Valse hésitation dans le navire amiral des médias système


Par Moon of Alabama − Le 20 septembre 2020

Le New York Times renforce d’abord, puis réfute silencieusement ses fausses allégations concernant le vaccin russe Covid-19
Les journalistes occidentaux n’aiment pas corriger leurs propres faux reportages. Ils les renforcent plutôt, autant que possible. Ce n’est que lorsqu’ils seront démentis par les faits qu’ils admettront en silence qu’ils avaient tort au départ. Voici un excellent exemple de la façon de procéder.

À la mi-août, nous avons révélé comment les médias «occidentaux» avaient menti au sujet de l’approbation des tests de phase 3 du vaccin russe Spoutnik contre la Covid-19. Ils déclaraient que la Russie affirmait que le vaccin était prêt à être diffusé dans toute la population. Cela n’a jamais été le cas.

Les médias « occidentaux » affirment, à tort, que le vaccin russe Covid-19 est prêt à être utilisé :

La Russie n'a pas approuvé de vaccin contre la Covid-19 et ne saute pas les essais cliniques à grande échelle. Le régulateur russe a donné une approbation préliminaire pour un vaccin candidat afin de démarrer l'essai clinique à grande échelle. [...]

Science Magazine est l'un des rares médias à l'avoir bien compris: ...

L’un des faux rapports que nous avons signalés était celui du correspondant du New York Times à Moscou, Andrew E. Kramer intitulé La Russie approuve le vaccin contre le coronavirus avant de terminer les tests

La Russie est devenue le premier pays au monde à approuver un vaccin contre le coronavirus, a annoncé mardi le président Vladimir V.Poutine, bien que les autorités sanitaires mondiales affirment que le vaccin n'a pas encore terminé les essais cliniques critiques de stade avancé pour déterminer sa sécurité et son efficacité . ...

En sautant des essais cliniques à grande échelle, la course russe pour un vaccin a soulevé une inquiétude généralisée quant au fait qu'elle contournait des étapes vitales - et mettait potentiellement des personnes en danger - afin de marquer des points de propagande mondiale.

La Russie n’a jamais eu l’intention, comme nous, et Science Magazine, le disions, de sauter les essais cliniques à grande échelle. Kramer a inventé cela.

Dans un nouveau rapport publié aujourd’hui, Kramer renforce ses précédentes déclarations fausses et réfutées pour se plaindre d’une prétendue lente distribution du vaccin Spoutnik en Russie, l’article est intitulé « La Russie tarde à administrer un vaccin contre le virus malgré l’approbation du Kremlin »

Plus d'un mois après être devenu le premier pays à approuver un vaccin contre le coronavirus, la Russie ne l'a pas encore administré à une large population en dehors d'un essai clinique, ont déclaré des responsables de la santé et des experts extérieurs.

L'approbation, qui est venue en grande pompe, a eu lieu avant que la Russie ait testé le vaccin dans des essais de stade avancé pour les effets secondaires possibles et pour sa capacité à lutter contre la maladie. Cela a été considéré comme un geste politique par le président Vladimir Poutine pour affirmer la victoire dans la course mondiale au vaccin.

On ne sait pas si ce lent démarrage de la campagne de vaccination est le résultat d'une capacité de production limitée ou de doutes quant à l'inoculation de la population avec un produit non éprouvé.

L’auteur du Times renforce son propre mensonge selon lequel la Russie a déclaré son vaccin prêt pour une application à l’échelle de la population. Elle n’a jamais dit ça. L’homologation officielle du vaccin par les autorités compétentes n’était qu’une condition préalable nécessaire pour commencer les tests de phase 3 à grande échelle. La Russie n’a jamais eu l’intention de distribuer le vaccin à une large population sans les tests de phase 3.

Dans le dernier tiers de sa longue diatribe, Kramer est proche de l’admettre. Là, il décrit que les tests Spoutnik de phase 3 sont en cours. Cela contredit tous ses rapports précédents sur la question, bien qu’il ne le dise jamais. Mais là encore, il se trompe dans les détails :

L'essai en Russie a commencé le 9 septembre et les responsables russes ont déclaré qu'ils s'attendaient à des résultats rapides avant la fin de l'année, bien que l'Institut Gamaleya, l'organisme scientifique qui a développé le vaccin, ait prévu que l'essai se poursuive jusqu'en mai.

Ce calendrier est similaire aux calendriers de test annoncés par les trois sociétés pharmaceutiques testant des vaccins potentiels aux États-Unis, AstraZeneca, Moderna et Pfizer. ...

L'essai clinique russe de stade avancé, ou phase 3, est entièrement mené à Moscou, où 30 000 personnes recevront le vaccin et 10 000 recevront un placebo.

Yevgenia Zubova, porte-parole du département de la santé de la ville de Moscou, a déclaré dans une interview que le vaccin n'était disponible que pour les participants à l'essai.

Ces deux derniers paragraphes, qui démystifient complètement le rapport original de Kramer, auraient dû être tout au début de son article. Ils sont enterrés dans les paragraphes 23 et 24 d’une narration de 29 paragraphes qui commence par une répétition épique des fausses déclarations faites précédemment .

Kramer a tort de dire que les tests sont limités à Moscou. Comme expliqué sur le site Web du vaccin Sputnik :

Des essais cliniques post-enregistrement impliquant plus de 40 000 personnes en Russie seront lancés dans une semaine à partir du 24 août. Un certain nombre de pays, tels que les Émirats arabes unis, l'Arabie saoudite, les Philippines et peut-être l'Inde ou le Brésil se joindront aux essais cliniques de Spoutnik V localement. [...] La production de masse du vaccin devrait démarrer en septembre 2020.

Le test de Spoutnik V aura également lieu en dehors de Moscou, cela a été confirmé par des rapports récents :

Le fonds souverain russe pour la santé fournira 100 millions de doses de son vaccin potentiel contre le coronavirus à la société pharmaceutique indienne Dr Reddy’s Laboratories, a annoncé mercredi le fonds, alors que Moscou accélère la distribution de son vaccin à l'étranger. ...

Dr Reddy, l’une des principales sociétés pharmaceutiques indiennes, effectuera des essais cliniques de phase 3 avec Spoutnik-V en Inde, a indiqué RDIF.

Ce n’est pas la Russie qui bidouille les tests de son vaccin. C’est l’administration Trump qui prévoit de le faire pour des raisons politiques :

Eric Topol @EricTopol - 18:10 UTC · 19 sept. 2020

Nous avons les protocoles. Maintenant, nous savons comment il y aura très probablement une autorisation d'utilisation d'urgence (EUA) pour un vaccin avant le 3 novembre. L'entreprise et les motivations politiques sont parfaitement alignées.

Le critère pour une EUA est qu'elle "peut être efficace" https://fda.gov/regulatory-inf ...

16. S'il y avait un doute sur le plan de @HHSgov @ SecAzar pour s'assurer qu'il y a une EUA pour un vaccin avant le 3 novembre (voir 10. ci-dessus), alors vous pouvez lire ceci de @BySheilaKaplan dans «une usurpation de pouvoir», le secrétaire à la Santé, Azar, affirme son autorité sur la FDA

Contrairement aux États-Unis, les tests russes de son vaccin Spoutnik seront – comme d’habitude – d’une grande intégrité et suivront strictement les protocoles que ces essais sont censés suivre. Au paragraphe 29, le tout dernier de l’histoire du NYT d’aujourd’hui, l’auteur l’admet enfin :

Lorsque les médicaments sont testés, la Russie a un excellent bilan en matière de gestion des essais cliniques, selon une base de données d'inspections d'essais cliniques de la Food and Drug Administration des États-Unis dans le monde. La F.D.A. a trouvé un pourcentage d'essais avec des problèmes plus faible en Russie que dans tout autre pays européen ou aux États-Unis.

Si j’ai la chance de choisir un vaccin pour moi-même, je prendrai plutôt celui qui a été développé par un institut de recherche hautement qualifié, financé par l’État, et approuvé en Russie que celui développé par un conglomérat pharmaceutique à but lucratif qui est de mèche avec un régulateur politisé sous l’administration Trump.

Moon of Alabama

Traduit par jj, relu par Wayan pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

Une réflexion au sujet de « Valse hésitation dans le navire amiral des médias système »

Les commentaires sont fermés.