Guerre commerciale Chine-US


Un seuil critique vient d’être franchi et rien ne sera plus jamais comme avant…


Par Michael Snyder − le 23 août 2019 − Source theeconomiccollapseblog

Michael SnyderJuste au moment où les choses semblaient se régler un peu, notre conflit avec la Chine est soudainement passé à une nouvelle phase dangereuse. Ce n’est plus simplement une «guerre commerciale» et nos relations avec la Chine ne seront plus jamais les mêmes. Comme vous le verrez ci-dessous, le président Trump vient de qualifier le président chinois Xi Jinping d’«ennemi», et les Chinois vont prendre cela très au sérieux.

En Chine, le dirigeant national est une représentation du gouvernement comme un tout, et le gouvernement dans son ensemble est une représentation du pays tout entier. Pour le peuple chinois, ce que Trump vient de dire sera interprété comme « les États-Unis et la Chine sont désormais des ennemis ». Bien sûr, pour Trump, tout serait pardonné demain si les Chinois cédaient totalement à ses exigences et commençaient à dire toutes sortes de belles choses sur lui, mais pour les Chinois, ce qui s’est passé ces derniers mois restera dans les mémoires pendant des générations. Le président Trump a insulté leur honneur national à maintes reprises, et ce genre de chose n’a peut-être plus beaucoup d’importance pour nous, ici dans le monde occidental, mais en Chine, leur sens de l’honneur est au cœur de leur identité. Après tout ce qui a déjà été dit et fait, il n’y aura plus de retour en arrière, et nous sommes maintenant confrontés à un avenir dans lequel les États-Unis et la Chine seront des ennemis acharnés.

En réponse aux droits de douane américains annoncés précédemment, la Chine a surpris les marchés mondiaux en annonçant, vendredi matin, une nouvelle vague de taxes sur les marchandises en provenance des États-Unis :

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine s’est intensifiée vendredi alors que Beijing annonçait un nouvel ensemble de droits de douane sur les produits américains, plongeant le marché boursier dans la dépression.

Le Conseil des Affaires d'État de Chine a annoncé qu'il imposerait des droits de douane allant de 5% à 10% sur 75 milliards de dollars supplémentaires de marchandises américaines, selon le média d'État Global Times.

Quand Trump a appris cela, il a pété les plombs et s’est jeté immédiatement sur  Twitter, envoyant un message dans lequel il s’engageait à frapper les produits chinois avec des droits de douane encore plus élevés :

Depuis de nombreuses années, la Chine (et de nombreux autres pays) profite des États-Unis pour le commerce, le vol de propriété intellectuelle et bien plus encore.

Notre pays perd des centaines de milliards de dollars par an au profit de la Chine, sans fin envisageable.

Malheureusement, les administrations précédentes ont permis à la Chine d'aller bien au-delà d'un commerce équitable et équilibré, au point de devenir un lourd fardeau pour le contribuable américain.

En tant que président, je ne peux plus permettre cela ! Afin de parvenir à un commerce équitable, nous devons équilibrer cette relation commerciale très injuste.

La Chine n'aurait pas dû appliquer de nouveaux tarifs à 75 milliards de dollars de produits américains (motivés par des considérations politiques !).

À compter du 1er octobre, les 250 milliards de dollars de biens et produits en provenance de Chine, actuellement taxés à 25%, seront taxés à 30%.

De plus, les 300 milliards de dollars restants de biens et produits en provenance de Chine, qui devaient être taxés à 10% à compter du 1er septembre, seront désormais taxés à 15%. Merci de votre attention sur cette question !

En outre, Trump a « ordonné aux sociétés américaines » de commencer à chercher, immédiatement, une alternative aux produits chinois :

Trump a ensuite tweeté que les entreprises américaines "sont invitées à rechercher immédiatement une alternative à la Chine, y compris en ramenant leurs entreprises à domicile et en fabriquant leurs produits aux États-Unis". Il n'a pas précisé en détail les moyens légaux qu'il pensait utiliser pour contraindre les entreprises à quitter la Chine.

Quand je lisais cela pour la première fois, je ne pouvais pas en croire mes yeux, vous avez peut-être eu la même réaction.

