Nuremberg, mon amour…


Les nazis ukrainiens célèbrent la division SS «Galice» aux flambeaux. Ne craignez rien, seulement quelques européens amicaux nostalgiques manifestant la supériorité de leurs valeurs, est-ce interdit ?


RILe 29 avril 2016 – Source Russia Insider

Des torches enflammées et des insignes et slogans ultra-nationalistes étaient visibles dans les rues de la ville ukrainienne occidentale de Ivano-Frankovsk, lorsque les néo-nazis ont défilé pour commémorer le 73e anniversaire de la création de la division ukrainienne SS.

Ils appellent ça Révolution de la Dignité… Bof !

Scandant des slogans nationalistes, environ cent membres de la branche civile de l’extrême-droite du Bataillon Azov ont mené la procession aux flambeaux pour honorer ceux qui ont combattu pour les nazis contre l’Union soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les activistes marchant sous une grande bannière ont continué à glorifier à pleins poumons ceux qui ont servi dans la 14e division des Waffen Grenadier de la SS, reconnus comme patriotes par le régime ukrainien actuel.

Après la procession, les ecclésiastiques de l’Église uniate, qui reconnaît la suprématie papale, mais conserve sa propre liturgie orthodoxe, ont tenu un service commémoratif où ils ont prié pour les âmes de ceux qui sont coupables du massacre de leur propre population.

La division SS, également connue sous le nom de 1er Galicien, était une unité militaire comprenant plus de 80 000 volontaires de la région ukrainienne de Galice. Créée en 1943, alors que l’Union soviétique avait déjà la haute main dans la guerre contre le IIIe Reich, elle a été en grande partie détruite dans la bataille de Brody, une opération majeure de l’Armée rouge pour éradiquer les forces nazies de l’Ukraine et de la Pologne orientale.

Heinrich Himmler, Reichsführer à la tête des SS, a dit dans un discours aux soldats de la division : «Votre patrie est devenue tellement plus belle depuis que vous avez perdu – sur notre initiative, je dois dire – les résidents qui ont été si souvent une tache sale sur la bonne réputation de la Galice, à savoir les juifs […] Je sais que si je vous ordonnais de liquider les Polonais […] Je vous donnerais la permission de faire ce que vous êtes désireux de faire de toute façon.»

Après la défaite, la division SS ukrainienne est devenue une partie de l’Armée nationale ukrainienne unie, sous commandement unique contre l’Union soviétique. Après la chute de Berlin, l’unité ukrainienne s’est rendue aux Alliés occidentaux le 10 mai 1945.

La division a été accusée d’avoir procédé à de nombreuses atrocités, y compris la destruction des communautés polonaises en Ukraine occidentale et le massacre de civils dans les opérations anti-guérilla, bien que la Galice n’ait jamais été internationalement reconnue comme coupable pour tous ces crimes de guerre.

Article original paru sur Russia Today

Traduit et édité par jj, relu par nadine pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Une réflexion au sujet de « Nuremberg, mon amour… »

  1. Ping : Today,s Thought

Les commentaires sont fermés.