Fentanyl : Les mesures d’interdiction par la Chine vont-elles contribuer à la réélection de Trump?


La Chine a promis de réprimer sévèrement tous les produits dérivés de fentanyl


Par Andrew Korybko – Le 5 avril 2019 – Source orientalreview.org

andrew-korybkoEn décembre 2018, Trump avait annoncé être parvenu à un accord oral avec le président Xi sur ce sujet, mais ce n’est que cette semaine que la Chine a annoncé qu’elle allait formellement ajouter à ses listes de produits interdits l’ensemble des dérivés du fentanyl : la mesure prendra effet dès le mois prochain. Pékin ferme ainsi les failles juridiques qui persistaient car étaient interdits les dérivés du fentanyl au fur et à mesure que de nouvelles molécules apparaissaient, ce qui laissait systématiquement un coup d’avance aux chimistes, qui réalisaient à chaque fois des modifications subtiles et légères de la formule pour contourner chaque interdiction.

--FILE--A bottle of Fentanyl pharmaceuticals is displayed in Anyang city, central China's Henan province, 12 November 2018. China will add fentanyl-related substances to a supplementary list of controlled narcotic drugs and psychotropic substances with non-medical use since May 1. The decision was announced Monday in a joint statement by the Ministry of Public Security, the National Health Commission and the National Medical Products Administration. Fentanyl and its analogues that were previously included in the list of controlled narcotic drugs and psychotropic substances, as well as the related substances in the supplementary list, will remain to be controlled according to relevant regulations, the statement said. (Imaginechina via AP Images)
Une bouteille de produit pharmaceutique Fentanyl, présentée dans la ville d’Anyang, dans la province centrale de Henan, en Chine, le 12 novembre 2018

Note de traduction : Peu connu du grand public et des toxicomanes sur le continent européen, le Fentanyl est un produit stupéfiant de synthèse, présentant un pouvoir de l'ordre de 40 fois celui de l'héroïne. Il fait depuis le début des années 2010 des ravages en Amérique du Nord, où il est devenu la cause de la majorité des décès par overdose ; les toxicomanes en Asie sont également en train de l'adopter rapidement

Les dirigeants étasuniens soupçonnaient depuis longtemps que la Chine se montrait volontairement peu regardante quant à l’application de ses propres lois, en fermant les yeux sur ses exportations de fentanyl vers des pays du Tiers monde, d’où les produits transitaient vers le marché géant américain ; à leurs yeux, la Chine jouait une sorte de « Guerre hybride de l’opium » inversée, en une sorte de retour des choses par rapport à la situation d’il y a quelques siècles, où les Occidentaux avaient rendus dépendants à l’opium de vastes pans de la population chinoise pour asservir le pays.

Grant Newsham a publié un article à ce sujet dans The National Interest, sous le titre « La guerre du fentanyl chinoise frappe durement l’Amérique », où il développe sa pensée de manière tout à fait intéressante ; cet article mérite d’être lu pour bien comprendre le point de vue de Trump, de plus en plus répandu aux USA. Qu’il s’agisse d’un reflet de la réalité, d’une déformation, ou bien d’une présentation exagérée mêlant vérités et exagérations, l’important est de comprendre que c’est ainsi que les USA abordent officieusement le problème au niveau étatique : ce point est très significatif de par son importance dans le cadre de ce qu’on appelle la « guerre commerciale ». Que Trump ait annoncé fin 2018 son accord oral avec le président Xi d’implémenter l’interdiction qui entre ces jours-ci en vigueur démontre sa volonté d’intégrer ce sujet aux discussions commerciales avec son homologue ; le but étant d’établir un accord large de régulation des relations bilatérales à l’avenir.

De ces négociations, il ne faut pas s’attendre à un accord qui traite de tous les points sensibles de la relation bilatérale entre les deux pas dans les détails. Mais, simplement, la prise en compte du problème fentanyl dans ce cadre de discussions élargi démontre la volonté des deux parties à élargir le débat en cours, au delà de la sphère strictement économique, et de manière beaucoup plus large ; cela débouchera dans un futur plus ou moins proche. Le problème fentanyl est particulier est tout à fait significatif, car Trump considère la crise des opioïdes comme liée au faible niveau de sécurité de sa frontière avec le Mexique ; la première dame en a d’ailleurs fait sa principale cause caritative pour la présidence en cours. Chaque réussite sur ce sujet contribuera donc à la popularité de Trump dans les États du Middle-West, qui constituent la clé pour les élections de 2020.

Andrew Korybko est le commentateur politique américain qui travaille actuellement pour l’agence Sputnik. Il est en troisième cycle de l’Université MGIMO et auteur de la monographie Guerres hybrides : l’approche adaptative indirecte pour un changement de régime (2015). Le livre est disponible en PDF gratuitement et à télécharger ici.

Traduit par Vincent pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF