Le budget 2020 des USA promet d’élever la Guerre hybride contre la Russie vers de nouvelles dimensions


Le budget des USA pour 2020 alloue plus d’un demi milliard de dollars pour contrer l’« influence nuisible de la Russie ».


Par Andrew Korybko – Le 18 mars 2019 – Source orientalreview.org

andrew-korybko

Le document décrit précisément ce qui suit :

« Le budget alloue plus de 500 millions de dollars en assistance à l’Europe, l’Eurasie et l’Asie centrale pour : faire progresser la sécurité de manière partagée ; protéger l’intégrité territoriale des alliés des USA ; soutenir les efforts des pays partenaires à s’affranchir des équipements militaires russes, en particulier par le biais de prêts aux Armées étrangères ; et répondre aux faiblesses de l’environnement macro-économique que le gouvernement de la Russie essaye d’utiliser, comme la dépendance énergétique et commerciale. »

Budget

On peut extrapoler de ces quelques mots ce à quoi tout ceci va ressembler en pratique.

La première partie, « faire progresser la sécurité de manière partagée » fait probablement référence aux dimensions non-militaires de la sécurité, le paragraphe dans son ensemble étant inclus sous la section « Département d’État et autres programmes internationaux », et pas dans la section du Département de la Défense : ce vague euphémisme peut donc intégrer à peu près tout le spectre s’étendant de la cybersécurité à la sécurité de l’information – ce dernier point amenant à monter les financements d’ONGs et d’autres plateformes de perception de l’information, jusque certains médias supposément alternatifs.

Quant à « protéger l’intégrité territoriale des alliés des USA », c’est également un intitulé relativement flou, car on s’attendrait également à trouver ce genre d’allocation dans le budget du Département de la Défense. Mais comme il est inséré dans la sous-section intitulée « Contrer l’influence nuisible de la Russie », on peut penser que ces efforts nébuleux se concentreront sur les pays de l’OTAN tels que la Pologne et les États baltes, voisins de la cible russe.

Le point suivant s’attache aux programmes de prêts de financements aux armées étrangères, qui pourraient contribuer à contrer la « diplomatie militaire » russe, qui se décline par des ventes d’armes à des pays stratégiques, tels le Vietnam et surtout l’Inde – ce dernier pays est un terrain de compétition acharnée entre la Russie, les USA et Israël ; il faudrait s’attendre à des conséquences géopolitiques si New Delhi réduisait la part de ces achats d’armes à Moscou dans le cadre de sa politique de « rééquilibrage ».

Enfin, le passage qui s’applique à « répondre aux faiblesses de l’environnement macro-économique que le gouvernement de la Russie essaye d’utiliser, comme la dépendance énergétique et commerciale » semble suggérer de nouveaux efforts de lobbying pour promouvoir les exportations de Gaz naturel liquéfié vers l’Europe, ainsi qu’une possible assistance au « partenariat oriental » de l’Union Européenne, afin de dissuader d’autres pays de rejoindre l’Union Eurasienne, dont le fer de lance est la Russie : ces deux ambitions pourraient porter des conséquences à long terme sur la sécurité budgétaire de la Russie si elles atteignent leurs objectifs.

En résumé, le budget 2020 des USA projette publiquement son intention de « contrer l’influence nuisible de la Russie » en matière d’information, militaire, d’énergie et en matière commerciale, autant de domaines qui contribuent à la Guerre hybride en cours des USA contre la Russie, qui vise à infliger des dégâts de portées diverses aux intérêts internationaux et intérieurs de sa cible, afin que Washington puisse imposer ses volontés géostratégiques à Moscou, à supposer bien entendu que ce scénario atteigne ses objectifs.

Le présent article constitue une retranscription partielle de l’émission radiophonique context countdown, diffusée sur Sputnik News le vendredi 13 mars 2019.

Andrew Korybko est le commentateur politique américain qui travaille actuellement pour l’agence Sputnik. Il est en troisième cycle de l’Université MGIMO et auteur de la monographie Guerres hybrides : l’approche adaptative indirecte pour un changement de régime (2015). Le livre est disponible en PDF gratuitement et à télécharger ici.

Traduit par Vincent pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF