Des infos ambiguës au sujet de l’enquête sur le RussiaGate


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le 25 octobre 2019

Voici une manière d’écrire [Par le New York Times, NdT] que je peux, en tant que non-anglophone, facilement comprendre.

Le ministère de la Justice devrait ouvrir une enquête criminelle sur sa propre enquête sur la Russie.

Les fonctionnaires du ministère de la Justice ont changé le statut de l'enquête sur la Russie, étroitement supervisée par le procureur général William P. Barr, la faisant passer du statut de surveillance administrative à celui d’enquête criminelle, selon deux personnes au courant de l’affaire. Cette mesure donne au procureur qui la dirige, John H. Durham, le pouvoir d'assigner des témoins à comparaître, de convoquer un grand jury et de lancer des accusations criminelles.

En revanche, ces formulations dans le blog de Bezos [Le Washington Post, NdT], sur le même sujet, m’embrouillent.

L’enquête du ministère de la Justice sur l’enquête Russe est de nature criminelle, selon une personne qui connaît bien l’affaire.

Le procureur fédéral, mis à contribution par le procureur général William P. Barr pour examiner les origines de l'enquête du FBI sur la campagne du président Trump en 2016, mène une enquête de nature criminelle, selon une personne au courant de cette affaire. ...
Il est difficile de déterminer ce que veulent dire les fonctionnaires en qualifiant l’enquête de Durham de "criminelle". ...
On ne sait pas clairement si le fait que les fonctionnaires considèrent son travail comme criminel représente un changement dans la gravité de son enquête ou si un grand jury a été convoqué.

Le travail de Durham est-il considéré comme criminel ? L’enquête elle-même a-t-elle commis un crime ? L’avocat est-il un criminel ?

On peut se demander si ce choix de formulation est volontairement ambigu.

Quoi qu’il en soit, pour ma part, j’applaudirai quand Durham mettra les menottes à John Brennan.

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par jj pour le Saker Francophone

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF