Déclaration du ministère des Affaires étrangères de Russie au sujet des attaques terroristes en Crimée


Par The Saker – Le 11 aout 2016 – Source thesaker

Le Service fédéral de sécurité de Russie (FSB) a interrompu un complot visant à mener des attaques terroristes dans la République de Crimée. Les attaques, planifiées par la Direction des renseignements du ministère ukrainien de la Défense, ciblaient des infrastructures et des points stratégiques de Crimée. Les services de renseignement russes estiment que ces actes prémédités de sabotage et de terrorisme étaient destinés à déstabiliser la situation sociopolitique dans la région dans la perspective des  élections fédérales et régionales ukrainiennes. Des saboteurs ont été appréhendés près de la ville d’Armyansk dans la nuit du 6 août. Un officier du FSB a été tué pendant la capture des terroristes. Des engins explosifs, d’une charge totale de plus de 40 kilogrammes de TNT, des munitions, des grenades, des mines terrestres et d’autres armes ont été trouvés sur les lieux. Des unités spéciales du ministère ukrainien de la Défense ont fait deux nouvelles tentatives pour infiltrer le territoire de Crimée dans les premières heures du 8 août, mais les groupes de saboteurs et de terroristes ont été interceptés par le FSB et d’autres forces russes. Ces tentatives d’infiltration de Crimée ont eu lieu sous couvert d’un tir massif d’artillerie par des blindés des forces armées ukrainiennes, depuis le territoire ukrainien. En conséquence, un agent du ministère de la défense russe a été tué.

La Russie a maintenant pris des mesures pour démanteler le réseau d’espions de la Direction des renseignements du ministère ukrainien de la Défense œuvrant en Crimée et ont arrêté les citoyens ukrainiens et russes qui ont aidé à la préparation de ces attaques terroristes. Yevgeny Panov et Andrey Zakhtey font partie des personnes détenues. Tous ont admis leur implication et leurs témoignages sont en train d’être enregistrés.

Nous avons maintes fois porté à l’attention de nos partenaires que les autorités actuelles à Kiev n’ont aucun intérêt réel dans la recherche d’une solution pacifique aux problèmes en Ukraine, ne sont pas prêtes à faire des compromis, et cherchent plutôt à résoudre les problèmes qui se posent par la force, y compris maintenant en recourant au terrorisme.

Les tentatives d’entrer illégalement en Crimée, la récente tentative d’assassinat du chef de la République populaire de Lugansk, Igor Plotnitsky, les tirs constants le long de la ligne de contact au Donbass et les actions des nationalistes radicaux et des soi-disant activistes ukrainien qui franchissent les limites de tout cadre légal donnent une idée de la situation en Ukraine aujourd’hui. Les nombreuses provocations, les efforts pour dépeindre Moscou comme l’ennemi, et l’entretien délibéré de sentiments anti-russes sont une tentative de la part du gouvernement ukrainien pour détourner l’attention du public des problèmes du pays et des problèmes qui affectent la majorité des gens en Ukraine. Nous y voyons un effort délibéré pour détourner l’attention du public des actions et de la responsabilité de ceux au pouvoir et de leur incapacité à procéder aux réformes attendues depuis longtemps et de mener enfin une enquête honnête sur les meurtres de journalistes et de militants des droits de l’homme et sur les crimes commis en 2014 au cours des manifestations du Maïdan protestations, ainsi qu’à Odessa, Marioupol, et d’autres villes.

Le gouvernement ukrainien fait de fortes déclarations dans le but de nier ce qui est évident et de faire porter la responsabilité de ses propres actions par d’autres, même le Conseil de sécurité de l’ONU, et fait tout pour éviter de prendre des mesures concrètes afin de normaliser la situation.

Nous appelons nos partenaires, dont les efforts jouent un grand rôle dans le maintien du régime actuel au pouvoir à Kiev, à faire preuve de bon sens et d’obtenir finalement de leurs pupilles ukrainiennes qu’elles mettent fin à leurs provocations constantes et remplissent leurs obligations en vertu des accords de Minsk.

Porochenko vante constamment le « soutien inconditionnel des États-Unis, de l’OTAN et de l’Union européenne » dans sa « lutte pour reprendre la Crimée annexée ». La volonté occidentale de jouer avec cette rhétorique a sans aucun doute eu un rôle dans la décision criminelle de la direction ukrainienne de tenter une provocation armée en Crimée russe. Si le commandant en chef des forces armées de l’Ukraine est impliqué dans cette décision, il aura planté le dernier clou dans le cercueil du processus de paix. Si cette attaque à été faite à son insu, alors c’est encore pire. L’inaction de Kiev face à la rhétorique militariste croissante et aux actes de violence planifiés et exécutés par les soi-disants bataillons de volontaires et autres extrémistes est un motif de grave préoccupation.

Nous espérons que les capitales occidentales vont en tirer les conclusions appropriées.

Les tentatives de déstabilisation de la situation en Crimée russe sont vouées à l’échec. La Russie garantit inconditionnellement la stabilité et la sécurité de la Crimée.

Kiev et ses soutiens étrangers devraient savoir que tout préjudice porté à la Russie ou la mort de personnel russe ne restera pas sans réponse.

Comme le président Vladimir Poutine l’a fait remarquer le 10 août, compte tenu de la situation actuelle et jusqu’à ce que nous voyions de réelles avancées positives de la part de Kiev, comme celles de renoncer à la terreur et aux provocations, cela n’a guère de sens de tenir une réunion de format Normandie, à Pékin début septembre, comme l’a demandé M. Porochenko récemment.

Encore une fois, nous demandons à nos partenaires d’utiliser leur influence sur Kiev pour dissuader le gouvernement de prendre toute mesure dangereuse qui pourrait avoir des conséquences graves. Jouer avec le feu est dangereux.

Le ministère des affaires étrangères de Russie

Version anglaise publiée dans The Saker.

Traduit par Wayan, relu par Catherine pour le Saker Francophone.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Une réflexion au sujet de « Déclaration du ministère des Affaires étrangères de Russie au sujet des attaques terroristes en Crimée »

Les commentaires sont fermés.