Glorification nazie :
Les députés polonais dépités se réveillent


Par Alex Christophorou – le 26 mars 2015 – Source Russia Insider

Les députés polonais admettent enfin que l’Ukraine est submergée par des forces nationalistes

Est-ce que la Pologne commence enfin à réaliser que le gouvernement putschiste d’Ukraine, qu’elle a soutenu depuis le début, est en réalité infesté par une idéologie qui glorifie la véritable extermination de citoyens polonais dans ce qui ont été les épouvantables crimes de guerre commis pendant la Seconde Guerre mondiale?

Les membres de l’Alliance démocratique de gauche (SLD) à la Diète polonaise ont soumis un projet de résolution au parlement après avoir observé (un an et quelque plus tard) que l’Ukraine célèbre (certains pourraient même dire glorifie) les fêtes nationales de…

Stepan Bandera, Roman Shukhevych et d’autres membres de l’Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA), comme des héros de l’Ukraine…

…qui sont responsables de la mort de plus de 100.000 polonais en Volhynie et en Galicie orientale.

L’actuel gouvernement polonais finance et soutient un gouvernement ukrainien qui célèbre la mort de Polonais pendant la Seconde Guerre mondiale. Parfaitement normal… puisque le gouvernement polonais semble voir perdu toute logique en tombant profondément amoureux des États-Unis d’Amérique. En effet, l’amour est aveugle.

Les événements qui se déroulent actuellement au Yémen peuvent nous mettre la puce à l’oreille, nous devons nous demander quand toutes les armes états-uniennes et européennes déversées en Ukraine seront subitement tournées non pas à l’Est contre la Russie, mais à l’Ouest contre la Pologne, lorsque l’UPA, l’armée bandériste (actuellement entraînée sur le terrain par les conseillers militaires de Washington) décidera de raviver son animosité à l’égard de ses voisins polonais.

Il ne fait aucun doute qu’une nouvelle victoire de la politique étrangère d’Obama est en gestation – exactement au cœur de l’Europe.

Via Sputnik News Agency, rapporté par RIA Novosti…

 La «Diète polonaise exprime son inquiétude à propos des traditions nationalistes des autorités de l’État ukrainien, associées aux idées de Dmitri Dontsov et aux pratiques politiques de Stepan Bandera. Elle s’inquiète aussi de la glorification des responsables des crimes commis contre des citoyens polonais», est-il écrit dans le document.
  Le projet de résolution note que «la Verkhovna Rada d’Ukraine a récemment honoré l’anniversaire de la mort de Roman Shukhevych, commandant en chef de l’Armée insurrectionnelle d’Ukraine (UPA), qui s’est rendue responsable de la mort de 100.000 Polonais en Volhynie et en Galicie orientale».

Le parlement ukrainien a aussi voté une résolution pour organiser des manifestations publiques en lien avec l’anniversaire de Peter Dyachenko, un commandant des unités militaires ukrainiennes qui ont pris part à la répression de l’insurrection de Varsovie et à la destruction de villages polonais dans le district de Lublin. Depuis cette décision du président Porochenko, l’anniversaire de la formation de l’armée ukrainienne est célébré comme la Journée du défenseur de la patrie.

«La société polonaise est vivement préoccupée par ces faits. En mémoire des victimes de la Seconde Guerre mondiale, la Diète polonaise appelle les autorités ukrainiennes à renoncer aux manifestations d’admiration de personnes et d’organisations responsables de crimes contre les Polonais», dit encore la résolution.

Vingt-neuf membres du groupe parlementaire de l’Alliance démocratique de gauche ont signé le document. L’Armée insurrectionnelle ukrainienne a été le bras armé des nationalistes depuis les années 1940. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’UPA a combattu les partisans soviétiques. Après la restauration du pouvoir soviétique, l’UPA a combattu contre l’Armée rouge aux côtés de l’Allemagne nazie. Selon les historiens polonais, la purification ethnique dans le sud-ouest de l’Ukraine a été dirigée par l’UPA sous le commandement de l’Organisation des nationalistes ukrainiens (la faction de Bandera).

Les historiens polonais estiment que le nombre de victimes polonaises civiles se compte en dizaines de milliers. Quelque 300.000 à 400.000 Polonais ethniques ont fui à l’Ouest. Les nationalistes ukrainiens ont commis des exactions similaires en Volhynie, en 1943. La glorification du commandant militaire Roman Shukhevych, un des chefs de l’UPA et de Bandera, a été critiquée par de nombreux vétérans de la Seconde Guerre mondiale et par des politiciens.

Alex Christophorou

Article original

Traduit par Diane, relu par jj pour le Saker Francophone

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF