Analyse à chaud des attentats terroristes de Pâques au Sri Lanka


Par Andrew Korybko − Le 21 avril 2019 − Source eurasiafuture.com

andrew-korybko

Les horribles attaques terroristes qui ont frappé le Sri Lanka le jour de Pâques et provoqué la mort de presque 200 300 [nombre ajusté au moment de la traduction, NdT]  personnes ont choqué la communauté internationale. Même si de nombreux éléments restent à déterminer, parmi lesquels l’identité des responsables de cet acte de violence et de haine, on peut d’ores et déjà réaliser une première analyse de ces événements et des conséquences qu’ils pourraient susciter.

attentats-Sri-Lanka

Le monde entier est en deuil ce jour de Pâques, supposé être le jour le plus saint des fêtes chrétiennes, après qu’une suite d’attaques terroristes coordonnées ont frappé des églises et des hôtels de luxe à Colombo, la première ville du Sri Lanka ; 200 personnes y ont trouvé la mort. On compte plusieurs centaines de blessés, et le gouvernement a imposé un couvre feu ainsi que la suspension des réseaux sociaux dans tout le pays, pour empêcher que ne se répandent des fake news incendiaires, qui pourraient encore empirer la situation. Le flou reste important quant à ces horribles événements, et les responsables en restent pour l’instant inconnus, mais on peut malgré tout établir une première analyse de la situation, et des conséquences possibles qu’elle pourrait susciter.

Suivent des observations et des prévisions en lien avec ces événements, pour essayer d’ouvrir la compréhension du lecteur à cette tragédie et à ses possibles conséquences. Nous souhaitons établir ici un cadre de référence pour l’interprétation de cet incident, ainsi qu’un jalon temporel sur lequel on pourra revenir plus tard pour en juger la pertinence.

  • Il s’agit d’attentats terroristes préparés à l’avance et coordonnés, ciblant la minorité chrétienne du Sri Lanka le jour chrétien le plus saint de l’année. Le but était également de s’attirer une notoriété à l’international, en ajoutant aux cibles quelques hôtels de luxes, prisés les étrangers.
  • Les conséquences de ces attentats terroristes sur la crise politique couvant au Sri Lanka restent à voir, mais on peut s’attendre à voir des forces partisanes essayer de jeter l’opprobre sur leurs adversaires pour tirer parti de cette tragédie, d’une manière ou d’une autre.
  • On peut en prédire autant au niveau des jeux de puissances internationales : il est tentant pour certaines parties en présence d’induire que les agences de renseignements de pays rivaux ont trempé dans ces événements, ou à minima de s’auto-présenter comme super dures face au terrorisme, à des fins de politique intérieure (voir Modi, dans le contexte des élections indiennes).
  • Les pays de la région et plus éloignés vont assister leurs partenaires sri lankais dans l’enquête, et pourraient proposer de mettre à contribution leur propre expérience anti-terroriste, chose qui peut être précieuse pour à la fois contribuer à l’éradication de cette menace, et faire grandir leur influence dans ce pays, dont le positionnement géographique est très stratégique.
  • Les défenseurs des terroristes pourraient essayer de relier les attentats terroristes du Sri Lanka avec les attentats récents de Christchurch, pour faire apparaître les derniers en date comme une « réponse«  aux premiers. Cela pourrait faire progresser dangereusement les récits d’un soi-disant « Conflit de civilisations« , qui servent certains intérêts visant à diviser pour mieux régner sur l’hémisphère Est.
  • Tout incident de sécurité à venir pourrait être sorti de son contexte propre, et délibérément dépeint par des parties en présence sinistres comme une « croisade anti-musulmans«  pour attiser les « lignes de failles civilisationnelles«  entre musulmans et boudhistes au Sri Lanka, au Myanmar, et ailleurs, et provoquer des attaques de représailles entre les deux religions.
  • Les objectifs de ceux qui ont perpétré ces attentats terroristes apparaissent donc comme similaires aux sous-jacents des attentats de Christchurch : il s’agit de tentatives actives et outrageusement évidentes d’attirer l’attention sur les histoires de « conflit de civilisations« , que tous les acteurs responsables, étatiques ou non étatiques, devraient éviter à tout prix.

Andrew Korybko est le commentateur politique américain qui travaille actuellement pour l’agence Sputnik. Il est en troisième cycle de l’Université MGIMO et auteur de la monographie Guerres hybrides : l’approche adaptative indirecte pour un changement de régime (2015). Le livre est disponible en PDF gratuitement et à télécharger ici.

Traduit par Vincent pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

2 réflexions au sujet de « Analyse à chaud des attentats terroristes de Pâques au Sri Lanka »

Les commentaires sont fermés.