Le Parti démocrate devrait suspendre Hillary Clinton


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 19 octobre 2019

Hillary Clinton est devenue folle :

Hillary Clinton a semblé suggérer que la représentante Tulsi Gabbard (D-Hawaii) était la "favorite des Russes" pour gagner l'élection présidentielle de 2020 et qu'elle est parrainée par Moscou pour se présenter en tant que candidat tiers contre l'éventuel candidat démocrate ...
Les Russes ont déjà "l'œil sur quelqu'un qui est actuellement aux primaires du Parti démocrate et la prépare à devenir la candidate d'un parti tiers," a-t-elle dit en une apparente référence à Gabbard.

"C'est la préférée des Russes. Ils ont un tas de sites, de robots [sur internet] et d'autres moyens de la soutenir", a dit Mme Clinton à David Plouffe, l'animateur du podcast et directeur de campagne de l'ancien président Obama pour la campagne 2008.

"Et c'est en supposant que Jill Stein y renonce, ce qui ne sera peut-être pas le cas parce qu'elle est aussi à la solde des russes", a ajouté Mme Clinton, faisant référence à la candidate du Parti Vert à la présidence en 2016.

Les réponses à ces remarques furent appropriées :

Tulsi Gabbard @TulsiGabbard - 22:20 UTC - 18 oct. 2019

Super ! Merci @HillaryClinton. Vous, la reine des bellicistes, incarnation de la corruption et personnification de la pourriture qui a rendu le Parti démocrate malade pendant si longtemps, êtes enfin sortie de derrière le rideau. Depuis le jour où j'ai annoncé ma candidature, il y a eu une...

... campagne concertée pour détruire ma réputation. Nous nous demandions qui était derrière tout cela et pourquoi. Maintenant nous le savons - c'était toujours vous, à travers vos aides et...

... vos puissants alliés dans les médias grand public et chez les fabricants d’armes, qui craignent la menace que je représente.

Il est maintenant clair que cette primaire est entre vous et moi. Ne vous cachez pas lâchement derrière vos acolytes. Participez directement à la course.

et

Jill Stein @DrJillStein - 20:30 UTC - 18 oct. 2019

À la lumière des dernières allégations calomnieuses de @HillaryClinton, je la mets au défi de tenir un débat. Il est temps de donner au peuple américain le vrai débat qu'il méritait en 2016, mais qui lui a été refusé par la fausse Commission sur les débats présidentiels contrôlée par le DNC/RNC.

Jill Stein @DrJillStein - 20:51 UTC - 18 oct. 2019

C'est une honte qu’Hillary Clinton colporte des théories du complot pour justifier son échec au lieu de réfléchir sur les raisons réelles de l’échec des Démocrates en 2016. Vous pouvez calomnier les progressistes en les traitants d’"agents russes", mais vous ne pouvez pas cacher le fait que le DNC a saboté Sanders & favorisé Trump pour préparer le terrain pour Clinton.

Jill Stein @DrJillStein - 21:12 UTC - 18 oct. 2019

La diatribe de Clinton montre la façon dont l'establishment utilise la nouvelle guerre froide pour réprimer la dissidence et alimenter la machine de guerre. Au lieu de s'attaquer aux crises auxquelles les travailleurs sont confrontés, ils présentent les progressistes comme l'ennemi. C'est comme s'ils essayaient encore de perdre contre Trump.

Jill Stein @DrJillStein - 21:43 UTC - 18 oct. 2019

Si Clinton croit vraiment que toutes les campagnes indépendantes sont des complots russes, pourquoi ne demande-t-elle pas le #RankedChoiceVoting pour rendre impossible aux vilains étrangers de "séparer le vote" ? En attendant, toute cette hystérie russe ressemble à des coups de poing cyniques d’une gauche maccarthyste.

L’effet Streisand de la remarque bâclée de Clinton aidera à ce que le nom de Tulsi Gabbard soit mieux connu. Cela augmentera ses résultats dans les sondages. Avec un Joe Biden hésitant et une Elizabeth Warren de plus en plus exposée comme étant une copie bidon de Clinton, Bernie Sanders pourrait devenir le principal candidat démocrate. Ensuite, on lui appliquera aussi le diffamatoire « favori des Russes ».

Clinton devrait être suspendue du Parti démocrate pour avoir gâché ses chances de regagner la Maison-Blanche. Mais l’establishment démocrate préfère saboter l’élection plutôt que de laisser un des candidats les plus progressistes prendre la tête.

Les électeurs n’aiment pas ces chamailleries internes et ces manigances. La fausse ‘enquête de destitution’ qu’est l’UkraineGate est déjà un cadeau pour Trump. S’en prendre de plus aux candidats favoris se terminera inévitablement par une autre présidence Trump.

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Jj pour le Saker Francophone

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF