Hong Kong : La « violence marginale » ne recrute pas


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le 11 novembre 2019

Après presque six mois de violentes « manifestations », les émeutiers anti-chinois soutenus par les États-Unis à Hong Kong basculent en mode turbo.

Aujourd’hui, il y a eu plus de 16 heures d’émeutes violentes continues organisées par de petits groupes de «manifestants» vêtus de noir :

La chef de Hong Kong, Carrie Lam Cheng Yuet-ngor, s'est adressée à la presse après une journée de violence au cours de laquelle au moins un manifestant a été tué par balles, tandis qu'un autre homme a été brûlé suite à une dispute, alors que les affrontements se poursuivent dans la ville.
 
Elle condamne les actions des manifestants, les avertissant qu'il est illusoire de s'attendre à ce que le gouvernement se plie à leurs revendications politiques s'il est confronté à la violence.

Les banlieusards sont confrontés au chaos et à la perturbation des transports. Les principales voies de communication traversant plusieurs districts ont été bloquées et les services ferroviaires suspendus après que des objets aient été jetés sur les rails de la ligne de chemin de fer de l'Est, un feu a été allumé dans un train à Kwai Fong et les manifestants ont vandalisé plusieurs autres gares.

Le déchaînement d’aujourd’hui survient après la mort d’un «manifestant» qui est tombé d’un étage dans un parking. Les émeutiers affirment que la police était impliquée dans l’incident, mais les enregistrements de surveillance montrent que l’homme était tout seul.

Après que les « révolutions de couleur » pacifiques ont montré leurs limites, la violence a été introduite dans le cadre de toutes les opérations de « changement de régime » menées par les États-Unis. La théorie derrière cela a été expliquée dans un éditorial du New York Times du 30 juin :

Une idée importante qui circulait dans les forums en ligne est maintenant fermement ancrée dans mon esprit. C'est ce qu'on appelle la théorie de la Violence Marginale (暴力邊緣論). Elle stipule que les manifestants ne doivent pas activement utiliser ou préconiser la violence, mais au contraire utiliser les actions non-violentes les plus agressives possibles pour pousser la police et le gouvernement à leurs limites. ...
 
Les manifestants devraient intensifier de manière réfléchie la non-violence, voire même recourir à une force modérée, pour pousser le gouvernement à bout.

La violence contre le gouvernement était censée susciter une réaction violente de celui-ci, qui augmenterait ensuite le soutien aux manifestations. Cette théorie ne semble pas fonctionner à Hong Kong. Les manifestations autorisées sont maintenant réduites à quelques centaines de personnes. Les centaines de milliers de personnes qui ont assisté aux premières manifestations ne viennent plus. Elles ont compris que la « force modérée » des manifestants purs et durs était simplement une violence insensée et que ces émeutiers étaient complètement déraisonnables.

Aujourd’hui, ils ont intentionnellement brûlé un homme qui s’opposait verbalement à eux :

Lundi soir, Leung Chi-cheung, père de deux filles et âgé de 57 ans, luttait pour sa vie à l'hôpital, souffrant de graves brûlures au corps et de traumatismes crâniens. ...
 
La séquence vidéo montrait que Leung revenait pour affronter les manifestants, à la suite de quoi un différend éclata.
 
"Au cours de la dispute, il a été aspergé de liquide inflammable et incendié", a déclaré une source policière. ...
 
Une autre source a décrit l'attaque comme impitoyable.

"La victime s'est relevée courageusement, mais les émeutiers ont tenté de le brûler vif", a déclaré la source. "Une telle attaque est inhumaine."

hkburningman
Il y a une vidéo de l’attaque.

L’étudiant « emblêmatique » des US Joshua Wong a qualifié les pyromanes parmi les émeutiers de « magiciens du feu ». Comme d’autres dirigeants de l’opposition « pro-démocratie », Wong a refusé de condamner les violences.

jwtweet-s
Trois jeunes ont mis le feu, comment des manifestants modérés sont-ils devenus des « magiciens du feu » ?

D’autres émeutiers ont attaqué un agent de la circulation qui libérait un barrage routier mineur. Un émeutier a tenté de saisir son arme et s’est fait tirer dessus :

Dans la vidéo, un officier se débat avec un manifestant et pointe son arme vers un autre manifestant qui approche. Le deuxième manifestant tend la main vers l'arme, l'officier esquive, se recule et lui tire une balle dans le torse.

Un chauffeur de camion qui attendait que la route soit dégagée a applaudi l’action du policier. Voici la vidéo de l’incident.

La police a arrêté plus de 260 émeutiers aujourd’hui. Malheureusement, ils seront probablement libérés sous caution et reviendront dans la rue pour continuer leurs violences.

La dirigeante de Hong Kong, Carrie Lam, peut et devrait changer cela par un décret d’urgence. Dégager de la rue un millier ou plus de ces étudiants égarés de la classe supérieure, réduirait considérablement la violence.

Les graves dommages économiques causés par les « manifestations » aux Hongkongais habituels ne sont plus contestables. Une grande majorité d’entre eux souhaiterait probablement une réponse plus sévère contre les émeutiers.

Moon of Alabama

Traduit par jj, relu par Hervé pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF