Voyez la faiblesse à couper le souffle de l’Empire !


Par The Saker – Le 30 avril 2019 – Source thesaker.is via Unz Review

2015-09-15_13h17_31-150x112L’Empire a subi de douloureuses défaites en Afghanistan et en Irak, mais force est de constater que ce sont des pays difficiles à croquer. L’Empire semble également avoir perdu le contrôle de la Libye, mais c’est un autre pays complexe et très difficile à contrôler.

Nous avons également tous vu les souffrances pathétiques de la RPDC. Mais soyons honnêtes, les États-Unis n’ont jamais eu la possibilité de soumettre la RPDC par la brutalité, de l’envahir ou de changer son régime. La Syrie était beaucoup plus faible, mais la Russie, l’Iran et le Hezbollah ont fait un travail de classe mondiale pour repousser toutes les attaques anglo-sionistes, politiques et militaires. En outre, je ne blâmerai jamais Trump de ne pas avoir écouté Bolton et de ne pas avoir déclenché la Troisième guerre mondiale à propos de la Syrie –  pas encore ?

Mais le Venezuela ?!

Pas de Hezbollah ou d’Iran soutenant Maduro là-bas. Et le Venezuela est trop loin de la Russie pour lui permettre de faire ce qu’elle a fait en Syrie. En fait, le Venezuela se trouve dans l’arrière-cour proverbiale des États-Unis et est entouré de régimes de marionnettes US hostiles. Et pourtant, ce soir, il semble que la marionnette américaine Guaidó ait échoué dans sa tentative de coup d’État.

Moon of Alabama a fait un excellent travail en couvrant les événements de la journée. Je vous renvoie donc à l’excellent article intitulé « Venezuela – Pschitt ». Je conviens tout à fait que le coup d’aujourd’hui était à la fois une blague et un danger.

Les lecteurs russes peuvent également consulter cet article de Vzgliad qui fournit également de nombreux détails intéressants, notamment le fait que Guaidó a lancé son coup d’État de l’ambassade de Colombie à Caracas (voir ici pour une traduction automatique).

Mais ce qui me surprend le plus ce soir est la faiblesse vraiment époustouflante des clowns qui ont lancé cette dernière opération ratée : Pompeo et M. MAGA.

Vérifions-le. Commençons par Pompeo.

Pompeo-blames-Russia-686x1024Selon lui, le coup a échoué à cause de la Russie – quoi de neuf ?! Non seulement cela, mais Maduro avait déjà décidé de se sauver à Cuba et les Russes l’en ont empêché.

Vraiment ?

Alors, devons-nous croire que le coup d’État a été un succès retentissant, une nouvelle plume au chapeau de la CIA : la faillite le succès de ses opérations secrètes ? Apparemment oui.

Après tout, pourquoi Maduro voudrait-il se sauver s’il ne réalise pas que la situation est sans espoir ?

Mais ensuite, la « Russie » l’a appelé et lui a dit de rester sur place. La conversation doit avoir été quelque chose comme ça :

Poutine : M. Maduro, vous n’aurez plus à vous soucier de rien. Faites ce que nous vous disons et restez là. 

Maduro : mais mon peuple me déteste ! Ils se sont tous retournés contre moi ! L'armée est derrière le coup d'État !
 
Poutine : non, non, tout est sous contrôle, restez sur place.
 
Maduro : mais la foule va me lyncher si je reste !!!!
 
Poutine : pas de soucis, personne ne vous touchera.

Ce dialogue vous semble-t-il crédible ? J’espère bien que non ! Je pense que quiconque ayant un minimum d’intelligence devrait se rendre compte que la décision de Maduro de rester sur place ne pouvait s’appuyer que sur l’une des deux considérations suivantes :

  1. Le coup a échoué et Maduro est en sécurité
  2. Le coup a réussi et Maduro restera et se battra jusqu’à son dernier souffle – comme Allende

Mais ce soir, Maduro est en sécurité à Caracas et les conspirateurs du coup d’État sont en fuite.

La vérité est que seul un looser et un imbécile comme Pompeo pourrait trouver une excuse aussi boiteuse dans une tentative désespérée de « couvrir son cul » et de blâmer son échec sur le bouc émissaire favori des néocons : la Russie.

Voyons maintenant ce que son patron avait à dire :

Trump ne blâme pas la Russie. Au lieu de cela, il blâme Cuba !

