Néo-colonialisme occidental et fascisme vert


Par Nicolas Bonnal – Mai 2020 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Nicolas Bonnal

EDF privatise ses barrages et on pense en détruire beaucoup, ce qui pourrait créer des inondations sur Paris, m’apprend Antoine, un ami qui vit en Bourgogne, et dont le restaurant ne peut plus rouvrir depuis des mois. Le meurtre économique accompagne et précède le génocide humain et il a les couleurs vertes de l’écologie. Pour le défunt prince Philip comme pour les agents Smith de Matrix, les robots sont le futur et les humains sont les virus.

Continuer la lecture de Néo-colonialisme occidental et fascisme vert

Psychologie des foules et religion vaccinale (par le Dr Gustave Le Bon)


Par Nicolas Bonnal – Avril 2020 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Nicolas Bonnal

Le virus et la peur induite vont nous réduire en esclavage et pire encore. Autant comprendre pourquoi nous allons crever alors, et toute l’histoire de la douce aliénation humaine en même temps. Relisons la Psychologie des foules qui, avec sa simplicité et son évidence, a inspiré les fascistes et les bolchévistes, bourreaux qui étaient à bien des égards plus nobles que nos tyrans milliardaires et démocrates du jour. Mais on a les tyrans et les malthusiens exterminateurs que l’on mérite.

Revenons-en à la légendaire Psychologie des foules alors. Gustave Le Bon est éternel, un peu comme le Tolstoï de Guerre et paix dont a parlé Alain, certes à un niveau moins élevé, mais bien utile quand même. Lisez chez nos amis québécois (classiques.uqac.ca) Psychologie du socialisme pour comprendre la mentalité écolo-gauchiste américaine ou française.

Continuer la lecture de Psychologie des foules et religion vaccinale (par le Dr Gustave Le Bon)

Vincent Held et le grand asservissement numérique et sociétal


Par Nicolas Bonnal – Avril 2020 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Nicolas Bonnal

Notre ami suisse Vincent Held, chercheur courageux et savant, a publié Asservissement (Éditions Réorganisation du Monde), un recueil implacable qui détaille la manière dont on nous contrôle et prive de tout progressivement, dans la société libérale démocratique. La technologie vient au secours de la remarque de Tocqueville selon laquelle on nous ôterait même la peine de vivre. Plus récemment on pourrait rappeler la vision de Jouvenel qui dénonçait après la guerre même, la démocratie totalitaire. Vincent Held nous a demandé d’écrire une postface pour son livre, et nous en profitons pour rédiger quelques questions angoissées.

Continuer la lecture de Vincent Held et le grand asservissement numérique et sociétal

Sagesse chinoise et folie occidentale : Tucker Carlson et la notion de baizuo


Par Nicolas Bonnal – Avril 2020 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Nicolas Bonnal

Folie du monde et sagesse de Dieu, dit Saint Paul. Folie de l’occident, et sagesse de l’orient, commentera-t-on. Un mot existe en mandarin pour désigner nos élites tarées, criminelles et suicidaires. C’est celui de baizuo. On y revient tout de suite.

Le basculement totalitaire en occident est dû à l’osmose entre la gauche sociétale (héritage de Cromwell et de la Terreur française, du New Deal et du traditionnel anarcho-nihilisme Us décrié par Poe ou Baudelaire) et les milliers de faux milliards de la technologie boursière. Tout cela nous fait plonger dans la tyrannie et dans l’extase suicidaire. Les trois pays les plus avancés sont la France, la Grande-Bretagne et les USA sans oublier l’élève modèle israélien qui fait dire à Gilad Atzmon la phrase du siècle : avec des gouvernants comme ceux-là, les juifs n’ont pas besoin d’antisémites ou d’ennemis. Techno-nazisme et médico-fascisme se tiennent maintenant main dans la main avec Gates et une gauche progressiste/éveillée toujours plus vendue aux marchés financiers.

Continuer la lecture de Sagesse chinoise et folie occidentale : Tucker Carlson et la notion de baizuo

Écroulement militaire et « wokenisme » US


Les forces armées américaines ne sont plus qu’un département d’aide sociale avec des drones.


Par Nicolas Bonnal – Avril 2020 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Nicolas Bonnal

L’effondrement militaire américain est une évidence. On a même vu Hollywood s’en mêler avec le film 13 hours du cinéaste boutefeu Michael Bay qui montre la désorganisation et l’incapacité sur le terrain. De ce talentueux et lucide bouilleur d’images on recommandera aussi Gain and Pain et The Island qui explique comment on maintient des gens prisonniers (clones sans le savoir) dans une bulle d’extermination : en les maintenant dans l’enfance, et on leur fait croire qu’il y a une épidémie au dehors…

Continuer la lecture de Écroulement militaire et « wokenisme » US

Pas dans un boum, dans un murmure


Notes sur notre petite apocalypse


Par Nicolas Bonnal – Mars 2020 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Nicolas Bonnal

Tout semble s’imposer, le marquage électronique, les vaccins, le test partout, le passage au communisme sacerdotal (Abellio), le wokenisme démoniaque, la chienlit morale et LGBTQ à la télé, l’antiracisme-fascisme en roue libre, etc. D’un autre côté ici et là on nous ressort jusqu’à la nausée la phrase de Hölderlin, que Jean Baudrillard citait il y a déjà trente ans au sortir de l’abominable guerre du Golfe : « là où croît le danger là aussi croît ce qui sauve ». C’est dans le poème Patmos.

Continuer la lecture de Pas dans un boum, dans un murmure

Goethe et la regrettable unification allemande


Par Nicolas Bonnal – Mars 2020 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Nicolas Bonnal

Nous sommes en 1828. Nous sommes encore dans l’Allemagne paisible et cultivée, celle de la musique de cour et des universités, des châteaux et des jardins princiers, des poètes et des philosophes, qui sera balayée quelques décennies plus tard par les démons du nationalisme et de l’industrie. Goethe discute avec Eckermann de la future unité allemande. Il la sent inévitable structurellement et économiquement mais il la redoute culturellement. Vu ce qu’elle a donné politiquement et militairement, et même culturellement depuis un siècle maintenant (dernier âge d’or avec Weimar – sic), comme on le comprend !

Continuer la lecture de Goethe et la regrettable unification allemande

Ecrabouillement de Trump et soumission de la masse occidentale


Par Nicolas Bonnal – Janvier 2020 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Nicolas Bonnal

Je n’ai pas longtemps cru à la prise d’assaut du capitole par les patriotes américains ; je me disais en effet que les patriotes resteraient chez eux à cliquer et à râler comme nous. Et j’avais raison, puisque Mike Adams sur naturalnews.com a vite parlé de masse endormie et surtout de false flag. Après le printemps arabe, on a créé un printemps américain pour imposer ici comme dans ces braves pays jadis nationalistes, socialistes et libres (aujourd’hui islamistes et technophiles) l’idéologie Woke dont a besoin le système non pas pour nous soumettre, mais pour nous exterminer – surtout dans les pays occidentaux, qui sont ceux de la vieille race blanche que j’ai dénoncée il y a dix ans.

Continuer la lecture de Ecrabouillement de Trump et soumission de la masse occidentale

Et si le peuple voulait du grand reset et de la tyrannie ?


Par Nicolas Bonnal – Janvier 2020 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Nicolas Bonnal

Le plan des mondialistes progresse bien, et on en peut que rester béat d’admiration devant la stupidité béate des victimes. Comme dit Bernanos dans la France contre les robots, au moment des guerres contre le fascisme :

 

Et si, par hasard, une telle idée leur était venue, ils se seraient bien gardés de l’avouer, car ils sont un des éléments de cette pourriture. La Bêtise, en effet, m’apparaît de plus en plus comme la cause première et principale de la corruption des Nations. La seconde, c’est l’avarice. L’ambition des dictateurs ne vient qu’au troisième rang.

Continuer la lecture de Et si le peuple voulait du grand reset et de la tyrannie ?

Le nouvel ordre mondial et ses bourreaux volontaires


Par Nicolas Bonnal – Décembre 2020 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Nicolas Bonnal

La notion « d’élites hostiles » de Kevin Macdonald s’adapte aux temps apocalyptiques que nous vivons. Elle représente quelques milliers de personnes par pays, un million tout au plus dans le monde ; et ces « élites » (fric plus convictions hérétiques, au sens de Chesterton) détraquées pour tout un tas de raisons nous veulent vraiment du mal, fonctionnaires internationaux, experts, ONG, milliardaires… Et rappelons-nous que les politiques d’extermination totalitaire ne se mettent jamais tout de suite en place : on attend en général quinze ans (Hitler, Mao, Staline) pour les mettre en place car on a formé les bourreaux volontaires et les victimes. Nous sommes en l’an I de coronavirus. Attendez l’an quinze pour voir ce qui restera de vous.

Continuer la lecture de Le nouvel ordre mondial et ses bourreaux volontaires