L’armée américaine reporte une fois de plus la formation des recrues de Jabhat al-Nusra


Le 31 mars 2015 – Source Moon of Alabama

Les États-Unis avaient prévu de former des insurgés syriens qui doivent ensuite aller se battre contre l’État islamique. Mais la Turquie, où la formation devait avoir lieu, veut que ces combattants attaquent le gouvernement syrien.

Le projet américain, qui était d’ailleurs irréaliste, a été de nouveau reporté :

Un programme dirigé par les États-Unis pour former des rebelles syriens à lutter contre les militants de l'Etat islamique débutera en mai, a dit le ministre de la Défense de la Turquie, Ismet Yilmaz, selon l'agence gouvernementale Anadolu News, mardi.
 [...]
On a eu peu de détails sur la formation qui aurait pourtant dû commencer ce mois-ci en Turquie, en Jordanie, au Qatar et en Arabie saoudite.

Ce nouveau retard a été annoncé après la prise de la ville syrienne d’Idlib par Jabhat al-Nusra, la filiale d’al-Qaïda en Syrie. L’armée syrienne accuse la Turquie de soutenir directement Jabhat al-Nusra :

Faisant écho à plusieurs commentaires plus généraux du président Bachar al-Assad, la source militaire a accusé la Turquie et la Jordanie de soutenir les insurgés dans leur offensive contre Idlib, en disant que ces deux pays «menaient les opérations et les planifiaient». Les insurgés utilisaient du matériel de communication de pointe qui avait été mis à leur disposition via la Turquie, a ajouté la source. Le ministère turc des Affaires étrangères a refusé de faire un commentaire.

Le chroniqueur saoudien, Jamal Khashoggi, qui est proche des centres de pouvoir en Arabie saoudite, confirme les allégations syriennes :

Selon M. Khashoggi, [le rédacteur en chef saoudien], des sponsors turcs et saoudiens soutenaient la coalition des groupes djihadistes qui a récemment pris la ville syrienne d'Idlib, décrochant ainsi leur première grande victoire contre le gouvernement du président Bachar al-Assad depuis des mois.

Parmi les membres de la coalition, il y avait le Front Nusra, la branche syrienne d'al-Qaïda, un groupe terroriste aux yeux de l'Occident. Mais les membres de la coalition djihadiste «sont ceux qui ont capturé Idlib, c’est un développement important, et je pense que cela se renouvellera, a déclaré M. Khashoggi. La coordination entre les services secrets saoudiens et turcs n'a jamais été aussi bonne qu’en ce moment.»

Et il y a aussi cela:

Trita Parsi

Un diplomate occidental me dit que l’Arabie Saoudite a décidé de fournir à al-Nusra (al-Qaïda) en #Syrie tout ce dont il a besoin.

Si l’armée américaine entraînait ces combattants en Turquie, ils se transformeraient probablement en djihadistes rattachés à Jabhat al-Nusra aussitôt revenus en terre syrienne. Le Pentagone n’aime pas être pris en flagrant délit de soutien direct à al-Qaïda.

Mais la CIA, elle, n’a pas ce genre de scrupules

Traduit par Dominique Muselet, relu par jj pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF