La Célesto-politique : Les temps et les moments


Par Andrey Devyatov − Le 19 mai 2020 − Source devyatov.su

Académie de gestion du développement – Institut de Politique Céleste
Retour (de l’esprit) sur lui-même par de longs circuits (Eccl. 1:6)

La sagesse biblique nous apprend à comprendre la Loi de l’Univers, dans sa bonté de la connaissance et de la joie de vivre, et dans son hostilité envers le souci de recueillir et d’accumuler, pour rendre ensuite … Et tout cela est «vanité et affliction d’esprit » (Eccl. 1:14).

Toutes choses ont leur temps, et tout passe sous le ciel, après le terme qui lui a été prescrit. Il y a le temps de naître, et le temps de mourir ; temps de planter, et temps d’arracher ce qui a été planté. Il y a le temps de tuer, et temps de guérir ; temps d’abattre, et temps de bâtir. Il y a le temps de pleurer, et temps de rire ; temps de s’affliger, et temps de sauter de joie. Il y a le temps de jeter les pierres, et temps de les ramasser ; temps d’user du mariage, et temps de s’en abstenir. Il y a temps d’acquérir, et temps de perdre ; temps de conserver, et temps de rejeter. Il y a temps de déchirer, et temps de rejoindre ; temps de se taire, et temps de parler. Il y a temps pour aimer, et temps pour haïr ; temps pour la guerre et temps pour la paix. Ecclésiaste 3:1-8

Nous dirons : celui qui connaît les moments ne s’embarrasse pas de vanité, ni d’affliction de l’esprit, car le bonheur vient de lui-même entre ses mains, il lui suffit de ne pas manquer l’instant de la bonne fortune (s’emparer du kaïros). C’est en cette capacité à décompter les moments de l’arrivée des vagues de différentes périodes que consiste la capitalisation de la phase de transformation, au fondement de la richesse dans la vie de la société de l’information.

Sur la base de la mathématique des symétries et des inverses des 64 mots de code (hexagrammes) impairs et pairs, à 36 périodes, connue en Chine depuis l’époque antédiluvienne sous le nom de code (trigramme/hexagramme) des transformations (Yi King), les politiciens célestes avaient déclaré, dès 2008, que 2012 et 2020 seraient des années de rupture dans l’histoire russe.

Toute la séquence des «mots de code (hexagrammes)» selon la vague des transformations de la Horde du champ historique de la Nouvelle Russie, au pas de 12 ans, ressemble bel et bien à ceci : 1984-1996-2008-2020-2032-2044 ; nouveau départ.

  • «La Stagnation, l’Immobilité» – n ° 12. 1985-1996. La Perestroïka, et les sauvages années 90.
  • «La Difficulté initiale» – n ° 3. 1997-2008. Mondialisation.
  • «Le Grand Avoir» – n ° 14. 2009-2020. La Crise mondiale.
  • «La Puissance du Grand» – n ° 34. 2021-2032. La Transfiguration de la Russie.
  • «Avant l’Accomplissement» – n ° 64. 2033-2044. Le Royaume de la raison maligne.
  • «Nouveau départ/ Le Créateur» – n ° 1. 2045-2056. Tournant anthropologique.

La crise mondiale financière et du crédit, dont la première vague s’est levée à la fin de l’an 2008 – début 2009, s’est accrue en 2013 en une troisième guerre mondiale d’un nouveau type hybride. Et en 2020, elle s’est métamorphosée en les quatre cavaliers bibliques de l’apocalypse: la peste COVID-19; une guerre des armements dans le Grand Moyen-Orient (du canal de Suez au Xinjiang chinois, et du golfe Persique à la Caspienne); l’effondrement des prix du pétrole et du gaz avec la perspective de la faim; et finalement s’est incarnée en le fantôme d’une dictature numérique totale.

Au tournant du XXe siècle, le «fantôme du communisme» qui hantait l’Europe, s’est incarné en Russie, en 1917. 100 ans plus tard, un fantôme hante à nouveau le monde, celui, aujourd’hui, du transhumanisme et du ‘rating’ social.

La Russie s’est retrouvée confrontée à la « réalité nouvelle» d’un choix critique de cap et de ligne politique: entre «transhumanisme» à l’américaine (couleur noire), et «’rating’ social» à la chinoise (couleur rouge).

Les politiciens célestes ne cessent de répéter que la transition de la Russie à partir de 2021, pour une période de 12 ans, sous le mot de code «la Puissance du Grand (34)», selon ce que suggèrent les «codes d’accès» à la vérité de la vie (phases de transformations), n’est possible qu’avec la ligne Scythe (couleur Pourpre), située entre les «Dragons» ( Chine) et les Teutons (l’Internationale Noire). Sinon, toute la perspective du développement ultérieur de la Russie sera négative.

La ligne Scythe est une technologie des résonances des vagues, conforme à la nature, et qui ne se limite pas uniquement à la reconnaissance faciale numérique. C’est une économie du temps des gens, et non des biens ou de l’argent, comme précédemment.

La ligne Scythe (a), le transhumanisme numérique (b) et le ‘rating’ social numérique (c) formeront un ensemble de trois forces. Nous devons « nous-mêmes » adopter une position d’attente (du singe sage sur la montagne), tandis que les États-Unis et la Chine sont engagés dans une guerre hybride pour l’imagerie numérique du nouvel ordre mondial (la bataille de deux tigres dans la vallée). Seul le troisième, en temps voulu, peut transformer la confrontation en harmonie.

La ligne Scythe est le libre Esprit de la Grande Steppe, qui sciemment surmonte par la bonne volonté, ou Goodwill de l’intelligence naturelle, la contrainte des algorithmes numériques de l’intelligence artificielle.

La ligne Scythe est un réseau d’entreprises de «coopérateurs civilisés», construites sur le principe corporatif de responsabilité mutuelle du résultat d’une œuvre commune pour le bien commun.

La ligne Scythe est une éthique d’auto-organisation du «peuple-armée», où le spirituel est supérieur au matériel, le commun est supérieur au privé, le service est supérieur à la possession, le pouvoir est supérieur à la propriété, la justice est supérieure à la loi. Et le principal crime contre la nature et la société est la trahison du principe de l’harmonie trinitaire.

Mais pour que la ligne Scythe, sous la force majeure des impacts de la crise, assure la transition de la Russie depuis le choix démocratique vers le nom de code « La Puissance du Grand », les sages issus du peuple sont appelés à formuler précisément leurs intentions et à démontrer la possibilité d’une telle transition. Et, ce qui est essentiel, ils doivent montrer l’image du monde de cet avenir que ciblent les intentions des sages.

Cette tâche triple de saisie conceptuelle de l’avenir par toutes les forces physiques, tout le cœur et toutes les pensées, est assumée par les héros du peuple, qui ont adopté une vision systémique inédite, portant le nom audacieux de politique céleste, née en 2005 en Russie.

Huitième partie du traité « La Politique Céleste sur ce qui est Important, ou ce qui est capital » (Das Kapital – 资本 论)

Andreï Deviatov

Traduit du Russe par Carpophoros, relu par wayan pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

2 réflexions au sujet de « La Célesto-politique : Les temps et les moments »

Les commentaires sont fermés.