Kadyrov était-il la cible dans l’assassinat de Nemtsov?

Par El Murid – Le 9 mars 2015 – Source Fort Russ

L’attribution rapide de la Médaille d’Honneur à Ramzan Kadyrov est une claire démonstration de confiance. La Médaille d’Honneur est ce qu’on donne, en Russie, lorsqu’on a besoin de récompenser quelqu’un sans avoir de raison particulière. Elle a pour fonction de récompenser de grandes réalisations dans différents domaines. On la donne quand un morceau de papier n’est pas suffisant, mais que quelque chose de plus sérieux serait de trop.

La médaille est très probablement, la réponse aux arrestations dans le cas du meurtre de Nemtsov. C’est le signe que les tueurs sont des particuliers et que le Président ne voit pas de complot politique. Par conséquent Kadyrov n’est pas concerné.

Commentaire de Kristina Rus (traductrice du russe à l’anglais):

Les tueurs et les intermédiaires sont liés aux forces de sécurité de la Tchétchénie, ce qui jette une ombre sur Kadyrov (voir SVP nos posts précédents). On a parlé un peu plus tôt (sur Post Russ) de la position pro-Charlie hebdo de Nemtsov et on a dit que l’assassinat était peut-être une vengeance fondée sur des motifs religieux. D’autres pensent qu’il est possible que les tueurs et les intermédiaires ne se soient pas rendus pas compte que c’était un coup monté contre Kadyrov pour provoquer une rupture entre lui et Poutine, parce qu’il est l’un des plus fervents partisans de Poutine et un pilier de la paix en Tchétchénie. C’est pourquoi El Murid pense que la médaille lui a été décernée pour montrer que le coup monté avait échoué.

Mon avis: si Poutine avait fait tuer Nemtsov, l’enquête de Poutine aurait-elle révélé des indices qui menaient directement à un de ses amis les plus proches, Kadyrov? Et Kadyrov aurait-il laissé des traces qui conduisent à lui-même? On peut seulement deviner la nature de l’information dont dispose Poutine, mais la remise du prix est en elle-même la confirmation que la réputation de Kadyrov était peut-être la cible, et la médaille est le signe que ça n’a pas marché.

Mais, comme de bien entendu, nous devrions bientôt entendre les médias anti-Poutine clamer que « Poutine récompense Kadyrov pour l’assassinat de Nemtsov.« 

Traduction de l’anglais par Dominique Muselet, relu par jj pour le Saker Francophone

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Le chef du Sénat polonais se voit refuser l’entrée en Russie

Le 2 mars 2015 – source SputnikNews

Le président du Sénat polonais et ancien militant des droits civiques Bogdan Borusewicz n’a pas pu, comme il le souhaitait, participer à l’enterrement du membre de l’opposition russe assassiné, Boris Nemtsov.

«J’ai appris que les autorités russes ne m’autorisaient pas à me rendre à l’enterrement», a déclaré Borusewicz lundi à Varsovie, selon l’Agence de presse allemande.

Il était surpris que la délivrance d’un visa pour entrer en Russie lui ait été refusée.

«Je voulais honorer la mort de Boris Nemtsov et tous les Russes qui pensent comme lui», a déclaré Borusewicz.

L’ancien militant des droits civiques avait, en août 1980, participé à la grève de Gdansk aux chantiers Lénine qui avait alors reçu un écho mondial.

Les funérailles solennelles du politicien Nemtsov auront lieu mardi matin à Moscou, dans le centre Sakharov, où le cercueil contenant le corps de Nemtsov sera exposé afin de lui rendre hommage. L’après-midi, Nemtsov devrait être enterré à Moscou, au cimetière des célébrités, Trojekurowo. Il était âgé de 55 ans.

Traduit par Toma, relu par jj pour le Saker Francophone

Note du traducteur

La Russie avait prévenu qu’elle se réservait le droit d’établir une liste de personnes sanctionnées, mais qu’elle ne la publierait pas, les demandeurs seraient informés de l’interdiction de séjour au moment de leur demande.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF