Les Déplorables réclament la chute du régime


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 8 décembre 2018

Aujourd’hui, nous allons à nouveau assister à des rassemblements importants, et essentiellement pacifiques, de gilets jaunes dans toute la France pour protester contre les politiques néolibérales du régime Macron. L’essentiel se passera naturellement dans la capitale parisienne. Ces manifestations sont susceptibles d’évoluer en émeutes. Le régime a déployé 89 000 policiers dans les rues pour contrer toute violence potentielle, 8 000 d’entre eux seront à Paris.

Le problème est que la police est souvent la cause des émeutes. Cuirassés comme des troupes d’assaut, et en colère après avoir passé beaucoup trop d’heures dans la rue, ils ont tendance à agir avec beaucoup de brutalité, même si une défense calme serait plus appropriée.

Après la manifestation de la semaine dernière, le régime Macron a tout d’abord différé puis aboli la hausse prévue de la taxe sur les carburants, qui était la cause immédiate des manifestations de gilets jaunes. C’était trop peu, trop tard et son régime est apparu affaibli. Le peuple demande maintenant plus de mesures, telles que la réintroduction de l’impôt sur la fortune que Macron avait aboli lors de l’un de ses premiers actes au pouvoir.

Au cours de la semaine écoulée, pompiers, ambulances, étudiants et le syndicat de la police administrative ont participé aux manifestations.

Les boutiques de luxe, les musées et les monuments ont été barricadés – une vidéo en live  peut être visionnée ici en anglais. La police a une tactique d’interdiction préventive qui ferme les voies, utilise des gaz lacrymogènes pour calmer la population et empêcher des rassemblements plus importants aux Champs-Élysées. Des centaines de personnes ont déjà été arrêtées. Pendant ce temps, les manifestants chantent la Marseillaise. Il est bien trop tôt pour que la police utilise une telle force et cela ne fonctionnera pas. Cela ne fait qu’augmenter la colère des manifestants et provoquer plus de conflits.

Les déplorables réclament la chute du régime agrandir

Sur France24, un reportage dans une petite ville de campagne montre la solidarité extraordinaire du peuple. Les policiers qui passent à un péage occupé signent la pétition des gilets jaunes, d’autres offrent de la nourriture à des manifestants d’âge mûr.

Une femme fait valoir un bon point. Oui, la violence observée à Paris le week-end dernier n’était pas jolie. Mais ce n’est qu’après les manifestations violentes de la semaine dernière que les gilets jaunes ont été réellement considérés par les médias et par les politiciens autrement restés sourds.

Si les manifestants essaient aujourd’hui de prendre d’assaut la Bastille, le palais de l’Élysée ou n’importe quoi, s’il y a plus de victimes, plus de gens se joindront aux manifestations et aux grèves au cours de la semaine prochaine. Macron subira encore plus de pression. Il devra renvoyer son Premier ministre et son gouvernement. Avec plus de pression encore il devra dissoudre le parlement et convoquer de nouvelles élections. Cela signifierait probablement la fin de sa politique consistant à enrichir davantage les très riches tout en appauvrissant la classe moyenne inférieure et les pauvres.

Moon of Alabama

Traduit par jj, relu par wayan pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF