Une «invasion» turque de la Syrie ?
Peut-être pas – Wait and see…


Saker US

Par The Saker – Le 25 août 2016 – Source thesaker

Ainsi, les Turcs ont traversé la frontière de la Syrie. Tout le monde est d’accord. Ce qui reste complètement obscur ce sont les véritables objectifs de cette opération.

Je ne donnerai pas la réponse ici simplement parce que je ne l’ai pas. Mais permettez-moi de partager néanmoins quelques remarques.

  • Des sources russes signalent qu’une telle opération aurait été impensable sans un accord tacite de la Russie et de l’Iran.
  • La réaction de la Russie a été une tiède «préoccupation» alors que, officieusement, les Russes semblaient être parfaitement au courant de ce qui se passait.
  • Des F-16 turcs ont fourni un soutien aérien rapproché aux forces terrestres turques.
  • Des A-10 US ont été vus opérant au sud des forces turques.
  • Absolument personne n’a exprimé d’inquiétude au sujet des défenses ou des intercepteurs aériens russes, surtout pas les Turcs.
  • Les USA ont essayé de déclarer une mini-zone d’exclusion aérienne au-dessus de ses forces opérant dans le nord de la Syrie; les objections ont été tièdes à nouveau.
  • Dans le même temps, les États-Unis semblent se détourner du fait que l’objectif principal de l’opération turque concerne ses alliés kurdes.
  • Les forces de Daesh semblent avoir abandonné Jarablus et sont maintenant en cavale

Je pourrais me tromper, mais j’ai le fort sentiment que les Syriens ne sont pas vraiment bouleversés par cette opération turque et qu’il y a beaucoup d’indicateurs indirects que la Russie, l’Iran et les États-Unis pourraient bien tous avoir donné leur feu vert aux Turcs. Si oui, alors les principales victimes seront les Kurdes qui ne seront pas en mesure de créer une zone de contrôle kurde unifiée dans le nord de la Syrie.

Si tel est bien le but de l’opération turque, alors toute la panique concernant une «invasion turque» est prématurée.

Donnons-nous 48 heures pour voir ce qui se passe, d’accord ?

Le Saker

Note du Saker Francophone

Si les assertions du Saker sont fondées, la volte-face américaine à propos de l'allié kurde, avec lequel elle voulait fonder un Kurdistan à sa botte au Moyen-Orient est impressionnante.

Cela aurait-il à voir avec la tentative forcenée des US de retrouver les bonnes grâces d'Ergodan après le coup d'État foireux qu'ils ont organisé en Turquie ?

Le maintien de la Turquie dans l'Otan et dans le camp occidental vaut bien quelques reniements.

À terme, cela ne peut que profiter au maintien de l'unité territoriale de la Syrie. 

Bravo Erdogan ! Les Kurdes apprécieront.
PDF24    Send article as PDF