Le Partenariat sino-russe est mature et stable, il n’est dirigé contre personne

Le 9 mars 2015 – Source Russia Today

Le président russe  Vladimir Poutine serre la main du président chinois Xi Jinping (Reuters / Kim Kyung-Hoon)

Les liens stratégiques entre la Chine et la Russie sont mutuellement bénéfiques et basés sur la confiance et la tradition de se soutenir réciproquement, a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, soulignant que la coopération est mature et non dirigée contre des tiers.

Décrivant la relation bilatérale entre la Chine et la Russie comme stable et mature, le ministre chinois des Affaires étrangères a déclaré que la pression politique et économique de l’Occident sur Moscou n’affectera pas la coopération mutuelle.

«La relation sino-russe n’est pas dictée par des vicissitudes internationales et ne cible pas une tierce partie», a déclaré Wang Yi lors d’une conférence de presse dimanche, en réponse à une question de Sputnik News, l’agence de nouvelles de la Russie.

«La coopération pratique entre la Chine et la Russie se fonde sur des besoins mutuels, elle cherche des résultats gagnant-gagnant, elle a une énorme dynamique interne et des possibilités d’expansion, a déclaré Yi, ajoutant que partenaires stratégiques globaux dans la coordination, la Chine et la Russie ont une bonne tradition d’entraide mutuelle

Le ministre chinois a également souligné l’importance historique de la confiance qui s’est développée entre les deux nations, et la nécessité pour les deux États de coordonner leurs efforts pour assurer la stabilité internationale – en particulier à travers le Conseil de sécurité des Nations unies, où ils ont précédemment utilisé conjointement leurs pouvoirs de veto pour bloquer des initiatives douteuse de l’Ouest .

«La Chine et la Russie sont les deux membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, a-t-il rappelé. Nous allons continuer à assurer la coordination stratégique et la coopération pour maintenir la paix et la sécurité internationales

La Chine prévoit d’intensifier son volume commercial avec la Russie, Wang Yi a déclaré qu’elle pourrait atteindre 100 milliards de dollars en 2015, comparativement à 95,3 milliards l’an dernier. «Nous ferons de notre mieux afin que le commerce bilatéral atteigne notre objectif de 100 milliards de dollars, nous allons signer un accord sur la coopération dans le domaine de la ceinture économique de la Route de la Soie», a-t-il ajouté.

Il a également noté que Pékin est prêt à coopérer avec la Russie sur tous les fronts, tels que la construction de chemins de fer à grande vitesse, l’aviation, l’énergie, ainsi que les secteurs financiers.

«Nous allons développer et approfondir notre coopération dans les domaines financiers et bancaires, dans le domaine de l’énergie nucléaire, les champs pétrolifères», a déclaré Yi, notant que cette année la construction du pipeline oriental pour la livraison de gaz à la Chine va s’intensifier, tandis que les deux États vont parachever les détails de l’itinéraire occidental.

La Chine et la Russie lancent une nouvelle agence de notation de crédit en 2015

Le président chinois Xi Jinping et son homologue russe Vladimir Poutine se sont rencontrés cinq fois l’année dernière et ont une relation personnelle étroite.

En outre, la Russie et la Chine ont concrétisé l’année dernière la création d’une Banque des BRICS dotée d’un capital de 100 milliards de dollars, qui doit servir de réserve de fonds pour des projets d’infrastructure en Russie, au Brésil, en Inde, en Chine et en Afrique du Sud, en contestant la domination du monde occidental dirigé par la Banque Mondiale et le FMI.

Moscou et Pékin ont renforcé leur coopération dans divers domaines, y compris l’énergie et le secteur financier. Plus récemment, les deux pays ont décidé de créer une agence de notation commune qui va contrebalancer les trois grandes agence occidentales S & P, Moody et Fitch.

Dans le même temps, la décision d’utiliser leurs propres monnaies dans leurs échanges commerciaux est un mouvement important vers la réduction de la dépendance au dollar américain et crée aussi une alternative dans le système financier mondial.

Traduit par jj, relu par Diane pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF