Encore un mensonge démenti sur le nucléaire iranien


Par Moon of Alabama – Le 11 juin 2021

Il y a deux jours, FOX News publiait une nouvelle histoire à sensation sur le programme nucléaire iranien.

Des images satellites d’un site nucléaire iranien suscitent l’inquiétude alors que l’AIEA se réunit à Vienne.

Cependant, les affirmations de cette histoire sont basées sur un rapport de l’Institute for Science and International Security (ISIS) de David Albright. Albright est connu pour ses conclusions erronées ou carrément trompeuses autour de « preuves » pour la plupart aléatoires.

L’histoire :

Fox News a obtenu de nouvelles images satellites qui montrent une activité inhabituelle sur le site iranien de Sanjarian, qui a été exposé dans le passé comme un site de fabrication présumé de "générateurs d'ondes de choc" - des dispositifs qui permettraient à l'Iran de miniaturiser une arme nucléaire.

Les nouvelles images obtenues de Maxar montrent 18 véhicules sur le site, le 15 octobre 2020, d'autres véhicules et des travaux d'excavation en janvier, ainsi qu'une nouvelle route d'accès qui a ensuite été recouverte en mars de cette année. Tout ce qui est visible par satellite maintenant, ce sont des tourbillons d'excavation et de nouvelles tranchées, selon l'analyse d'Itay Bar Lev, du The Intel Lab, qui a travaillé en collaboration avec l'Institute for Science and International Security.

Le site, qui se situe à 25 miles de Téhéran et compte 361 habitants, a été révélé pour la première fois lorsque le Mossad israélien a obtenu des archives nucléaires secrètes de l'Iran, en 2018 : 50 000 fichiers informatiques et 50 000 documents décrivant le projet iranien Amad, le programme scientifique pour construire une arme nucléaire qui, selon l'AIEA, a été arrêté en 2003.

Les images que FOX News présente sont censées montrer le site, le 15 octobre 2020 et le 18 janvier 2021. Il n’y a que de légères différences.

Agrandir
Agrandir

Les remarques sur les photos indiquent la présence de « 18 véhicules », de « bâches de dissimulation » et de « cicatrices de bulldozer ». Je ne vois pas comment ces éléments pourraient être liés à la fabrication présumée de « générateurs d’ondes de choc » pour armes nucléaires.

Le Times of Israel ajoute quelques remarques :

Selon l'institut, également connu sous l’acronyme ISIS, les archives nucléaires sorties clandestinement d'Iran par le Mossad, l'agence d'espionnage israélienne, en 2018 contenaient des informations sur le rôle de Sanjarian dans les plans de production de générateurs d'ondes de choc, qui sont des composants clés de la miniaturisation des armes nucléaires. ...

Apparemment dans la continuité ce développement, les activités ont repris sur le site de Sanjarian en octobre 2020, où les travaux se sont poursuivies jusqu'en janvier 2021, selon l'ISIS.

"la partie creusée a été rouverte, mais placé sous une bâche blanche qui recouvre la zone excavée, dissimulant ce qui se trouve en dessous aux observateurs extérieurs, y compris les satellites", a-t-il déclaré mercredi. "Moins de deux mois plus tard, la zone semblait abandonnée, ne laissant derrière elle que des tranchées vides. Puis, au cours du mois dernier, la zone a été rasée au bulldozer et nivelée, comme si rien ne s'était jamais passé ici". ...

L'estimation semble être que l'Iran, effrayé par le fait que l'AIEA inspecterait des sites nucléaires inconnus jusqu'alors en utilisant les informations obtenues par le Mossad, aurait tenté de dissimuler toute preuve incriminante provenant du complexe de Sanjarian.

De telles insinuations ont déjà été lancées par l’ISIS de David Albright. Celles de 2008 sur un prétendu réacteur nord-coréen en Syrie se sont avérées fausses. En 2013, l’ISIS de David Albright publiait un rapport sur de prétendues importations iraniennes d’aimants qui, toujours selon l’ISIS, étaient destinés à des centrifugeuses à uranium. Il n’y avait qu’un seul problème avec ces allégations. Les aimants que l’Iran aurait commandés n’auraient pas été adaptés à cet usage. En 2015, Albright était très préoccupée par une chambre d’explosion nucléaire massive dans un bâtiment iranien qui était couverte d’une bâche rose(!). Plusieurs médias en ont parlé. Quand finalement des gens se sont rendus sur place, ils ont trouvé un bâtiment vide.

Il n’est donc pas étonnant que les affirmations les plus récentes concernant le site de Sanjarian (Jajrud) s’avèrent également fausses.

The Unhappy Scientist nous explique :

Agrandir

Traduit automatiquement du farsi et édité pour plus de lisibilité :

Unhappy Scientist - @ResindScientist - 5:20 AM - Jun 10, 2021

Programme nucléaire iranien : Que montrent les images satellites de Jajrud ?
Réponse courte : Le lieu de tournage de la série " Nun Kh ".

Récemment, l'équipe @TheIntelLab en collaboration avec l'équipe @TheGoodISIS ont publié des images satellites du village de Sanjarian.

2 / Ils ont affirmé avoir observé des fouilles à 100 mètres du site de Sanjarian. Ces activités ont eu lieu entre l'automne de l'année dernière et le printemps de cette année. Les images satellites montrent des voitures garées. En plus du nivellement du sol, de l'excavation de surface et du recouvrement de la surface excavée.

3 / Le film des coulisses de la série "Nun Kh", diffusé pendant les vacances de l'Aïd, montre que le tournage a eu lieu exactement au même endroit entre l'automne et le printemps. Et ces changements ne sont rien d'autre que de la logistique et des scènes de tournage.

Youtube : Les coulisses de "Nun Kh 3", qui sera diffusé à la télévision pendant le Nowruz 1400 (vidéo) ...

Les photos des lieux montrées dans la vidéo correspondent aux photos satellites. Le calendrier de tournage de la série télévisée correspond exactement au moment où le terrain a été réarrangée.

Agrandir

Une société de production trouve un lieu approprié pour sa série télévisée. Les images satellites montrent que des terres ont été déplacées. « Nucléaire, nucléaire, quelque chose », crie David Albright. Les médias habituels rapportent ces absurdités.

On peut se demander combien de temps il faudra à Fox News pour publier un rectificatif sur ce sujet.

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF