Le ministère des Affaires étrangères chinois publie une déclaration


Par Andrei Martyanov – Le 10 mai 2021 – Source Reminiscence of the Future

Mais d’abord, rappelez-vous ceci ? [Un résumé de la vidéo est disponible en fin d’article, NdT]

Comme je l’ai dit sans arrêt, la plupart de l’histoire occidentale de la Seconde Guerre mondiale et de l’histoire soviétique est complètement soljenitsifiée et, en général, falsifiée en une caricature qui a pour seul but de blanchir le nazisme et d’enlever la responsabilité collective de l’Occident pour les atrocités qu’il a commises à l’Est contre principalement les Slaves (et les Juifs). Les ouvrages d’histoire réelle et de connaissance de la guerre en Europe sont tout simplement rares et peu nombreux. La plupart du temps, le domaine des « études russes » est dominé par l’élément russe blanc vlasovite (Soljenitsyne et ses semblables), les traîtres évadés avec un agenda (Rezun, alias Souvorov) ou des propagandistes comme Anthony Beavor ou, tout à fait alternativement, des procurateurs de fantaisie ahistorique « doués » comme David Irving. Le dernier point est particulièrement drôle car récemment Miroslav Morozov (ancien officier de marine et historien naval réputé) et son groupe d’historiens militaires professionnels ont tout simplement démoli (en russe) les hypothèses ridicules d’Irving (comme d’habitude produites principalement dans l’esprit de la plupart des pseudo-historiens « révisionnistes ») sur toute l’histoire du convoi PQ-17, concoctée par Irving, et les vrais historiens russes (et anciens officiers d’encadrement, contrairement à Irving qui n’a jamais suivi le moindre cours universitaire de base) ont de facto exonéré Churchill et premier amiral Lord Dudley Pound de la culpabilité qui leur était imputée dans la destruction de PQ-17.

Pourquoi les Russes exonéreraient-ils Pound et Churchill ? Ahh, le concept inconnu en Occident, surtout parmi la « classe intellectuelle » autoproclamée – la VÉRITÉ. Alors, pourquoi est-ce important ? Hier, le ministère chinois des Affaires étrangères a fait cette déclaration intéressante :

BEIJING, 10 mai. / TASS /. La Chine défendra, avec la Russie, les résultats de la Seconde Guerre mondiale et la paix mondiale. C’est ce qui a été annoncé lundi lors d’un briefing régulier par la représentante officielle du ministère des Affaires étrangères de la RPC, Hua Chunying. « Quelle que soit l’évolution de la situation mondiale, la Chine et la Russie resteront unies, se soutiendront fermement et défendront ensemble la justice et l’impartialité internationales », a-t-elle déclaré. « Au milieu de la pandémie de Covid-19 et d’autres changements majeurs, la Chine continuera à travailler avec la Russie et la communauté internationale pour faire respecter les résultats de la Seconde Guerre mondiale et protéger la paix mondiale », a déclaré la diplomate. Hua Chunying a également déclaré que la Chine a noté « la tenue réussie d’un défilé militaire grandiose en Russie à l’occasion du 76e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre patriotique ». « Nous exprimons nos sincères félicitations à ce sujet », a-t-elle résumé.

Il ne fait aucun doute que l’Occident combiné, dans ses dernières années, augmentera le flux opaque de diplômés en pseudo-histoires afin de tout rejeter sur la Russie historique (rappelez-vous ? Staline=Hitler et Poutine qui est aussi Hitler) et essaiera désespérément de trouver une excuse et une rationalisation pour le bazar que l’Occident combiné a créé complètement tout seul. De plus, les élites occidentales considèrent généralement les Russes comme des sous-hommes et oscillent entre une haine viscérale et un mépris plus « civilisé ». C’est inhérent à l’ADN culturel des « intellectuels » et des « élites » politiques occidentaux et plus l’Occident continuera à échouer, même dans les tâches de base de la gestion de l’économie et de la gouvernance de base, plus les Russes seront accusés de tout. Voici le dernier exemple de ce comportement bipolaire, aujourd’hui.

Une cyberattaque qui a paralysé l’approvisionnement en carburant des États-Unis n’était pas l’œuvre de la Russie, a déclaré le président Joe Biden. Il a ensuite ajouté que la Russie portait « une certaine responsabilité » dans cette attaque.

De toute évidence, la Russie, aux yeux de l’« élite » américaine est ce proverbial chat de Schrödinger, pour être à la fois non coupable et coupable de tout ce qui se passe aux États-Unis. Bien sûr, rappelez-vous que les Russes, selon les grands pontes du « renseignement » américain, ne sont pas des personnes génétiquement normales et je suis sûr que James Clapper dirigera le processus de planification des camps de concentration pour les Américains d’origine russe lorsque la merde frappera vraiment le ventilateur et nous n’en sommes pas loin. Je suis sûr que ceux-ci seront situés non loin des camps de Déplorables, ceux qui ont voté pour Trump aux élections de 2020. Pauvres âmes.

Ce n’est que le dernier élément, mais les Chinois qui ont perdu 20 millions de personnes dans la Seconde Guerre mondiale, évidemment, en ont également eu plus qu’assez, comme les derniers événements le montrent. La Chine s’engage maintenant dans une alliance militaro-économique réelle avec la Russie qui pourrait être formalisée sur le papier. Il semble que la Chine, d’après ce que j’ai compris de différentes sources parmi les sinologues, soit vraiment à fond dans cette formalisation, tout en admettant que l’alliance existe déjà de facto. Elle existe en effet. Cette usine colossale n’est qu’un des nombreux signes montrant que la Russie met en place une structure de soutien sur les arrières de la Chine.

Le pivot de la Russie vers l’Est est généralement achevée et ceux de l’UE qui voudraient survivre se verront ouvrir les portes, mais uniquement aux conditions que la Russie (et la Chine) leur imposera. Comme l’a déclaré aujourd’hui Borrell, le grand patron de la politique étrangère de l’UE :

BRUXELLES, le 10 mai. / TASS /. Tous les États membres de l’UE estiment qu’il n’est pas nécessaire d’aggraver les relations avec la Russie après les scandales diplomatiques avec la République tchèque et la Bulgarie. C’est ce qu’a déclaré lundi le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, lors d’une conférence de presse à l’issue de la réunion des ministres des Affaires étrangères des 27 pays de la communauté à Bruxelles.

Comme vous pouvez le constater vous-même, les structures de l’Occident sont aujourd’hui totalement bipolaires et, en tant que telles, elles sont tout à fait capables de ne pas s’entendre. Je suis sûr que les Russes seront également blâmés pour cela.

Un groupe de militaires français d’active a publié une nouvelle lettre ouverte au président Emmanuel Macron, le mettant en garde contre une « guerre civile«  qui se prépare dans le pays après toutes les « concessions » qu’il a faites à l’islamisme. La lettre, publiée dans le magazine conservateur Valeurs Actuelles tard dans la journée de dimanche, adopte un ton similaire au message publié par le même média le mois dernier. Contrairement à la précédente, qui était signée par 25 généraux à la retraite et soldats en service actif, la nouvelle lettre est anonyme et peut être signée par le grand public. Les auteurs de la lettre se décrivent comme des soldats français en service actif, appartenant à la jeune génération de militaires qui a participé aux combats de ces dernières années : « Nous sommes ce que les journaux ont appelé « la génération du feu ». Hommes et femmes, militaires d’active, de toutes les armées et de tous les grades, de toutes les opinions, nous aimons tous notre pays. Ce sont là nos seuls titres de gloire. Et si la loi nous interdit de nous exprimer à visage découvert, il nous est tout aussi impossible de nous taire », peut-on lire dans la lettre.

L’Occident est complètement brisé. Il n’a pas vécu dans la réalité depuis des décennies, ses « élites » sont totalement incompétentes et sa prétendue « classe intellectuelle » est complètement stupide et produit principalement des déchets stratégiques, historiques, artistiques, philosophiques, intellectuels et économiques. Qu’est-ce qu’il a fallu pour révéler cela ? Quelques guerres, quelques crises économiques et quelques autres événements dans le contexte de l’internet à large bande et de l’échange mondial d’informations. C’est un terrain vague qui tente encore de se cacher derrière le clinquant autrefois attrayant de la prospérité économique et une vertu ostentatoire. Mais ce n’est plus le cas. Elle n’a absolument rien appris des guerres du 20e siècle et cela ne fait que souligner mon point de vue. Ils ne sont pas si intelligents.

