L’Ukraine c’est l’Europe


Par le Saker original – Le 22 juin 2015 – Source : thesaker.is

Європа – це Україна !
Envisagent-ils de nous traiter quelque peu avec respect ?
Il peuvent astiquer leurs médailles, aiguiser leurs sourires,
nous amuser et nous distraire avec leurs jeux universels ;
Boom Boom, Bang , Bang, tu tombes et tu est mort.
Roger Waters

Les Maïdanites ont leur grand slogan “Україна – це Європа!”, «l’Ukraine c’est l’Europe». C’est un peu court, emphatique, et c’est largement inapproprié – même si cela a rassemblé avec succès. Comme prévu, il a fallu moins d’un an aux Ukronazis pour montrer au Monde ce que cela représentait en terme de violence, de corruption, de droits humains, d’organisation sociale et de culture, etc… L’Ukraine est beaucoup plus une sorte d’État africain failli que n’importe quel pays européen, et il serait bien plus approprié de dire : «L’Ukraine c’est l’Afrique». [Note du Saker: Après le passage de l’occident … ]

The Ukraine is Africa!

Aussi le slogan : “Україна – це Європа!” est-il l’antithèse de la vérité, particulièrement si on creuse un peu autour.

Європа – це Україна !

Réfléchissons à ce que la guerre civile ukrainienne démontre au sujet de l’Europe.

Elle a démontré que l’UE est une colonie US sans volonté et sans voix, dépourvue de toute politique étrangère originale. Que ses dirigeants ne sont pas moins corrompus que ne le sont les politiciens Ukrainiens, (Et je ne suis pas sûr que les uns soient plus chers que les autres à acheter.) La crise a aussi démontré qu’il n’y a qu’une faible marge de respectabilité dans leur usage systématique des doubles standards. Sur ma vie, je ne pense pas qu’il y ait plus de raisons de traiter Porochenko, Bokassa, ou Mobutu de plus corrompus ou sans valeur morale que Merkel, Hollande, ou Cameron.

Les politiques européens sont montés au front pour défendre les droits supposés des homosexuels, mais quand de vrais Nazis utilisent des armes de guerre contre des villes entières (y compris des armes chimiques et des missiles balistiques), les nobles européens regardent ailleurs ou fournissent aux Nazis plus d’argent, d’armes, et de mercenaires.

De nombreux hommes politiques russes ont rapporté que lors de leurs conversations privées avec des diplomates européens, ces derniers ont maintes fois admis qu’ils comprenaient complètement la position de la Russie, mais qu’ils ne pouvaient pas le dire ouvertement. Ainsi, ils savent, mais soutiennent le mauvais côté.

Ensuite, il est devenu progressivement clair que la bureaucratie européenne ne s’inquiète pas de ce que peut penser la majorité des Européens sur la Russie, et pas seulement au sujet de l’Ukraine. Aussi sur la Grèce ou l’expansion européenne en Europe centrale. En fait, les élites compradores de l’UE ne traitent pas leurs propres peuples avec plus de précautions qu’il ne le font avec leurs supposés principes. Depuis des années, l’Union européenne a adopté des lois et des règles qui s’opposent catégoriquement aux intérêts objectifs et à la volonté de la majorité des Européens; et elle continue à agir de même aujourd’hui.

Bien qu’ils n’aient certainement pas été des saints, les anciens dirigeants européens (de Gaulle, Mitterrand, Schmidt, ou même Thatcher), avaient au moins leur propre vision politique et n’étaient pas des marionnettes manipulées par la Maison Blanche. Je soutiens aujourd’hui que les leaders de l’UE ne sont pas moins les marionnettes des USA que Porochenko.

Il est réellement merveilleux pour moi de voir que les mêmes Européens qui ont l’arrogance et le culot de dire à la Russie que le futur de l’Ukraine n’est pas son affaire (c’est, textuellement, ce qu’ils déclarent), acceptent aussi que, dans le futur, l’Ukraine soit totalement contrôlée par les USA.

En plus, comme leurs homologues ukrainiens, les politiques européens ont apparemment perdu tout espoir de garder un quelconque respect de la part de leurs propres peuples : en Europe, de même qu’en Ukraine, l’autorité de l’État est basée sur leur pouvoir, alors qu’en Russie le pouvoir de Poutine est basé sur son autorité.

Finalement, de même qu’en Ukraine la partie sud du pays est entrée en résistance, et quand c’est possible en révolte, de même dans l’UE verrons-nous une zone de révolte de l’Espagne à la Grèce.

En effet, l’UE est immensément plus riche que l’actuelle Ukraine dévastée.

Mais c’est écrit sur les murs : l’Ukraine est devenue l’Afrique et l’Union européenne est en train de devenir l’Ukraine.

The Saker.

Traduit par Gabriel, relu par jj et Diane pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les commentaires sont fermés.