit une campagne de sanctions "pression maximale" contre l'Iran. L'Iran a déclaré qu'il était prêt à réduire à nouveau son programme nucléaire dans les limites de l'accord JCPOA si les États-Unis supprimaient toutes les sanctions. C'est l'administration Biden qui refuse de le faire tout en formulant de nouvelles exigences. Il est évident que cela ne fonctionnera pas. ...

Si les États-Unis ne reviennent pas dans l'accord JCPOA, sans autres conditions, l'Iran finira par quitter l'accord et poursuivra son programme nucléaire comme il l'entend. Ce serait l’échec total de la tactique dure choisie par Biden. On peut se demander ce que l'administration Biden a prévu de faire lorsque cela se produira.

Continuer la lecture de La politique de pression maximale contre l’Iran a échoué

La Chine réprime ses grosses entreprises technologiques au profit de son peuple


Par Moon of Alabama – Le 29 juillet 2021

À l’époque où Stephen S. Roach était l’économiste en chef de Morgan Stanley, Moon of Alabama citait souvent des extraits de ses chroniques. Il y a quinze ans, Roach s’est élevé contre la mondialisation et a souligné la nécessité de préserver la force de travail. Ses prises de position contrastaient fortement avec la doctrine conventionnelle de l’époque. Roach a pris sa retraite de Morgan Stanley vers 2011 et est maintenant maître de conférences à la Yale School of Management.

Alors que je n’avais pas lu Roach depuis un certain temps, je suis tombé aujourd’hui sur une de ses chroniques que je trouve étonnamment fausse et mal argumentée.

Roach parle de la récente répression de la Chine à l’égard des technologies financières, des monopoles de l’internet et des entreprises d’enseignement privé :

Continuer la lecture de La Chine réprime ses grosses entreprises technologiques au profit de son peuple

Biden ne mettra pas fin aux « guerres sans fin ». Il en prépare même de nouvelles


Par Moon of Alabama – Le 28 juillet 2021

Daniel Larison écrit que la politique étrangère de Joe Biden est probablement pire que celle de Trump :

Le bilan de la politique étrangère de Joe Biden en tant que président au cours de ses six premiers mois a été aussi mauvais que ses critiques non-interventionnistes et anti-guerre le craignaient. Biden a pris une décision importante et correcte qu'il semble suivre jusqu'au bout, à savoir le retrait des dernières troupes américaines d'Afghanistan, mais même dans ce cas, il y a des raisons de s'inquiéter que les forces américaines soient relocalisées dans d'autres pays voisins et que la guerre contre les talibans se poursuive de loin. Sur presque tous les autres fronts, Biden n'a pas seulement échoué à défaire certaines des politiques les plus mauvaises et les plus destructrices de son prédécesseur, mais dans de nombreux cas, il les a ancrées et renforcées.

Biden n’a pas réussi à arrêter la guerre américano-saoudienne au Yémen. Il maintient des troupes en Irak et en Syrie. Son retrait d’Afghanistan s’avère être un leurre. Il sabote le retour aux accords sur le nucléaire iranien.

Biden promet de mettre fin aux « guerres sans fin » en tant que président

Continuer la lecture de Biden ne mettra pas fin aux « guerres sans fin ». Il en prépare même de nouvelles

Les discussions entre les États-Unis et la Chine laissent présager un conflit qui va durer


Par Moon of Alabama – Le 26 juillet 2021

Les États-Unis jouent un double jeu dans leur approche de la Chine. Ils utilisent tous les moyens pour tirer profit de la Chine là où ils le peuvent, tout en la limitant dans les domaines où ils ne peuvent plus la concurrencer. Les Chinois rejettent cette attitude. Les États-Unis, disent-ils, ne devraient pas considérer la Chine comme un ennemi. Ils devraient cesser de lui faire la leçon, l’accepter comme un égal et coopérer avec elle dans tous les domaines.

Mais les États-Unis ne sont pas disposés à le faire. Leur complexe média-militaro-industriel est déjà prêt pour une guerre froide avec la Chine. Il va en tirer des milliers de milliards de dollars. De son côté, la Chine est prête à répondre durement, si elle y est obligée.

Continuer la lecture de Les discussions entre les États-Unis et la Chine laissent présager un conflit qui va durer

La Russie et l’Allemagne gagnent la partie au sujet du Nord Stream 2


Par Moon of Alabama – Le 21 juillet 2021

La guerre de sanctions que les États-Unis ont menée contre l’Allemagne et la Russie au sujet du gazoduc Nord Stream 2 s’est terminée par la défaite totale des États-Unis.

Agrandir

La tentative américaine de bloquer ce gazoduc s’inscrivait dans le cadre de la campagne anti-russe massive menée au cours des cinq dernières années. Mais elle était fondée sur une fausse hypothèse. Le gazoduc n’est pas tant à l’avantage de la Russie, il est par contre important pour l’Allemagne, comme je l’ai décrit dans un précédent article :

Continuer la lecture de La Russie et l’Allemagne gagnent la partie au sujet du Nord Stream 2

La Chine a des problèmes de pays moderne


Par Moon of Alabama – Le 20 juillet 2021

Les gens en Chine ont des problèmes de pays moderne :

Peter Jolicoeur 周力克 @pajolicoe - 17:35 PM - 20 juil. 2021

Le trajet en métro, de chez moi à la gare de Hongqiao, (28 km) prendra demain plus de temps (70 minutes) qu’un trajet en TGV, de Shanghai Hongqiao à la gare de Nanjing Sud (59 minutes) (295 km, à 300 km/h de moyenne).

Qui ne déteste pas les longs trajets en train ? Eh bien, ce problème de pays moderne pourrait être résolu très bientôt :

Continuer la lecture de La Chine a des problèmes de pays moderne