Halloween est passé et la danse reprend


Par James Howard Kunstler – Le 1er novembre 2019 – Source kunstler.com


C’est ainsi que Nancy Pelosi et Adam Schiff entraînent la République dans un dangereux ravin alors que le jour baisse et qu’ils élaborent une résolution de la Chambre avec des règles pour une enquête de style médiéval sur l’existence des fantômes. Le fantôme du jour, bien sûr, est le légendaire « lanceur d’alerte », un ectoplasme de la CIA identifié par tout le monde et son oncle dans le Marais comme étant Eric Ciamarella, 33 ans, un ancien employé de Joe Biden, un ancien employé de la Maison-Blanche d’Obama, une petite main du NSC et un « pion » de John Brennan profondément impliqué dans les manipulations ukrainiennes lors des élections en 2016, puis dans les médias depuis le début du gouvernement Trump.


La piste du « lanceur d’alerte » serpente à travers chaque tournant sombre du RussiaGate jusqu’à l’actuelle fantasmagorie de l’UkraineGate, et relie les principaux méfaits commis en cours de route, y compris les opérations sournoises d’Hillary Clinton avec Fusion GPS, l’intrication illégale du FBI, dirigée par James Comey, avec la CIA qui espionne les citoyens américains – dont les occupants de la Maison Blanche – et récemment les manœuvres mensongères du président des services de renseignement de la Chambre, Monsieur Schiff.

L’idée que l’identité de M. Ciamarella pouvait rester officiellement cachée beaucoup plus longtemps est une blague, puisque sa « plainte » est au centre du processus de destitution en cours, et tôt ou tard, il sera contraint de témoigner publiquement – à moins que la majorité de la Chambre de Mme Pelosi vote pour renommer les États-Unis en Forêt hantée d’Amérique du Nord. Et lorsque ce fantôme démasqué sera enfin confronté à un contre-interrogatoire légitime, son méfait sera évident aux yeux de tous. Pensez-vous aussi que le procureur général, M. Barr, et son adjoint John Durham n’ont pas remarqué les aventures perfides de M. Ciamarella ?

Il semble évident que la folle ruée des démocrates vers cette destitution totalement irrégulière s’est produite en réponse directe et proportionnelle au danger d’empiétement que représentait pour eux le rapport imminent de l’inspecteur général du Ministère de la Justice et la nouvelle il y a une semaine que le procureur général avait transformé son « examen » de tout ce qui concernait le RussiaGate en enquête criminelle, les grands jurys étant réunis pour décider des mises en examen. Entre-temps, les procédures secrètes du représentant Schiff, au sous-sol de la Chambre, semblent n’avoir produit que peu de preuves qui contredisent les prémisses de sa méchante entreprise. Un par un, ses témoins ont été pincés – M. Taylor, le colonel Vindman, M. Morrison et tous les autres – dans l’effort chimérique de M. Schiff pour démontrer que la transcription de l’appel téléphonique de M. Trump à M. Zelensky dit autre chose que ce qui peut être lu clairement dans ses pages.

Il est difficile d’expliquer comment la Chambre pourrait transmettre au Sénat leur cargaison de mensonges évidents – les risques sont si périlleux – mais s’ils osent le faire, j’espère que cela mènera à un véritable procès, où l’application régulière de la loi sera obtenue et, pour la première fois, une longue liste d’acteurs malveillants dans cette épopée de traîtrise devront répondre de leurs activités de traîtres. Une grande partie de ce qui a été documenté au cours des deux dernières années au sujet du coup d’État visant à évincer M. Trump n’a jamais été publiée dans les pages du New York Times, du WashPo et des réseaux de nouvelles par câble, et cela pourrait être un choc pour les gens qui ne lisent et ne regardent que cela. Par exemple, le reportage de Paul Sperry sur M. Ciamarella sur Real Clear Politics la semaine dernière, qui a arraché le masque de cette fausse Pimpernel, a été complètement ignoré par ces médias.

On pouvait lire l’anxiété désespérée sur le visage effrayé de la Présidente Pelosi dans ses diverses déclarations publiques si fugaces depuis le mois d’août. Elle pourrait soupçonner que cette entreprise de sédition de longue date mène à un fiasco politique plus violent que tout ce qui s’est produit aux États-Unis depuis la guerre civile. Ou tout simplement peut-être est-elle follement inconsciente, mal informée et mal conseillée. Si nous avons de la chance, les dégâts à venir peuvent se limiter à la mort du Parti démocrate. Il est difficile d’imaginer comment ils survivront à l’émergence de la vérité sur ce qui s’est passé exactement à leurs enchères depuis les élections primaires de 2016.

La Chambre des représentants fait maintenant une pause d’une dizaine de jours. Il y a de fortes chances que le rapport du Ministère de la Justice, rédigé par l’inspecteur général Horowitz soit publié avant leur retour. Il y a aussi plus que de bonnes chances qu’il contienne un tas d’informations accablantes sur des questions liées d’une manière ou d’une autre à l’enquête sur la mise en accusation. Je doute que les médias grand public puissent se soustraire aux reportages à ce sujet. Il y a également des indications que la longue épreuve de la poursuite du général Michael Flynn est sur le point de se terminer par une débâcle pour la bande d’avocats de M. Mueller, qui cachent leurs turpitudes auprès du tribunal du juge Emmet Sullivan depuis décembre dernier. Lorsque cette affaire explosera, les échos résonneront à travers chaque recoin de Washington DC, et tout ce qui se trouve sur le champ de bataille aura l’air changé pour les gens de ce pays.

Too much magic : L'Amérique désenchantéeJames Howard Kunstler

Pour lui, les choses sont claires, le monde actuel se termine et un nouveau arrive. Il ne dépend que de nous de le construire ou de le subir mais il faut d’abord faire notre deuil de ces pensées magiques qui font monter les statistiques jusqu’au ciel.

Traduit par Hervé, relu par jj et San pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF