John Bolton est d’accord, « J’ai le droit de le faire mais pas lui »


Par Moon of Alabama – Le 17 juin 2020

Le New York Times a reçu en avant-première une copie du mémoire que John Bolton a écrit sur l’époque où il travaillait comme conseiller à la sécurité nationale de Trump. L’article qui présente ce livre comporte une curieuse contradiction.

C’est ainsi que le journaliste du NYT caractérise la période de Bolton à la Maison Blanche :

M. Bolton a cherché à utiliser ses 17 mois à la Maison Blanche pour atteindre des objectifs politiques qui lui tenaient à cœur, comme le retrait des États-Unis d'une série d'accords internationaux qu'il considérait comme imparfaits, l'accord nucléaire avec l'Iran, le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire et d'autres.

Comparez maintenant cela à cette citation du livre de Bolton donné plus loin dans l’article :

"Un président ne peut pas abuser des pouvoirs légitimes du gouvernement national en confondant son intérêt personnel avec l'intérêt national, ou en inventant des prétextes pour masquer la poursuite d’un intérêt personnel sous celle de l'intérêt national", écrit M. Bolton.

Si le NYT ne semble pas du tout troublé par le fait que Bolton ait poursuivi « des objectifs politiques qui étaient importants pour lui », il a choisi comme extrait la critique de Bolton disant que Trump fait exactement la même chose.

Apparemment, Bolton a le droit de le faire mais pas Trump, inversant ainsi l’adage roman bien connu : « Quod licet Iovi, non licet bovi » [Ce qui est permis à Jupiter ne pas permis à un bœuf].

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Jj pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

Une réflexion au sujet de « John Bolton est d’accord, « J’ai le droit de le faire mais pas lui » »

Les commentaires sont fermés.