La Chine va de l’avant avec une émission de DTS en Août


Par Valentin Schmid – Le 1er août 2016 – Source The Epoch Times

International Monetary Fund Managing Director Christine Lagarde speaks at the 40th anniversary of the IMFC meeting at the IMF Headquarters in Washington, April 20, 2013. (Stephen Jaffe/IMF via Getty Images)

Le directeur général du Fonds monétaire international Christine Lagarde parle au 40e anniversaire de la réunion du CFMI au siège du FMI à Washington, le 20 avril 2013. (Stephen Jaffe / FMI via Getty Images)

Lorsque Bloomberg a rapporté l’année dernière que la Chine avait fondé un groupe de travail pour explorer l’utilisation de droits de tirage spéciaux (DTS), monnaie supranationale, personne n’y a pris garde.

Maintenant, en août 2016, nous sommes très près de la première émission de DTS du secteur privé depuis les années 1980.

Les articles d’opinion dans les médias et la spéculation par des sources bien informées nous ont préparés au lancement d’un instrument que la plupart des gens ignorent à cette heure ci. Ensuite, le Fonds monétaire international (FMI) lui-même a publié un document traitant de l’utilisation des DTS du secteur privé en juillet et un fonctionnaire de la Banque centrale chinoise a confirmé qu’une organisation internationale de développement allait bientôt émettre des obligations de DTS en Chine, selon le média chinois Caixin.

Caixin a maintenant confirmé quelle organisation exactement allait émettre les obligations et quand : la Banque mondiale et la Banque de développement de Chine émettront des DTS du secteur privé ou DTS « M » en août.

Les soi-disants DTS sont une construction du FMI basée sur des monnaies réelles, actuellement l’euro, le yen, le dollar et la livre sterling. Cela a fait les grands titres l’an dernier lorsque le renminbi chinois a également été admis, bien qu’il ne fasse officiellement partie du panier qu’au 1er octobre de cette année.

Combien de DTS ? Nikkei Asian Review rapporte que le volume d’émission se situera entre $300 et $ 800 millions, et certaines banques japonaises sont intéressées à prendre une participation. Selon Nikkei, quelques autres banques chinoises prévoient également d’émettre des obligations en DTS. L’une d’elles pourrait être la Banque industrielle et commerciale de Chine (ICBC) selon le site chinois Yicai.com.

Le FMI a expérimenté ces M-DTS dans les années 1970 et 1980, lorsque les banques avaient 5 à 7 milliards de DTS en dépôt et que des sociétés avaient émis 563 millions de DTS en obligations. Un montant dérisoire, mais le concept a fonctionné dans la pratique.

Les ministres des Finances du G20 ont confirmé qu’ils pousseraient cette question, en dépit de la réticence du secteur privé à utiliser ces instruments. Dans leur communiqué publié après leur réunion en Chine le 24 juillet :

« Nous soutenons l’examen de l’utilisation plus large des DTS, comme la publication plus large des comptes et des statistiques des DTS et l’émission potentielle d’obligations libellées en DTS, comme un moyen de renforcer la résistance [du système financier]. »

Ils suivent les conseils du gouverneur de la Banque populaire de Chine (PBOC), Zhou Xiaochuan, bien qu’avec un peu de retard. Déjà en 2009, il avait appelé à rien de moins qu’une nouvelle monnaie de réserve mondiale.

« Une attention particulière devrait être accordée pour donner au DTS un rôle plus important. Les DTS ont les caractéristiques et le potentiel d’agir comme une monnaie de réserve super-souveraine », écrit Zhou.

Sept ans plus tard, on dirait qu’il ne plaisantait pas.

Valentin Schmid

Note du Saker Francophone

La Chine continue à pousser vers ses DTS et donc à dédollariser de facto son économie, mais il reste à se demander qui contrôle les DTS et le FMI, alors que les États-Unis ont toujours, aux dernières nouvelles, une minorité de blocage. En coulisse, il y a sans doute un bras de fer terrible entre les tenants de la multipolarité qui sont aussi mondialistes et ceux de l'unipolarité centrée sur les États-Unis. L'élection présidentielle US à venir n'est qu'un des champs de bataille de cette guerre.

Traduit par Hervé, vérifié par Wayan, relu par Cat pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF