Devenir négatif


Par Dmitry Orlov – Le 20 Août 2019 – Source Club Orlov

Société pour poser des questions stupides. Excusez-moi, c’est ici la Société pour poser des questions stupides? Posez la bonne question et vous devenez membre automatiquement

L’article suivant a été publié pour la première fois il y a trois ans. Depuis lors, la Réserve fédérale américaine a relevé les taux d’intérêt au-dessus de zéro, avant de les baisser à nouveau. Entre-temps, le montant total de la dette à rendement négatif dans le monde a atteint 13 000 milliards de dollars (USD). C’est plus que les budgets fédéraux 2019 combinés des États-Unis, de la Chine, de l’Allemagne, de la France, du Royaume-Uni, du Japon, de l’Italie, du Brésil et du Canada (qui, soit dit en passant, sont neuf des économies les plus grandes, les plus surdéveloppées et les plus vulnérables à l’effondrement sur la planète). Il peut sembler surprenant que les investisseurs soient prêts à prêter de l’argent à un taux d’intérêt négatif, mais c’est une offre qu’ils ne peuvent refuser : ils préfèrent perdre leur argent lentement au fil du temps plutôt que d’un seul coup.

Certains investisseurs (et banques centrales) ont décidé que les réserves en devises étrangères sont une mauvaise idée et achètent plutôt de l’or, mais cela ne changera pas la situation économique globale. Et dans l’ensemble, l’effondrement financier mondial est en pause depuis 2008, mais maintenant, quelqu’un a reappuyé sur le bouton « joue ». Quoi qu’il en soit, le moment semble bien choisi pour dépoussiérer cet article et examiner une fois de plus ce que sont les taux d’intérêt négatifs et ce qu’ils font.

Retrouver l’article ici.

Les cinq stades de l'effondrementDmitry Orlov

Le livre de Dmitry Orlov est l’un des ouvrages fondateurs de cette nouvelle « discipline » que l’on nomme aujourd’hui : « collapsologie » c’est à-dire l’étude de l’effondrement des sociétés ou des civilisations.

Traduit par Hervé pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF