Ces pays veulent-ils vraiment être respectés ?


S’attendaient-ils à ce que nous les traitions avec respect ?
Roger Waters (The Final Cut)


Par The Saker – Le 28 février 2021 – Source The Saker blog

Il y a longtemps j’ai appris, à la dure, que ce que j’appelle les « idéologues professionnels » vous emmerdent pour le moindre avis que vous émettez alors qu’ils vous retirent le droit de publier un article sur le leur, en utilisant des menaces de poursuites judiciaires (cela s’est déjà produit deux fois) : pour eux, l’argent est bien plus important que la propagation d’une quelconque vérité, croyez-moi.  Donc je ne posterai pas l’article complet ici, juste un lien vers celui-ci.  Vous pouvez le lire ici :

Nord Stream 2 has damaged the West enough. Time to put an end to it.

[« Le North stream 2 a assez fait subir de dégâts à l’Occident. Il est temps de terminer cette histoire ». Un article écrit conjointement par les ministres des affaires étrangères polonais et ukrainien qui demandent à Joe Biden de tout faire pour arrêter ce projet et à l’Allemagne de cesser de désirer qu’il aboutisse, NdT]

Je voudrais vous demander, chers lecteurs, si vous pensez que ces deux clowns [les ministres polonais et ukrainiens, NdT] veulent que leur pays soit traité avec respect, ou s’ils ne se soucient tout simplement pas du tout de choses comme la dignité, le respect ou l’honneur ? Qu’en est-il des personnes qui ont voté pour ce genre de gouvernement ? Ne voient-ils pas à quel point cela les fait paraître pathétiques ?

J’ai rencontré beaucoup de Polonais et d’Ukrainiens dans ma vie et, à vrai dire, j’ai tendance à les trouver, pour la plupart, complètement irrationnels en ce qui concerne leur fierté nationale. Apparemment, les Ukrainiens préfèrent mourir plutôt que d’accepter un vaccin fabriqué en Russie (demandez-vous, à l’époque soviétique, combien de mauvais vaccins l’URSS exportait-elle vers les pays d’Europe de l’Est ? La réponse ? Zéro). Quant aux Polonais, ils se voient comme la future « superpuissance de l’Intermarium«  ! Et puis ils demandent à Trump de leur construire une base américaine pour laquelle ils sont même prêts à payer, pour la présence militaire d’un pays qui s’est efforcé de faire chanter la Pologne pour qu’elle paye des « dommages et intérêts à cause de l’Holocauste » !

On parle de dignité ?

Et maintenant ceci : leurs ministres des affaires étrangères se réunissent pour supplier l’oncle Shmuel de les protéger du North Stream 2. Il suffit de regarder cette superbe citation tirée dudit article :

« Nous demandons au président américain Joe Biden d’utiliser tous les moyens à sa disposition pour empêcher ce projet d’aboutir ». (mais lisez l’article dans son intégralité, il est assez étonnant).

Notez également cette typique « sagesse polonaise » : elle cherche la protection d’un « allié » (déjà agonisant) situé à des milliers de kilomètres à l’étranger, mais s’en prend directement à ses deux voisins les plus puissants. Du génie ! Du pur génie polonais !

Pour être juste, je pourrais considérer cela comme un « progrès ». Après tout, le plus grand héros polonais, Jozef Pilsudski, espérait occuper Moscou avec l’aide de l’Allemagne nazie. Demander à Joe Biden de l’aide contre les maudits Russes est probablement un peu plus intelligent que d’en demander à Adolf Hitler. Mais à peine… (le résultat sera de toute façon le même).

Les gouvernements polonais et ukrainien ont essayé de transformer leur totale prostitution en une forme de « résistance » contre une « Russie renaissante ». Réalisent-ils comment cela les fait paraitre aux yeux du peuple russe (dont la majorité ne veut même pas utiliser l’armée russe pour libérer la Novorussie, encore moins « envahir » la 3B+PU !)

Pour être honnête, cela me convainc encore plus que la Russie devrait simplement oublier ces deux pays et avoir des relations avec les nombreux pays mentalement sains de cette planète (je l’ai expliqué en détail ici). Sur le plan personnel, je trouve la plupart des Polonais très gentils, et je leur souhaite bonne chance (ainsi qu’aux Ukrainiens non nazis), mais je veux aussi que mon pays cesse de gaspiller tout ce temps, ces efforts, cette énergie, ces ressources ou sa patience avec ces pays. Ils veulent qu’on les laisse tranquilles ? Super ! Je suis d’accord.

L’Ukraine est un problème différent : la plupart des Ukrainiens sont, fondamentalement, des Russes du Sud, et il est assez clair que ceux de l’Est et du Sud devront, tôt ou tard, se libérer du (véritable) Banderastan nazi qui est arrivé au pouvoir en 2014. Je crois fermement que la Russie doit protéger le peuple russe d’Ukraine. Mais une fois que l’Est et le Sud seront à nouveau libres, la Russie devrait simplement réduire sa présence diplomatique en Ukraine et en Pologne et réduire ses relations au minimum absolu, voire mettre fin à tous les accords, conventions, traités, etc.

Bien sûr, la Russie perdra des marchés et de l’argent. Mais pas tant que ça, si on compare avec les richesses que la Russie a trouvées au Sud, à l’Est et au Nord. De plus, si vous regardez le rapport bénéfices/responsabilités d’un point de vue russe, c’est l’ensemble de l’« Occident » qui n’en vaut pas la peine, en particulier l’UE, qui est larguée et n’a pas la moindre idée de ce qui se passe. Les États-Unis, en tant que superpuissance nucléaire, doivent rester un interlocuteur important pour la Russie, c’est sûr. Mais les autres ? Le Royaume-Uni ? Le Canada ?

Je dis laissons la Russie rompre d’abord ses liens avec les 3B+PU. Ensuite, si l’Allemagne cède et bloque l’achèvement du NS2, rompons également les liens entre la Russie et l’Allemagne. Je maintiendrais les liens avec les pays du sud de l’Europe comme l’Italie, l’Espagne, la Serbie, mais même ces liens devraient être conditionnés à une sorte de résultat réciproque mutuellement bénéfique pour les deux parties.

En résumé : La Russie ne doit rien à ses voisins ni, d’ailleurs, à aucun pays de la planète. Elle doit toujours s’en souvenir.

Je me rends compte que ce qui précède peut sembler excessif à certains, mais à en juger par cette interview de Lavrov (voir ici), je suis enclin à penser que même les plus modérés des modérés en ont vraiment assez de l’Europe, l’ancienne comme la nouvelle.

The Saker

Traduit par Wayan, relu par Hervé pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

Une réflexion au sujet de « Ces pays veulent-ils vraiment être respectés ? »

Les commentaires sont fermés.