C’est un avertissement destiné à l’Union Européenne


Saker US
Saker US

Par le Saker US – Le 26 mars 2016 – Source thesaker.is

Les derniers attentats à la bombe à Bruxelles sont la preuve évidente que les attentats de Paris n’étaient pas un hasard mais le premier d’une longue série d’attaques similaires, probablement. De tels attentats ne sont en réalité rien de nouveau, c’est ce que la Russie a dû endurer pendant les années 1990, de la part des mêmes gens et pour les mêmes raisons. Mais alors que la Russie a finalement réussi à vaincre à la fois l’insurrection et le terrorisme tchétchène wahhabite, l’Europe semble manquer de toutes les ressources nécessaires pour l’emporter. Pire encore, les dirigeants de l’UE paraissent complètement bloqués dans leur politique russophobe actuelle, se coupant ainsi de l’aide nécessaire que la Russie pourrait leur offrir. Continuer la lecture de C’est un avertissement destiné à l’Union Européenne

Attentats : «Nous sommes État d’urgence»

... Le passage de la réalité d’un événement à son interprétation est si rapide qu’il n’est plus possible de ressentir le choc, car il faut du temps pour d'abord ne rien comprendre, puis pour commencer à poser des questions. Tout cela ressemble plutôt à un mécanisme solidement programmé, qui fait immédiatement disparaître les victimes concrètes, les dépouille de leur personnalité dans un récit officiel activable en tous temps et les fusionne dans un nous menacé aujourd’hui par le terrorisme [...] Tant que la stratégie consistera en une inondation émotionnelle, il ne faut s’attendre à aucun changement de politique. Et rester très attentif aux mesures en direction d’un état d’urgence qui nous seront prochainement fourguées. Dagmar Henn
Dagmar Henn

Par Dagmar Henn – Le 19 novembre 2015 – Source Le Saker allemand

Hier, Thomas de Maiziere [ministre allemand de l’Intérieur, NdT] a fait appel à un acte de foi et Schäuble songe de nouveau à engager l’armée dans le pays. Les événements de Paris ont une longue ombre portée.

Continuer la lecture de Attentats : «Nous sommes État d’urgence»