Les émeutes aux USA : vous savez quoi ? C’est une arnaque !


Par James Howard Kunstler − Le 5 juin 2020  − Source  kunstler.com

James Howard KunstlerBien sûr, George Floyd ne méritait pas de mourir avec le genou d’un flic sur le cou et le visage écrasé sur le bitume de la route, mais après le début, hier, d’une série de funérailles à la mémoire de l’ancien voleur à main armée, condamné et maintenant vénéré, on pourrait penser qu’il était la réincarnation – et la suite –  de George Washington. Ah bon ? Euh, vérifiez ça… : Washington était propriétaire d’esclaves et, par définition, raciste. Alors Jules César – basé sur la façon dont le révérend Al Sharpton beuglait lors des premières funérailles de jeudi à Minneapolis. Tu peux répéter s’il te plaît ? Jules César possédait aussi des esclaves ? Et Abe Lincoln alors ? Nooon, juste un autre homme blanc ? Et un raciste refoulé … comme on dit.

Raciste, raciste raciste ! L’Amérique est raciste ! Le racisme est systémique ! Le racisme coule dans le sang sacré du système américain, remontant jusqu’à 1619 ! Tous les blancs sont racistes. Mets-toi à plat ventre et rampe comme un serpent et demande pardon pour ton racisme inaliénable d’origine naturelle ! Quoi qu’il en soit, c’est la réalité selon le New York Times, le journal américain de référence pour les études sur le racisme.

Pour prouver que l’Amérique est désespérément raciste, la nation a subi quoi – ? – sept, ou maintenant huit nuits de pillages et d’incendies par de jeunes noirs mettant en scène tous les stéréotypes racistes du manuel officiel du Ku Klux Klan sur le sujet. Le reste des médias a renâclé devant l’obstacle, évitant de déplorer le chaos dans les rues, en prouvant plutôt que le pillage, les incendies et les émeutes montraient à quel point l’Amérique est raciste jusqu’à la moelle. Regardez ce que vous nous obligez à faire ! Voler des baskets et des montres Rolex ! Tirer sur les flics, y compris un vieux flic noir à la retraite – ouais ! c’est ma faute – et écraser des flics avec des voitures ! Détruire les grandes et petites entreprises fermées depuis trois mois par le virus corona pour s’assurer qu’elles n’oseront jamais reprendre leur commerce raciste de choses que les Blancs aiment !

Quelqu’un a-t-il détecté une arnaque pendant les terribles faits de la semaine dernière ? Eh bien, comment définiriez-vous une arnaque ? Que diriez-vous : c’est une tentative de prendre un avantage par des moyens trompeurs. Quoi ! Êtes-vous en train de dire qu’il y avait quelque chose de malhonnête dans la réaction, d’un océan à l’autre, au meurtre de George Floyd à Minneapolis ? Je le dis. Par exemple, les marches de protestation massives. Qui contestait exactement que la mort de George Floyd était une injustice non réparée ? Personne. Les flics s’en sont-ils tirés ? Non, ils sont tous inculpés de meurtre ou complicité de meurtre, en regardant et en ne faisant rien pour l’empêcher.

Non, c’est une arnaque, très bien, peut-être l’arnaque la plus évidente de l’histoire des États-Unis. C’est le dernier stratagème du Parti Démocrate pour évincer de la Maison Blanche le monstre qu’il a créé, Donald Trump. Le RussiaGate ne l’a pas fait – en vérité, il se retourne plutôt dangereusement maintenant –  ImpeachmentGate a foiré. Bienvenue à GeorgeFloydGate ! Je sais que c’est difficile à imaginer, en ce moment de sanctification télévisuelle maximale, mais ce coup là va aussi s’effondrer. Beaucoup d’électeurs ont probablement remarqué que le pillage massif, et les incendies dans les villes américaines, ne sont pas dans l’intérêt national. Et que les gens qui le font ne méritent pas de faveurs spéciales.

Bien sûr, c’est aussi un moment de psychose collective aiguë en Amérique. La nation est assez secouée après trois mois de confinement dû au virus corona. Des millions de personnes ont vu sombrer leur carrière, leur revenu, leur entreprise et leur avenir. Aussi dérangeante que soit la mort de George Floyd, ces pertes sont monumentales en comparaison. 99% de la population américaine est effrayée par le merdier dans lequel tous ces dommages économiques entraînent la nation – alors même qu’elle regarde les marchés boursiers monter et encore monter. Soit dit en passant, la dernière semaine de pillages, d’incendies et d’émeutes a été particulièrement fructueuse pour Wall Street. Pensez-vous que cela pourrait éventuellement décourager quelques contribuables qui comprennent que le gonflement de la bulle des actions est réalisé par la Réserve fédérale, qui crée encore plus de dette nationale en leur nom ?

La campagne de Joe Biden a annoncé que ce dernier serait la vedette d’une des prochaines funérailles dans la ville natale de George Floyd à Houston, l’endroit où il a forcé le domicile d’une femme en 2009 pour un vol aggravé qui l’a envoyé en prison d’État pour cinq ans. Il changeait de vie à Minneapolis où, il y a dix jours, il a manqué de jugeote car il était bourré de fentanyl – un opioïde – et a utilisé un billet de $20 contrefait dans un magasin du coin, ce qui a entraîné son arrestation et sa mort injuste. Je compte sur Joe Biden pour sensibiliser l’Amérique au racisme systémique lors de cet événement – s’il est encore capable de savoir où il est, et ce qui se passe.

Jeudi également cette semaine, le révérend Al Sharpton a annoncé son intention de marcher sur Washington en août, peut-être juste avant la convention démocrate de Milwaukee pour un effet maximal. Vous savez peut-être que Joe Biden s’est obligé – en quelque sorte – à mettre une femme de couleur sur son ticket présidentiel au poste de vice-présidente. Bien que Stacey Abrams, la vraie gouverneure de Géorgie, semble être le choix inévitable, j’ai une meilleure idée. Ne serait-il pas parfait d’aller chercher Tawana Brawley pour ce rôle historique ?

Tawana Brawley et le révérend Al Sharpton lors d’une manifestation en 1988.

Elle a joué un rôle si décisif dans la crédibilisation du révérend M. Sharpton comme leader dans la longue quête de justice sociale. Elle a bien grandi maintenant, elle est prête à basculer ! Tawana Brawley, l’Amérique tourne ses yeux confinés vers vous ! #Tawana Brawley pour Vice-présidente ! Diffusez la nouvelle  partout !

Too much magic : L'Amérique désenchantéeJames Howard Kunstler

Pour lui, les choses sont claires, le monde actuel se termine et un nouveau arrive. Il ne dépend que de nous de le construire ou de le subir mais il faut d’abord faire notre deuil de ces pensées magiques qui font monter les statistiques jusqu’au ciel.

Traduit par jj, relu par Hervé pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

Une réflexion au sujet de « Les émeutes aux USA : vous savez quoi ? C’est une arnaque ! »

Les commentaires sont fermés.