Nous faisons face à l’élection la plus cauchemardesque de l’histoire américaine moderne


Par Michael Snyder − Le 5 septembre 2020 − Source End of The American Dream

Il semble que nous nous dirigions vers l’élection présidentielle la plus chaotique de l’histoire moderne des États-Unis. Selon certaines estimations, environ 40 % des électeurs américains voteront par correspondance cette année. Cela signifie que des dizaines de millions de votes passeront par le système postal, ce qui pourrait créer toutes sortes de problèmes. Tout d’abord, il faudra beaucoup de temps supplémentaire pour dépouiller ces bulletins et les compter.

Pour les États qui autorisent le comptage des votes par correspondance à l’avance, cela ne devrait pas trop retarder les résultats finaux, mais dans d’autres États, nous sommes confrontés à la possibilité d’un scénario cauchemardesque. Certains États ne sont pas autorisés à commencer à compter les bulletins de vote avant la fermeture des bureaux de vote le jour du scrutin, et cela inclut des États clés en ballottage comme le Wisconsin, le Michigan et la Pennsylvanie…

Dans plusieurs États qui ne sont pas habitués à un volume élevé de votes par correspondance, notamment les États clés de la Rust Belt (Wisconsin, Michigan et Pennsylvanie), les responsables électoraux ne peuvent pas commencer à compter les bulletins de vote avant la fin de la soirée électorale. D'autres États en ballottage, tels que le Minnesota, autorisent l’envoie des bulletins de vote par correspondance jusqu'au jour du scrutin, le cachet de la poste faisant foi.

Ainsi, lorsque nous aurons les résultats des élections dans la nuit du 3 novembre, ce ne seront que des résultats partiels.

À ce stade, les médias grand public supposent que les votes exprimés dans l’urne favoriseront fortement le président Trump, et ils nous avertissent que l’on pourrait donc avoir à faire à un scénario dans lequel il semblera que Trump aura largement remporté une élection qu’il a en réalité perdue.

Bien sûr, si Trump obtient une large avance le soir de l’élection, il est probable qu’il déclare la victoire, et Facebook a déjà déclaré qu’ils ont l’intention de « signaler » toute tentative de ce genre…

Facebook prévoit de signaler toute tentative, de la part du bureau de campagne de Trump, de déclarer une victoire prématurée dans la course à la présidence, a annoncé la société, jeudi.

Le géant des médias sociaux, qui a fait l'objet de vives critiques pour avoir omis de contrôler la propagande des élections nationales et internationales sur son réseau, a également déclaré qu'il n'accepterait aucune nouvelle publicité politique au cours de la dernière semaine de la course présidentielle de 2020.

C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai toujours été fermement opposé au vote par correspondance. Notre nation risque d’être plongée dans un état de chaos en novembre parce qu’il faudra beaucoup de temps pour compter tous les votes. Le président Trump et ses partisans seront absolument convaincus qu’ils ont gagné l’élection s’ils ont une grande avance le soir du scrutin, et Joe Biden et ses partisans seront absolument convaincus qu’ils seront victorieux une fois que tous les votes par correspondance auront finalement été comptés. Et alors, quel que soit le résultat final, environ la moitié du pays ne sera pas prête à l’accepter comme légitime.

Ce sera un tel désastre, mais personne ne peut rien y faire pour l’instant. Tout ce que nous pouvons faire, c’est regarder ce train dérailler, au ralenti.

Les partisans de Biden font déjà référence à un récent sondage qui montre que ses électeurs sont beaucoup plus susceptibles de voter par correspondance que les partisans de Trump…

47% des électeurs qui prévoient de voter pour Biden disent qu'ils voteront probablement par correspondance, selon un sondage USA TODAY/Suffolk University publié mercredi. C'est plus du double des 21% d'électeurs qui soutiennent Trump et qui disent qu'ils voteront probablement par correspondance. Le sondage révèle que 56 % des Républicains ont l'intention de voter le jour du scrutin, contre 26 % des Démocrates.

Si tous les votes étaient comptés et publiés en même temps, cela ne poserait pas tant de problèmes.

Mais au lieu de cela, la plupart des résultats que nous obtiendrons le soir de l’élection proviendront du vote direct dans les urnes, et la plupart des votes par correspondance ne seront comptés que plus tard.

À ce stade, tout le monde devrait voir que cela ne va certainement pas bien se terminer.