Andrei Martyanov

Note du Saker Francophone

Comme indiqué, voici quelques éléments du discours de Vladimir Poutine sur la vidéo.

Il part du traité de Versailles, inique, humiliant l'Allemagne et préparant le terrain à l'arrivée d'Hitler et à une vague d’États fascistes ou proto-fascistes à l'Est et au Sud de l'Europe. Les frontières bricolées générant des tensions et des conflits.

Il parle notamment d'un gros livre de commentaires très détaillés sur chaque territoire dont la Russie, concocté par les services de renseignement et avalisé par Woodrow Wilson, enregistré dans la librairie du Congrès mais qui n'existerait plus, suite à une demande officielle de la Russie pour y avoir à nouveau accès.

Impitoyable, Poutine poursuit qu'à la demande d'Hitler de transférer tous les juifs d'Europe en Afrique, la Pologne suggéra de dresser une statue d'Hitler à Varsovie. Suit une suite d'affiche antisémites et anti-bolcheviques, sans commentaires. 

Il explique que le combat principal d'Hitler était contre le bolchevisme et que son seul opposant réel fût la Russie, avec la Guerre d'Espagne en exemple. Il montre la vision commune germano-polonaise avec les rencontre avec Beck, les funérailles de Piłsudski où Hitler est aux 1ere loges. L'Histoire d'avant guerre va d'un pacte germano-polonais en 1934 au pacte germano-soviétique en 1939 avec entre les deux, nombre de tractations secrètes ou non.

Le pacte germano-soviétique n'est donc pas un cas unique mais le dernier d'un longue liste qu'il égraine, appuyant le fait qu'il n'a été signé que parce que les volontés de coalition anti-fasciste proposée par l'URSS n'ont pas été acceptées.

On peut voir un extrait d'un archiviste Russe qui explique que les sources côté Russe sont ouvertes et qu'elles indiquent clairement les pas qui amènent à la trahison de Munich. Il est fait état de conversation entre Daladier et les polonais, indiquant que ces derniers allient tirer sur les troupes Russes si elles voulaient aider les tchèques. 

D'ailleurs les 2 pays vont dépecer la Tchécoslovaquie ensemble et fraternellement. Il parle aussi d'un général Russe blanc, transfuge, un des rares côté tchèque à vouloir se battre contre le fascisme. Il existe même une médaille commémorative de la paix avec Hitler, Daladier, Mussolini et Chamberlain, dont seul Churchill fût horrifié.

Pendant le procès de Nuremberg, selon Keitel, l'Allemagne n'aurait pas attaqué en 1938 sans le laisser faire occidental. Selon lui, les buts cachés de Munich était de sortir la Russie de l'Europe et de laisser l'Allemagne se réarmer lui laissant même l'industrie Tchèque intacte dont les camions Skoda allaient servir à envahir la Pologne, la France et aller jusqu'à Leningrad et Stalingrad.

Les dirigeants occidentaux et polonais ont précipité le malheur de leurs peuples en sous-estimant les buts d'Hitler qui lors d'un conférence indiqua à ses généraux : "Ce n'est pas la question de Dantzig mais d'un Lebensraum à l'Est pour nourrir notre population".

Il finit sur l'affiche d'un soldat polonais appelant l'Angleterre et la France à l'aide devant les 1eres dévastations. Il aurait fallu résister à Munich en 1938. La guerre commença avec son cortège d'horreurs avant la victoire finale. "Le monde remerciera l'Armée Rouge pour ses sacrifices comme nous le faisons aujourd'hui", selon les mots de Churchill.

Traduit par Hervé, relu par Wayan pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

Une réflexion au sujet de « Le ministère des Affaires étrangères chinois publie une déclaration »

Les commentaires sont fermés.