Aux USA, un shérif noir démocrate accuse


Obama et Clinton jettent de l’huile sur le feu dans la guerre contre les flics à des fins politiciennes.
«
En exploitant l’hystérie, ils alimentent la colère », Shérif Clark.


Black, Democrat Sheriff: Obama, Hillary Fueling 'War on Cops' to Exploit Hysteria
©Youtube Screenshot.
Note du Saker Francophone

L'interview du Shérif Clark, que nous avons traduite ici, sert de toile de fond aux commentaires de l'article de dedefensa.org, paru le 10 juillet, et intitulé " Notes sur le tsunami-USS Titanic " concernant les événements dramatiques qui se déroulent aux États-Unis pendant la campagne électorale des présidentielles. 
Article que nous vous engageons, bien sûr fortement, à lire.

Par Kit Daniels – Le 8 juillet 2016 – Source infowars

« Tant le président Obama qu’Hillary Clinton alimentent la guerre contre les flics pour diviser le pays et exploitent l’hystérie pour obtenir un gain politique » a déclaré le Sheriff Clarke, du comté de Milwaukee.

« Le commandant en chef a dérapé en mettant les pieds dans le plat … et en exploitant des choses qui n’existent pas, » a-t-il ajouté sur Fox News vendredi.

«… Il ne provoque pas, mais écoutez-moi bien, il alimente cette sorte de colère, cette colère déplacée, à propos de choses qui se passaient à des milliers de kilomètres de là. Les [fusillades en Louisiane et au Minnesota] ne se produisent absolument pas près de Dallas. »

« Et Hillary Clinton n’a pas agi différemment » a ajouté le Shérif Clarke.

« Nous avons entendu Mme Bill Clinton, qui a utilisé le hashtag #BlackLivesMatter hier pour exploiter la situation − deux situations, l’une en Louisiane et l’autre dans le Minnesota, » a-t-il poursuivi «… [Et] Le président Obama est assez intéressant quand il dit : ‘les faits ne sont pas là’, parce que, généralement, les mots lui échappent avant d’avoir été informé et avant de connaître les faits, comme il l’a fait hier sans fondement…Il a parlé de racisme, de traitements différents, de gens de couleur … tout ce non-sens [accusations sans connaître les faits] comme je le disais. Il est armé avec des mots puissants et il utilise ces mots de façon irresponsable pour alimenter ce genre de colère envers les agents de police américains et je voudrais seulement qu’il la ferme. »

Quant à la déclaration de Jesse Jackson, disant que Donald Trump était responsable du massacre de Dallas, le Shérif Clarke a déclaré que Jackson était un vantard qui essayait de se faire remarquer alors que son heure était passée.

« Je veux vous dire maintenant : personne dans le pays … n’a soutenu les représentants de la loi comme l’a fait Donald Trump, a déclaré Clark. Je ne peux pas attendre janvier, lorsque le président Obama aura quitté la Maison Blanche pour la dernière fois pour dire mon espoir − Je prie pour que Donald J. Trump devienne le prochain commandant en chef, parce que nous avons besoin d’un président qui se tiendra à nos côtés et nous soutiendra − dans tout le pays, sans ambiguïté − et en fait, nous savons que nous n’obtiendrons pas cela de Mme Bill Clinton… Le jour le plus triste pour les représentants de la loi sera le jour où elle deviendra présidente des États-Unis. »

Traduit et édité par jj, relu par Catherine pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Une réflexion au sujet de « Aux USA, un shérif noir démocrate accuse »

Les commentaires sont fermés.