Sondage US : 29% des Américains favorables à un coup d’État militaire


Par Joshua Krause – Le 12 septembre 2015 – Source The Daily Sheeple

En l’état actuel, notre gouvernement [des USA] n’est une république constitutionnelle que de nom. Notre nation est gouvernée par de riches oligarques et des intérêts particuliers, et il y a beaucoup de reproches à faire à cette situation. Aucune société ne tombe si bas sans au moins le consentement implicite de sa population, et même le plus impitoyable des gouvernements ne peut pas survivre si ses citoyens refusent d’accepter son programme.

Donc, il est permis de dire que les Américains sont, au moins en partie, responsables des institutions malades qui les gouvernent. Et si tel est le cas, vous devez vous demander ce que notre société pourrait être amenée à accepter à l’avenir. Si notre absence de résistance a contribué à corroder nos libertés civiles et la croissance sans limite du pouvoir de notre gouvernement, alors tout est possible. Si nous sommes prêts à l’accepter, que ne supporterons-nous pas? Quelle sorte de système notre société pourrait-elle produire à l’avenir?

S’il faut en croire les récents sondages, alors une dictature militaire fait certainement partie des possibilités. Après qu’un professeur de West Point a envisagé, il y a deux semaines, la possibilité d’un coup d’État sur le sol américain (ce qui a conduit à sa démission), YouGov a décidé d’interroger 1 000 électeurs américains sur leur opinion de l’armée et s’ils soutiendraient ou non un coup d’État militaire. Les résultats sont assez choquants.

Dans un nouveau sondage réalisé par YouGov, 29% des personnes qui ont répondu disent qu’elles peuvent imaginer une situation où elles soutiendraient la prise de contrôle par l’armée du gouvernement fédéral – ce pourcentage correspond à plus de 70 millions d’adultes américains. 41% de ceux qui ont répondu ont dit qu’ils ne pouvaient pas imaginer soutenir la prise du pouvoir par l’armée.

Les républicains (43%) étaient plus susceptibles de dire qu’ils peuvent imaginer un scénario dans lequel ils pourraient soutenir un coup d’État militaire que les démocrates (20%). Peut-être cette différence est-elle liée au fait que le président est un démocrate que certains critiques de droite voient comme outrepassant son pouvoir.

Indépendamment de l’idéologie politique, une des raisons pour lesquelles les gens pourraient soutenir un coup d’État militaire est due au fait qu’ils respectent beaucoup plus les officiers de l’armée que les membres du Congrès. Selon le même sondage YouGov, près des trois-quarts (70%) des sondés croient que les officiers de l’armée veulent le meilleur pour le pays tandis que seulement 29% pensent la même chose des membres du Congrès.

Les membres du Sénat et de la Chambre des Représentants ont intérêt à marcher droit, faute de quoi ils pourraient être renvoyés, littéralement.

Le sondage a aussi révélé que 55% de la population croit que les policiers veulent ce qui est le mieux pour le pays, tandis que 24% pensaient qu’ils ne s’intéressaient qu’à ce qui est le meilleur pour eux. Les autres catégories, le Congrès, les élus locaux et les fonctionnaires, ont obtenu un score inverse. La majorité des personnes interrogées pense que les gens appartenant à ces catégories sont des égoïstes.

En d’autres termes, la plupart des Américains font très confiance au gouvernement dans son rôle de commandement militaire, mais très peu aux politiciens et aux bureaucrates. Cette tendance est très dangereuse, si vous y réfléchissez, mais ce n’est pas exactement une nouveauté.

Chaque année, Gallup interroge les Américains sur leur confiance à l’égard de quinze secteurs importants de la société américaine. La police et l’armée sont régulièrement en haut de la liste à une majorité écrasante, tandis qu’aucune autre institution gouvernementale n’inspire confiance à la majorité des électeurs. Cela comprend la présidence, la Cour suprême, l’instruction publique, la justice et le Congrès. Tout en bas également, il y a les médias, les grandes entreprises et les banques.

Pour l’essentiel, la plupart des Américains ont totalement perdu confiance dans le système et les pouvoirs en place. Les seuls en qui ils ont encore confiance sont les flics et les soldats. Et une société qui fait plus confiance à ses responsables armés qu’à tout le reste, y compris les gens pour qui ils votent, est une société mûre pour un coup d’État.

Joshua Krause est journaliste, écrivain et enquêteur pour The Daily Sheeple. Il est né et a grandi dans la région de la Baie de San Francisco et il est écrivain et auteur indépendant. Vous pouvez suivre les articles de Joshua sur Facebook ou sur son compte Twitter. Le site de Joshua est Strange Danger.

Commentaire de Brandon Smith, responsable et fondateur de Alt-Market :

J’ai beaucoup écrit par le passé sur les dangers d’un coup d’État militaire et sur la triste réalité que beaucoup de membres du mouvement pour la Liberté soutiennent un tel développement. Pour être franc, certaines personnes soutiennent l’idée d’un coup d’État militaire uniquement par lâcheté. Il est beaucoup plus facile que quelqu’un d’autre fasse la révolution contre la corruption à votre place plutôt que d’avoir à le faire vous-même. Le problème est que si les gens ordinaires ne sont pas à la tête de la lutte contre la tyrannie, ils ne pourront pas décider du système qui doit remplacer le système originel. Le nouveau système pourrait très bien finir par être aussi criminel que l’ancien. Le coup d’État militaire n’est pas mentionné comme une option dans la Constitution ; c’est le citoyen et le civil ordinaire qui porte la responsabilité de destituer un gouvernement corrompu. Si ce devoir est esquivé par paresse ou par peur, il reviendra très vite nous hanter. C’est le devoir de tout soldat de refuser des ordres contraires à la Constitution qui lui sont donnés et de se battre si nécessaire aux côtés de tous les citoyens, de ne pas suivre une cabale montée de toutes pièces par une hiérarchie militaire élitiste dans la farce d’une révolte potentielle qui finira avec une junte que les gens finiront de toute façon par être obligés de détruire.

Gardez aussi à l’esprit que les coups d’État militaires ont été utilisés par les élites tout au long de l’histoire dans le but de rallier les masses en leur faisant croire qu’elles avaient vaincu l’oligarchie alors qu’elles avaient seulement remplacé un théâtre de marionnettes par un autre. Un coup d’État militaire est une proposition perdante, et seul un fou pourrait l’envisager concrètement…

Traduit par Hervé et Diane, relu par jj pour le Saker Francophone

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les commentaires sont fermés.