Je ne sors plus sans ma boîte de pilules contre la dissonance cognitive


Par Geoffrey – Mai 2016 – pour le Saker Francophone

Résultats de recherche d'images pour « boîte pilules »Je ne sors plus sans ma boîte de médocs contre la dissonance cognitive… Avant, j’étais continuellement déprimé, fatigué d’entendre tout et n’importe quoi à la radio ou à la télé. Je ne savais plus où j’en étais, je ne distinguais plus le vrai du faux…

Mais depuis que j’ai découvert la dissonance cognitive, je suis un autre homme !

Je vois tout d’un autre regard, sans m’inquiéter des tenants et aboutissants de ce qui fait notre quotidien. Des preuves ? La liberté d’expression, par exemple. Avant, j’avais du mal à digérer la notion actuelle de liberté d’expression : les tabous sur les juifs et le sionisme, la loi Gayssot, la pédophilie et les protections, les lanceurs d’alerte mis en prison… Ce genre de trucs me faisait penser qu’elle n’existait plus en France… Mais depuis que je prends un cachet de dissonance cognitive chaque matin, je n’ai plus aucun doute sur la qualité de l’information dans les médias, ni sur ma liberté de dire ce que je veux ou pense, assortie comme il se doit des limitations bien naturelles dans une démocratie mature.

Quant j’avais entendu dire que deux avions avaient fait s’effondrer trois tours, et que le quatrième avion abattu s’était écrasé au sol et avait été pulvérisé sous la violence de l’impact – on n’en trouvait nulle trace –, je m’en souviens très bien parce que j’avais eu une grosse fièvre à cause de ça ; depuis, à chaque fois qu’on veut me parler du 11 septembre, de façon préventive, je prends une dose de dissonance cognitive, et je finis la journée le sourire aux lèvres.

L’autre fois, Juncker avait dit qu’un vote ne peut modifier un traité : j’en avais eu mal à la tête. Je comprenais pas bien car on a supprimé tous les traités que les nazis avaient signés et l’URSS aussi. Avec ce médicament miracle, je peux désormais dire aux jeunes Arabes d’Europe – qui doutent de l’État-de-droit occidental – que notre modèle politique est bien le meilleur au monde : ma voix ne tremble plus…

Et le discours de Hollande sur l’état de la France ? J’avais été prévoyant : j’avais pris trois cachets avant ; et bien c’est passé comme une lettre à la poste…

Avant, ces messieurs de la haute finance et son patronat apatride me faisaient vomir, avec leurs parachutes dorés et leurs salaires indécents, mais depuis que je suis sous traitement, j’ai compris qu’ils ne sont pas ces suffisants plein de morgue et de mépris pour nous, mais qu’ils cherchent – eux aussi, et de toutes leurs forces encore – des solutions aux problèmes du chômage et de la pollution, et qu’il faut donc travailler avec eux pour les aider et non contre eux.

En vrac…

La libre concurrence est le paradigme fondamental pour avoir une économie efficace, tout autre système est voué à l'échec. Mais le système capitaliste actuel combat avec acharnement l'émergence d'un système concurrent. C'est logique camarade, c'est grâce à TINA [There is no Alternative] !
Le chômage baisse ! Et le fait que le nombre des exclus dudit chômage augmente dans les mêmes proportions n’est qu’une corrélation, et non son corollaire : vocabulaire oblige !
Chaque 8 mai, notre devoir (de mémoire) nous oblige à rendre hommage aux résistants pour leurs actes courageux contre l’ogre nazi, ce qui n’empêche nullement de punir toute apologie du terrorisme.
Durant l’Ancien Régime, les nobles avaient le privilège de ne pas payer l’impôt ; aujourd’hui l’ingénierie fiscale au bénéfice exclusif des nouveaux puissants n’a rien changé à l’esprit des lois de la Révolution Française.
En Europe de l’Est, à la chute de l’URSS, ces pays ont embrassé la démocratie et le capitalisme : l’abstention aux élections, les mafias, les délocalisations de nos emplois là-bas sont les preuves que la greffe a bien pris.
Parmi les réfugiés, il y a de sérieux sociopathes, ce qui ne justifie en rien une quelconque xénophobie (qu’on pouvait croire naturelle et salutaire, or il n’en est rien…).
La beauté intérieure est la seule qui compte, et ceux qui soutiennent cette affirmation sont toujours des personnes au physique très avenant.
Il n’y a aucun conflit d’intérêt quand l’audit d’un ministère est confié au beau-fils du fonctionnaire directeur.
Le marché du travail a besoin d’une main d’œuvre qualifiée, les immigrés illettrés, ne parlant que leurs langues, représentent donc une réelle chance pour notre économie.
Les guerres dites préventives en Afghanistan et en Irak ont rendu le monde plus sûr, c’est pourquoi aujourd’hui les dépenses en armement ne font qu’augmenter et que les gens fuient ces pays par millions !
En Europe, les travailleurs ont des droits sociaux, et le patron décide de mon licenciement quand il veut, je n’en ressens aucune pression…
Les gens sont en bien meilleure santé qu’avant, les cancers déclarés chez des personnes de plus en plus jeunes ne sont somme toute que des coïncidences fortuites ou la preuve que nos techniques de prévention sont efficaces
Les jeunes des banlieues sont, pour la plupart, impolis, violents et dangereux : je dois donc m’efforcer, au quotidien, d’être plus amical avec eux.
Nous sommes, en France, dans un état laïc et le président de la cour d'assise demande au témoin de jurer : levez la main droite etc. Jurer devant qui ? si Dieu est mort ?
Avec plus de 80% de reçus au baccalauréat il y a dix fois plus de fautes d'orthographes chez les diplômés que lorsque le taux d'admission était de 10%
M. Salah Lamrani, professeur de français titulaire au Collège Romain-Rolland de Tremblay-en-France (93290), très apprécié par ses élèves et leurs parents, a été suspendu arbitrairement de son poste le 11 février 2016. Depuis lors, chaque jour, il fait le pied de grue devant le collège.Sa hiérarchie le convoque pour un examen psychiatrique. C'est normal camarade, faut être fou pour s'opposer à un système aussi parfait.
À vous de jouer, prolongez la liste, les exemples abondent...

Au côté du déni de réalité et de la pensée magique, la dissonance cognitive est un autre phénomène de défense psychique d’un individu face à une situation dite «à solution contradictoire». Afin de protéger son équilibre psychique – qui le distingue des fous ou des dépressifs qui en sont dépourvus – l’individu va modifier temporairement les relations logiques de causalité afin de dépasser les incohérences de sa situation.

Dans l’impossibilité d’avoir recours à la violence libératoire quand elle est légitime – le verrou du pacifisme ou syndrome de Gandhi –, l’individu doit avaler des couleuvres, l’ironie n’étant pas à la portée de tout un chacun. Ne disposant pas non plus de modèles culturels immédiatement utiles pour résister – qui connaît Constance Markievicz ? – il ne peut réagir autrement aux arguties des discours officiels que par la soumission intellectuelle.

Geoffrey, le communiste belge, pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

3 réflexions au sujet de « Je ne sors plus sans ma boîte de pilules contre la dissonance cognitive »

  1. Ping : Today,s Thought

Les commentaires sont fermés.