Est-ce que Trump peut réellement faire ça ?

Eh bien, non, la vérité est qu’il ne peut pas.

Il peut certes encourager les entreprises américaines à quitter la Chine, mais comme CNN l’a souligné, il n’a pas le pouvoir d’ordonner unilatéralement à toutes nos sociétés de quitter un pays entier :

Voici le fait : Donald Trump ne peut pas ordonner aux entreprises américaines de faire quoi que ce soit. Il existe une raison pour laquelle le monde des affaires est connu sous le nom de «secteur privé» - parce qu’il n’est ni détenu ni contrôlé par le gouvernement (ou «secteur public»). Le président des États-Unis ne peut pas «ordonner» grand chose à une entreprise privée.

Et en plus de tout le reste, le président Trump a publié un autre tweet dans lequel il qualifiait le président chinois Xi Jinping de «notre ennemi». Ce qui suit provient directement du compte Twitter de Trump :

Comme d'habitude, la Fed n'a rien fait ! C'est incroyable qu'ils puissent «parler» sans savoir, ni me demander ce que je fais, ce qui sera annoncé sous peu. Nous avons un dollar très fort et une Fed très faible. Je travaillerai «remarquablement» avec les deux, et les États-Unis verront de grands succès…

Ma seule question est de savoir qui est notre plus grand ennemi, Jay
Powell [président de la Fed] ou le président Xi ?

L’espoir d’un accord commercial avec la Chine sous le gouvernement Trump était déjà mort, mais cela a enfoncé encore plus de clous sur le cercueil.

Quand les perspectives de l’économie américaine étaient florissantes, conclure un accord commercial avec la Chine n’était pas si critique pour Trump, mais les choses ont radicalement changé.

À ce stade, même les prévisions internes de la Maison Blanche montrent « que l’économie pourrait ralentir considérablement au cours de l’année prochaine » :

Les principaux conseillers de la Maison-Blanche ont informé le président Trump, ce mois-ci, que certaines prévisions internes indiquaient que l'économie pourrait ralentir considérablement au cours de la prochaine année, au bord de la récession, compliquant le processus de réélection en 2020.

La prévision privée, l'une des nombreuses livrées à Trump et élaborée par trois personnes familières du briefing, contraste vivement avec la rhétorique triomphale que le président et ses substituts ont maintes fois utilisée pour décrire l'économie.

Les choses deviennent encore plus sombres. Le secteur manufacturier américain vient de se contracter pour la première fois depuis 2009, et les marchés financiers commencent à comprendre qu’il n’y a pas de solutions prometteuses à l’horizon.

Vendredi, les turbulences de la guerre commerciale ont effrayé les investisseurs et le Dow Jones a clôturé la journée en perdant plus de 600 points :

L'indice Dow Jones Industrial Average a clôturé en baisse de 623,34 points, soit 2,4% à 25 628,90. Le S & P 500 a glissé de 2,6% pour clôturer à 2 847,11. Le Nasdaq Composite a chuté de 3% pour terminer la journée à 7 751,77. Les pertes ont porté la baisse de Dow pour août à plus de 4%.

Les principaux indices ont également affiché des pertes hebdomadaires pour la quatrième fois consécutive. Le Dow a chuté d'environ 1% cette semaine tandis que le S & P 500 a perdu 1,4%. Le Nasdaq a perdu 1,8%.

Comme je l’ai indiqué à la fin du mois dernier, le marché boursier a commencé à décliner en juillet et il a maintenant chuté chaque semaine au mois d’août. Tout comme dans mon livre «The Beginning Of The End», nous sommes potentiellement confrontés à un scénario dans lequel nous vivrons une grande tourmente économique et financière au cours du second semestre.

J’ai maintes et maintes fois averti mes lecteurs que nos relations avec la Chine allaient se détériorer progressivement. Nous nous attendions à cela depuis longtemps, mais la plupart des Américains ne comprennent toujours pas les implications de cette crise.

Ce conflit entre les États-Unis et la Chine va tout changer.

Énormément de peine nous attend, et notre société n’est absolument pas préparée à la gérer.

Michael Snyder

Traduit par jj, relu par San pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF