Des monstres à tous les étages


Par James Howard Kunstler – Le 17 septembre 2018 – Source kunstler.com

Image associée
L’équipage de pêche de Robert Mueller pêchait au chalut à la recherche de Manafort, un mammifère des marais apprécié pour son huile lubrifiante lorsque, par hasard, une étrange race de marsouins appelée Podesta s’est prise dans le filet. Il s’avère que c’était un compagnon de voyage de Manafort. En 2014, le duo s’est rendu à la nage dans un petit pays appelé l’Ukraine via la mer Noire, où le Podesta a utilisé son super lubrifiant Manafort sur Victor Ianoukovitch, alors président de l’Ukraine.


L’objectif était de graisser la roue de l’OTAN et de l’UE pour que l’Ukraine en devienne membre. Mais l’opération a mal tourné lorsque Ianoukovitch a reçu une meilleure offre de l’Union douanière eurasienne, une organisation commerciale et de sécurité soutenue par la Russie. Et dans la foulée, le Département d’État américain et la CIA sont intervenus et, comme vous le savez, la place Maidan à Kiev s’est remplie de néo-nazis hurlants et M. Ianoukovitch a été submergé par cette ruée – et malgré cette grosse erreur, le Manafort et le Podesta s’en sont sortis avec quelques millions en note de frais pour retrouver le confort du marais où ils ont repris leur vie.

M. Mueller s’inquiète apparemment de ce qui s’est passé avec ces frais. Il est possible que le butin ait fini par être lavé et rincé dans une laverie bancaire internationale et qu’il n’ait pas été signalé aux autorités fiscales fédérales. Bien sûr, l’accusation soulève des questions intéressantes, telles que : Manafort et Podesta étaient-ils en Ukraine en tant qu’opportunistes en freelance, ou faisaient-ils partie de la première phase d’un effort du gouvernement américain pour que l’Ukraine s’engage avec la Team Occident contre son ancien parrain, la Russie, le manager de Team Orient ? Il semble que c’était exactement ce qu’ils faisaient, alors il sera intéressant de voir si M. Mueller a peut-être mis les pieds dans une grosse bouse en se rendant à la séance de plaidoirie de Manafort devant la cour fédérale.

J’aime la théorie voulant que M. Mueller ait eu l’intention d’attraper le marsouin dans son filet en forme de piège légal. Après tout, Tony Podesta, de la société de trafic d’influence des marais appelée Podesta Group, est le frère de John Podesta, ancien chef d’état-major du président Bill Clinton et plus récemment président de la campagne présidentielle Hillary Clinton 2016. M. Mueller peut donc maintenant se vanter d’être un pêcheur « sans parti pris » pour les espèces républicaines et démocrates. Le seul problème est que l’affaire ukrainienne en 2014 est essentiellement une histoire sordide de l’ingérence des États-Unis dans les affaires électives d’un autre pays, une histoire qui a eu un effet bien plus grave sur l’Ukraine et la Russie qu’une poignée de trolls russes sur Facebook gérés contre les élections des États-Unis en 2016. Quelqu’un pense-t-il que Manafort et Podesta étaient en Ukraine à l’insu du gouvernement américain ? Si c’est le cas, nous avons sûrement la communauté de renseignements la plus incompétente au monde. Il sera intéressant de voir à quel genre d’« explication » cela mènera devant les tribunaux. Si le mobile de M. Mueller est d’embarrasser l’État profond, alors il est en bonne voie pour accomplir sa mission.

Quelques autres poissons de bonne taille ont été chalutés dans le filet avec Manafort et Podesta, à savoir les mangeurs de fond épineux appelés Skadden, Arps, Slate, Meagher & Flom, qui vivent sur le récif de K Street et se nourrissent de débris tombés de la bouche des requins mâles qui se nourrissent dans le lagon au-dessus. Ils s’agitent tous maintenant sur le pont du chalutier de M. Mueller et on commence à penser que tout l’écosystème aquatique est en train de s’effondrer. S’ils ne font pas attention, ils pourraient faire apparaître quelque chose comme une marée rouge qui tuerait tout ce qui se trouve dans le marais de Washington.

On peut cependant se demander si le navire de M. Mueller a été mis à l’eau pour attraper des Manaforts, des Podestas venimeux et des Skadden Arps épineux ? J’avais l’impression qu’ils étaient partis à la chasse à la baleine. Il se trouve qu’il y en a une, un rarissime rorqual à bosse doré, qui se cache dans les profondeurs sous le chalutier de M. Mueller, attendant, attendant, attendant, pour sortir et abattre sa nageoire caudale sur l’équipage déjà atteint du scorbut. Quelque part à proximité, un basson joue des notes inquiétantes. D’autres monstres des profondeurs pourraient être révélés avant que tout cela ne soit terminé. Des monstres cachés sous d’autres monstres, à toutes les profondeurs.

Howard Kunstler

Traduit par Hervé, relu par Cat pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

Une réflexion au sujet de « Des monstres à tous les étages »

Les commentaires sont fermés.