Du rififi dans le Caucase


L’armée azerbaïdjanaise et les djihadistes syriens lancent une attaque contre les lignes arméniennes


Par Moon of Alabama − Le 27 septembre 2020

Au cours des dernières semaines, on a appris que la Turquie avait embauché quelque 2 000 «rebelles syriens» pour combattre en Azerbaïdjan contre les forces arméniennes qui occupent depuis 1993 le Haut-Karabakh.

Tôt dans la journée, les forces azerbaïdjanaises et les mercenaires ont lancé leur attaque contre les lignes arméniennes. L’affaire  a tourné au massacre. Deux hélicoptères azerbaïdjanais ont été abattus. Une dizaine de chars et de transports de troupes blindés ont pris feu. L’artillerie azerbaïdjanaise a frappé certaines structures civiles à Stepankert, la capitale du Haut-Karabakh. Des drones turcs (?) ont frappé les positions du front arménien.

Agrandir

La tactique azerbaïdjanaise semble être de regrouper un grand nombre de leurs chars en zone découverte et d’attendre que l’artillerie arménienne les détruise. Les troupes russes sont stationnées en Arménie et un soutien supplémentaire important a été apporté aujourd’hui par la Russie, par voie aérienne. Mais la Russie est amie avec les deux pays et réclame déjà un armistice. L’Arménie a mobilisé ses forces et des renforts se déplacent vers le front.

C’est maintenant, après la Syrie et la Libye, le troisième pays dans lequel l’aspirant sultan de Turquie tente de combattre les forces soutenues par la Russie. Ça ne marchera pas. Mais Erdogan doit continuer à faire cela pour détourner l’attention domestique de l’arrêt de l’économie turque. Il est peu probable que la récente hausse des taux de la banque centrale arrête la chute de la lire turque, mais elle aggravera la récession.

La situation pourrait bien s’aggraver à partir de maintenant. Il y aura beaucoup de désinformation venant des deux côtés.

Moon of Alabama

Note du Saker Francophone

Vous pouvez suivre cette actualité sur le blog de Varoujan Sirapian dont nous avions fais une interview en juin dernier, dans ces Chroniques de la guerre d'Artsakh (1) et (2). Il s'agit d'un point de vue arménien mais en l’occurrence, on assiste bien à une guerre d'agression turco-azéri, guerre dont il parlait déjà en juillet dernier.

Traduit par jj, relu par Wayan pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

2 réflexions au sujet de « Du rififi dans le Caucase »

Les commentaires sont fermés.