Les auteurs d’une lettre contre la «Cancel Culture»(*) dénoncés comme des faux-culs


(*) Jargon post-moderne pour désigner, au choix :

Religieux – Mise à l’Index, Excommunication
Laïc – Boycott
Grec Ancien – Ostracisme

En somme, rien de nouveau dans l’hypocrisie sous le Soleil de Satan


Par Moon of Alabama − Le 18 juillet 2020

Le 7 juillet, Harpers a publié une lettre condamnant la « Cancel culture ». Dans cette «culture», les masses branchées maraudant sur les réseaux sociaux cherchent à censurer les locuteurs controversés avec lesquels ils ne sont pas d’accord.

Quelque 150 écrivains et universitaires éminents avaient signé la missive  A Letter on Justice and Open Debate :

Les forces anti-libérales gagnent en puissance à travers le monde et ont un puissant allié avec Donald Trump, qui représente une réelle menace pour la démocratie. Mais il ne faut pas permettre à la résistance de se durcir dans son propre dogmatisme ou dans la coercition - que les démagogues de droite exploitent déjà. L'inclusion démocratique que nous voulons ne peut être obtenue que si nous nous prononçons contre le climat intolérant qui règne de tous côtés.

Dit plus court : « N’excommuniez pas le Fasciste mais, plus important encore, ne nous excommuniez pas ! »

Les personnes qui ont signé la lettre, toutes occupant des postes influents, semblaient plus soucieuses d’être critiquées elles-mêmes pour les bêtises qu’elles écrivent.

À côté de Noam Chomsky, il y avait beaucoup de bellicistes et de faux libéraux parmi les noms, par exemple David Frum et J.K. Rowling. Ce sont des gens qui sont eux-mêmes enclins à pratiquer la «Cancel culture» lorsqu’ils sont en désaccord avec les autres.

Des contre-lettres ont été rédigées et publiées :

Les signataires, dont beaucoup sont blancs, riches et dotés de plates-formes médiatiques de masses, affirment qu'ils ont peur d'être réduits au silence, que la soi-disant culture d'annulation est incontrôlable et qu'ils craignent pour leur travail et le libre échange d'idées, alors même qu'ils s'expriment sur l'un des magazines les plus prestigieux du pays. ...
L'ironie de l'article est que nulle part les signataires ne mentionnent comment les voix marginalisées ont été réduites au silence pendant des générations dans le journalisme, le monde universitaire et l'édition.

Le fait que la lettre originale et ses signataires ne peuvent pas être pris au sérieux a été clairement prouvé par ceci :

Jeremy Repanich @racefortheprize - 23:14 UTC · 17 juil.2020

LOL. Thomas Chatterton Williams, qui a écrit la lettre de Harper, a admis aujourd'hui que Glenn Greenwald avait été tenu à l'écart de la lettre parce que les autres signataires n'aimaient pas ses opinions.

Les signataires de la lettre contre la «Cancel culture» avaient boycotté la signature de Glenn Greenwald.

Je ne sais pas qui devrait être le plus embarrassé à ce sujet – Greenwald ou les autres signataires.

Moon of Alabama

Traduit par jj, relu par Hervé pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

Une réflexion au sujet de « Les auteurs d’une lettre contre la «Cancel Culture»(*) dénoncés comme des faux-culs »

Les commentaires sont fermés.