Selection_550Je ne sais pas quel genre de scénario idiot est passé dans la tête de M. MAGA pour avoir eu l’idée de dire « les Cubains l’ont fait », mais c’est encore plus ridicule que « les Russes l’ont fait ». En lisant ces tweets – très appropriés à cette cervelle de moineau – on pourrait avoir l’impression que les Cubains ont lancé une attaque militaire à grande échelle, impliquant à la fois l’armée cubaine et des « milices », et qu’ils ont orchestré une répression brutale sur le peuple vénézuélien.

Dans le monde réel, toutefois, Cuba n’a rien fait de tel.

Mais vraiment, qui s’en soucie ?!

Dans l’Empire des illusions, les faits n’ont pas d’importance. Au moins pour les dirigeants de l’Empire anglo-sioniste qui continuent à croire que seuls leurs racontars comptent.

Dans le cas du Venezuela, les racontars, à eux seuls, ont échoué.

Alors quelle est la suite ?

Selon le scénario typique révélé par John Perkins, la prochaine étape devrait être une invasion à grande échelle par les États-Unis. Et oui, il a raison, c’est ce que l’Empire aurait fait à son apogée. Mais de nos jours ?

Découvrez cet extrait d’une nouvelle intéressante: Eric Prince souhaite que Blackwater envoie 5 000 mercenaires au Venezuela. Quelqu’un sait-il pourquoi et comment ces clowns ont calculé le chiffre de 5 000 ? D’abord Bolton, maintenant Prince. Pensent-ils vraiment que cela suffira ?

Le problème n’est pas de savoir si Prince enverra jamais des mercenaires au Venezuela ou si l’administration Trump est prête à accepter cette offre. Le fait est, pour commencer, que Prince n’aurait jamais fait cette proposition si l’armée américaine était à la hauteur de la tâche. Ce n’est pas le cas, et Prince le sait très bien.

The-military-remains-loyal-to-Maduro-300x225
L’armée se tient aux côtés du gouvernement constitutionnel du Venezuela

Quant à Maduro, il semble avoir le soutien non seulement de la majorité de son peuple, mais également des forces armées vénézuéliennes. Quant aux forces armées, elles bénéficient manifestement du soutien de la population.

C’est une très mauvaise combinaison pour l’Empire. Voici pourquoi :

Oui, le Venezuela a d’immenses problèmes. Et oui, Chavez et Maduro ont commis des erreurs. Mais il ne s’agit pas de Chavez ou de Maduro, mais de la règle de droit à l’intérieur et à l’extérieur du Venezuela. Cela concerne le peuple du Venezuela, même les souffrants, qui ne veulent pas renoncer à la souveraineté de leur pays. Oui, Chavez n’a pas résolu tous les problèmes du Venezuela, mais livrer le pays à l’Empire reviendrait à anéantir tout espoir de pouvoir véritable. Le peuple vénézuélien ne se fait apparemment aucune illusion sur ses voisins yankees et ne veut pas que la démocratie, au style de l’Empire, transforme le Venezuela en une nouvelle Libye.

Je ne devrais jamais dire jamais, et Dieu seul sait ce que nous apportera demain, le 1er mai, Guaido a appelé à des manifestations de masse, mais je ressens profondément que l’Empire s’est suffisamment « injecté » au Venezuela pour déclencher une réaction immunitaire, comme un vaccin, mais pas assez pour infecter le pays avec une toxine assez puissante pour le tuer.

Entre-temps, des porte-avions américains sont en Méditerranée pour tenter d’effrayer simultanément la Russie, la Syrie et l’Iran. Je peux seulement imaginer le mépris dégoûté avec lequel cette dernière parade guerrière avec des navires obsolètes est reçue à Moscou, Damas ou Téhéran. Même le Hezbollah reste totalement impassible.

La vérité est que les seules personnes qui ne se sont pas rendues compte que l’Empire était brisé et défait sont les dirigeants de l’État profond des néocons et ceux qui regardent encore les informations des médias sionistes.

À ce jour, tous les autres ont compris à quel point l’Empire est devenu totalement impotent.

Conclusion

L’Empire seul semble être fort. En réalité, il est faible, confus, sans intelligence et, plus important encore, dirigé par une triste bande de voyous incompétents qui pensent pouvoir effrayer tout le monde, même s’ils n’ont gagné aucune guerre importante depuis 1945. L’impossibilité de briser la volonté de la population du Venezuela est seulement le dernier symptôme de cette faiblesse ahurissante.

Je laisserai le dernier mot à cette charmante dame qui a vraiment tout dit :

Trump-not-today
TRUMP PAS AUJOURD’HUI

The Saker

Traduit par jj, relu par Cat pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF