Trump veut faire sauter l’entrave du « commerce de dupes » sur l’Amérique


… et renverser la donne avec l’Union européenne


Par Andrew Korybko – le 16 juin 2018 – Source Oriental Review

La promesse de Trump est de remplacer ce qu’il nomme « commerce de dupes » par des partenariats commerciaux plus équitables pour l’Amérique, en particulier sur le dossier du NAFTA et de l’Union européenne.

Dans un tweet écrit à Singapour, rédigé après l’échec du sommet du G7 au Canada, le Président américain écrivait : « Sans réciprocité, le vrai nom du commerce équitable est commerce de dupes », avant de s’étendre sur les méthodes canadiennes et allemandes pour « arnaquer » les USA, au travers, respectivement, de leurs barrières protectionnistes et contributions insuffisantes à l’OTAN. Trump se montre amer sur le fait que les dirigeants de ces pays l’ont attaqué suite à ses protections douanières « Rendre sa grandeur à l’Amérique » sur l’acier et l’aluminium, les taxant d’hypocrites pour laisser de côté le déséquilibre [en leur faveur] de leurs relations économiques avec les USA, et il croit que le moment est opportun de corriger ce qu’il pense être les erreurs de ses prédécesseurs, sources de handicaps volontaires pour la puissance américaine. En termes allégoriques, Trump voit l’Amérique comme le « géant » de Gulliver, mis à bas par une bande de nains lilliputiens, après s’être mis en position de soumission dans un processus idéologique quelque peu sado-masochiste, dont Trump veut à présent libérer son pays.

Rencontre entre le premier ministre canadien Justin Trudeau et le président des USA Donald Trump, au cours du sommet du G7, à Charlevoix, Québec, Canada, le 8 juin 2018

 

Le quiproquo, remontant à la Guerre froide, qui voyait les USA financer la sécurité de leurs alliés membres de l’OTAN, leur permettant de se concentrer sur la construction de leurs États providences utopiques, n’est plus valable : les enjeux géopolitiques ont changé, et les menaces les plus importantes sont à présent asymétriques. Clinton, Bush et Obama ont perpétué ce quiproquo parce qu’il bénéficiait à leur modèle libéral-mondialiste, que ces trois présidents soutenaient au détriment des américains moyens. Trump, entré au bureau ovale grâce à la désespérance de millions de gens normaux du cœur de l’Amérique et en particulier du Midwest, qui subissent les conséquences catastrophiques de la mondialisation, se sent bien obligé d’agir face à ces dégâts économiques auto-infligés, qui se chiffrent en centaines de milliards de dollars perdus volontairement par le pays chaque année, pour des raisons que l’homme d’affaire est incapable d’appréhender.

Trump riposte au G7

Faire basculer le « commerce de dupes » vers un modèle équitable rétablira un certain équilibre, tout au moins du point de vue des USA, mais cela va se faire au détriment de ses partenaires semi-socialistes, qui se sont habitués au « grand frère », dont ils adorent se plaindre, mais qui leur a apporté tant d’aide militaire et économique au cours des décennies passées, au fil d’accords de commerces inéquitables, sur lesquels Trump veut à présent revenir. Conséquences à prévoir pour les européens : la perte de subsides se chiffrant en milliards de dollars va impacter leur croissance économique et leur stabilité sociale, et leurs élites vont s’échiner à apaiser les masses en essayant désespérément de négocier des accords de commerce plus favorables avec les USA. L’Amérique peut s’accommoder de perturbations durables du commerce transatlantique bien mieux que ne le peuvent les européens, et le pari de Trump est qu’il pourra tirer ses marrons du feu des désordres géopolitiques, pour resserrer le contrôle unipolaire des USA sur l’Union Européenne.

Cet article est une retranscription partielle de l’émission radio CONTEXT COUNTDOWN, diffusée sur Sputnik News le 15 juin 2018.

Traduit par Vincent, relu par Cat pour le Saker francophone

 

Note du Saker Francophone
Dans le registre des jeux de dupes, il est très intéressant que le monde anglo-saxon (en tous cas les USA) qualifie les accords de libre-échange d'inéquitables. Cela nous ramène, ironiquement, aux sources de la conceptualisation du libre-échange, exposées dans cet article.

PDF24    Send article as PDF