De nombreux électeurs pour Trump préfèrent donc voter à l’ancienne, tandis que de nombreux Démocrates sont plutôt désireux de voter par correspondance, ce qui a créé une énorme disparité dans les demandes de bulletin vote dans certains des États les plus critiques. Il suffit de consulter ces chiffres

En Pennsylvanie - un État où Trump a gagné en 2016 mais où les sondages le montrent placé derrière Biden - près de 900 000 démocrates ont demandé un bulletin de vote par correspondance pour l'élection, soit plus du double des 347 000 républicains qui l'ont fait. En Caroline du Nord, un autre État remporté par Trump en 2016 mais où lui et Biden sont au coude à coude, près de 313 000 démocrates ont demandé un vote par correspondance contre près de 93 000 républicains.

Nous constatons des chiffres similaires dans d’autres États, et c’est l’une des raisons pour lesquelles Joe Biden ne cédera pas, quelle que soit l’avance de Trump le soir des élections.

Cette difficile situation pourrait s’éterniser, et c’est extrêmement regrettable.
La vérité est que nous ne connaîtrons peut-être même pas le véritable gagnant des élections de 2020. Le vote par correspondance offre de nombreuses possibilités de fraude, et un grand nombre de bulletins ne sont même jamais remis aux électeurs à qui ils sont adressés. Comme l’a rapporté Breitbart, 17 % des bulletins de vote envoyés aux électeurs inscrits du Nevada pour les primaires de juin sont revenus comme « non distribuables »

Le mois dernier, le bureau de campagne Trump a intenté un procès au Nevada qui veut permettre aux votes envoyés après le jour de l'élection d’être comptés. Plus de 223 000 bulletins de vote par correspondance envoyés aux électeurs inscrits à Las Vegas, Nevada, pour les primaires de juin, ont été jugés "non distribuables", soit 17 % du total des 1 325 934 bulletins de vote par correspondance envoyés dans le comté.

Au cours des deux prochains mois, des dizaines de millions de bulletins de vote vont traîner partout, et beaucoup d’entre eux finiront entre les mains de personnes qui ne devraient pas en avoir. Par exemple, Hulk Hogan dit qu’un de ses amis vient de recevoir un bulletin de vote qui était adressé à son chien

Complètement dingue. Un de mes amis vient de recevoir un bulletin de vote pour son chien, Nugget ? Maintenant, même les chiens peuvent voter !

Comment une telle chose est-elle possible ?

Il faut également faire attention à la « récolte de bulletins ». Les Démocrates sont passés maîtres dans cette pratique, et ils l’ont utilisée avec une efficacité dévastatrice en Californie en 2018. Aujourd’hui, ils déploient cette tactique dans tout le pays, et des cas d’abus très alarmants sont déjà signalés

En outre, un journaliste citoyen a rapporté que les Démocrates récoltaient les bulletins de vote par correspondance des maisons de retraite du Texas en soumettant frauduleusement des demandes de vote en groupe.

Le journaliste a déclaré qu'au moins 32 demandes, supposées provenir d'électeurs âgés, ont toutes été soumises avec la même écriture, et ont toutes été présentées dans la même enveloppe pré-imprimée avec le même timbre.

En fin de compte, nous devrions tous désirer un résultat légitime. L’intégrité de nos élections est d’une importance capitale et la volonté du peuple américain doit être respectée.

Mais je pense que personne ne pourra être satisfait du résultat de cette élection, quel qu’en soit le vainqueur.

Il va sans dire que les perdants risquent d’être absolument furieux contre une élection qu’ils estiment leur avoir été volée, et cela risque d’aggraver le chaos actuel dans nos rues.

Nous en sommes à un tel stade que même le Washington Post avertit que cette élection risque de se terminer « catastrophiquement »

Perspective : L'élection risque de déclencher des violences - et une crise constitutionnelle.

Dans tous les scénarios, à l'exception d’une large victoire de Biden, notre simulation s'est terminée de manière catastrophique.

Pour une fois, je suis d’accord avec le Washington Post.

J’ai du mal à imaginer comment cette élection pourrait se terminer correctement. Pour le moment, Trump et ses partisans sont convaincus que celui-ci va gagner, et Biden et ses partisans sont convaincus que Biden va gagner.

Un camp va être amèrement, amèrement déçu, et il aura presque certainement le sentiment que l’élection n’a pas été gagnée légitimement.

Il va y avoir beaucoup de colère, et quand elle explosera, ce sera très effrayant à regarder.

Nous sommes déjà dans un sombre chapitre de l’histoire américaine, et cette élection va porter les choses à un autre niveau.

Malheureusement, je crois qu’après novembre 2020, rien ne sera plus jamais comme avant dans ce pays.

Michael Snyder

Traduit par Wayan, relu par jj pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

Une réflexion au sujet de « Nous faisons face à l’élection la plus cauchemardesque de l’histoire américaine moderne »

Les commentaires sont fermés.